Assurance habitation et travaux : les démarches

En tant que propriétaire de votre logement, vous souhaitez investir de l'argent pour réaliser certains travaux de rénovation et d’embellissement. Avant de faire agrandir une pièce, de créer une extension ou de poser une véranda, vous devez avertir tout de suite votre compagnie d'assurances qui vous conseillera dans toutes les démarches à effectuer pour éviter les mauvaises surprises notamment, en matière d'assurance habitation.

Les garanties du contrat d’habitation doivent être valables pendant les travaux

Tous les contrats d'assurance habitation prévoient des protections contre les sinistres tels qu'un incendie, une tempête, un dégât des eaux, etc. Mais certains assureurs précisent que ces garanties ne seront plus valables une fois des travaux importants entamés. Avant de vous lancer, il est donc très important de contacter votre assureur pour savoir si vos garanties vous protégeront toujours ou si à l'inverse, vous serrez obligé de souscrire une nouvelle option ou même un nouveau contrat.

Est ce que tous les espaces du logement sont couverts par l'assurance ?

Avant de mettre en place un chantier pour un espace de votre logement, vous devez impérativement vérifier que cet espace précis est bien couvert par votre assurance. Prenons comme exemple un petit local au fond de votre jardin, il est possible qu'au moment de la souscription de votre contrat d’assurance d'habitation, ce petit espace sans importance pour vous, n'a pas été déclaré. Si un accident arrive lors du chantier, votre assurance ne pourra pas vous couvrir.

Après les travaux

Une fois les chantiers terminés, vous devez à nouveau contacter votre assureur, car une modification de votre logement au niveau de sa valeur ou des équipements présents, entraînera forcément un changement de votre contrat d'assurance habitation. L'ensemble des changements effectués devront être adressés à l'assureur dans un délai de 15 jours après la fin des travaux.

Les modifications du logement peuvent entraîner également une hausse des cotisations.

La garantie décennale

La garantie décennale est une protection que l’entreprise réalisant les travaux doit souscrire. Elle permet de vous couvrir contre les éventuelles malfaçons et contre-façons qui pourraient apparaître dans les 10 ans suivant la fin des travaux. Avant de confier les travaux à des professionnels, prenez le temps de vérifier s'ils possèdent bien cette garantie.

L'assurance dommage-ouvrage

L'assurance dommage-ouvrage n'est pas obligatoire mais fortement recommandée si vous souhaitez faire réaliser des gros travaux au sein de votre logement. En cas de malfaçon, l'assurance pourra vous indemniser dans un délai de 60 jours après les travaux. L'assurance dommage-ouvrage se retournera ensuite vers la garantie décennale de l'entrepreneur pour être remboursée.

Cette option est bénéfique pour les particuliers, car elle permet d'éviter les démarches de remboursement longues et onéreuses en cas de malfaçon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.