Carte bancaire anonyme : qu’est-ce que c’est ?

Légalement, il est interdit de souscrire à une carte bancaire anonyme. Les banques ont l’obligation d’ouvrir les comptes de leurs clients à la demande du Fisc. Les alternatives possibles sont alors les cartes prépayées qui garantissent l’anonymat des transactions et les comptes sans banques. Comment fonctionnent les cartes bancaires anonymes ? Comment s’en procurer ? Combien cela coûte-t-il ?

Carte Bancaire Anonyme

Carte bancaire anonyme : le principe

Les cartes bancaires anonymes sont des cartes permettant de disposer d’une somme d’argent limitée, selon la réglementation européenne. Elles sont distribuées par des comptes sans banques, qui donnent seulement accès à un compte de paiement.  Il n’y a besoin d’aucun justificatif, ni bulletin de salaire, ni pièce d’identité, ni justificatif de domicile pour devenir client. Ces organismes fournissent des cartes prépayées ou rechargeables vous permettant d’effectuer des paiements et des retraits, sans que ces opérations ne soient reliées à un compte bancaire, et donc sans laisser de traces.

Bon à savoir : les banques traditionnelles fournissent également des cartes bancaires prépayées mais celles-ci ne sont pas anonymes car elles sont reliées à un utilisateur. Elles sont rechargeables avec des espèces, par virement ou transfert bancaire depuis un compte. Elles permettent d’éviter les découverts. Même les personnes interdites de carte de crédit peuvent en bénéficier.

Anonyme

À lire aussi : Carte bancaire invalide : que faire ? Les causes et les solutions

Comment ça fonctionne ?

Ces cartes fonctionnent comme des cartes bancaires classiques, sauf qu’elles ne sont reliées à aucun compte. Vous créditez la carte via un paiement en ligne. À part cela, il n’y a pas vraiment de différence. Elles s’utilisent comme des cartes bancaires classiques.

Pour quels types d'usages ?

Les opérations qui peuvent être réalisées avec ce type de cartes concernent généralement des petits montants. Les cartes bancaires anonymes et rechargeables vous permettent notamment de réaliser des paiements en ligne, par exemple souscrire à un abonnement streaming, comme Deezer ou Netflix. Vous pouvez également vous en servir chez des commerçants, puisqu’à part leur anonymat, il s’agit de cartes bancaires classiques Visa ou Mastercard, acceptées dans tous les pays. Enfin, vous pouvez faire des retraits au distributeur de n’importe quelle banque.

Carte Bancaire Anonyme
© Shutterstock

Les avantages

Qu’elles soient complètement anonymes ou non, les cartes prépayées permettent de réaliser des transactions sans laisser de traces sur le compte principal du titulaire. C’est là que réside leur principal avantage.

Elles peuvent être utilisées partout en France ou à l’étranger. Il n’y a logiquement aucune raison qu’un commerçant ou un site de vente en ligne refuse votre carte.

Carte bancaire muette : pourquoi et que faire ?

Les inconvénients

Les cartes bancaires anonymes sont assez difficiles à trouver puisque la loi interdit aux banques classiques d’en fournir.

Les limitations très basses des plafonds de retraits et de paiements sont l’autre inconvénient majeur. Il s’agit d’une mesure permettant d’éviter des problèmes liés au blanchiment d’argent ou au financement du terrorisme. Comptez un plafond mensuel limité à 250 euros pour les paiements et à 100 euros pour les retraits.

Bon à savoir : Il est possible d’augmenter les limites de paiements et de retrait en surclassant son compte. Cependant, il faudra procéder à une vérification d’identité et créer un véritable compte bancaire attribué au titulaire de la carte.

Les établissements de comptes sans banque ont des tarifs élevés. Pour bénéficier d’une telle carte, il faut être prêt à sortir son portefeuille.

Où peut-on souscrire une carte bancaire anonyme et comment ?

Carte

Les établissements de comptes sans banques les plus connus sont les suivants :

  • Veritas ;
  • Transcash ;
  • PCS MasterCard ;
  • Neteller

Les tarifs

À la place de payer une cotisation mensuelle et des frais de gestion, vous devrez payer des frais de rechargement (entre 2 et 4 % du montant total) et le prélèvement de commissions à chaque retrait.

Voici quelques exemples des tarifs chez ces fournisseurs :

  • Veritas card : 2,50 euros par retrait
  • Neteller : 1,75 euros par retait
  • Transach : 1,50 euros par retrait
  • PCS Mastercard : 1 euro par retrait

PCS Mastercard est la seule à facturer des frais de gestion. Ceux-ci s’élèvent à 2 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.