Comment votre cerveau “voit” un logo d’après la science ?

Comment la façon dont votre cerveau traite les images peut faire toute la différence dans votre logo. Les mystères du cerveau humain sont parmi les moins bien compris et les plus sujets aux études de toutes les parties de notre corps. Le lien entre nos cinq sens et l'esprit qui engloutit toutes ces données est fulgurant, fascinant, et constitue probablement le plus grand casse-tête au monde.

Alors que les scientifiques sont souvent à l'avant-garde dans cette quête de connaissances, les professionnels qui se concentrent sur la publicité et le marketing ne sont pas loin derrière.

C'est la loi de la jungle qui règne en matière de captation de l'attention des consommateurs et clients potentiels, et les annonceurs et les spécialistes du marketing font tout ce qui est en leur pouvoir pour obtenir le moindre avantage sur la concurrence.

En matière de logos, chaque seconde compte. Pourquoi ? Parce qu'il faut environ 400 millisecondes à votre cerveau - c'est-à-dire quatre dixièmes de seconde - pour reconnaître un logo et décider quel type de réponse est nécessaire en fonction de vos préférences personnelles et de votre expérience antérieure avec cette marque.

Seulement quatre dixièmes de seconde pour faire tout cela, ce qui veut dire que si votre cerveau devait se concentrer uniquement sur des logos, il pourrait trier 150 logos en une minute, et 9 000 en une heure.

Mais comment ce processus fonctionne-t-il et comment capitalisez-vous ces connaissances ? Voici plusieurs conclusions tirées de ce que les scientifiques savent sur la façon dont votre cerveau traite l'information. Que vous ne comptiez que sur vous-même pour créer un logo ou que vous utilisiez un outil de pointe comme Wix Logo maker pour donner vie aux idéaux de votre entreprise, vous trouverez ici un incroyable gros plan sur la façon dont le cerveau interprète les logos.

Lorsque vous voyez un logo pour la première fois, votre œil envoie un signal à une partie de votre cerveau connue sous le nom de cortex visuel primaire qui reconnaît l'aspect, la forme et la couleur du logo. Par exemple, pour Target, votre cerveau pense "Cercle rouge, fond blanc, point dans le cercle." Le terme " œil de bœuf " viendra probablement à l'esprit de beaucoup de gens. Pour McDonald's, le cerveau pense "boîte rouge, courbes jaunes".

Cette fonction prend sa place à l'intérieur de la section V1 de votre cortex visuel. Dans la section V2, les éléments sont regroupés et des modèles plus descriptifs leur sont donnés. Votre cerveau déterminera la première comme "cible rouge" et la seconde comme "arches d'or" ou "M".

Troisièmement, votre cerveau accédera à ses souvenirs pour voir si ces symboles sont connus. Il traduit le cercle rouge en "Target" et le M jaune en "McDonald's" ou peut-être même en "hamburgers".

Votre cerveau passera une étape dans ce processus d'identification pour voir s'il y a des souvenirs associés au symbole. Par exemple, il pourrait reconnaître Target comme "une bonne sélection de vêtements pour enfants ; je devrais y aller pour la rentrée scolaire" ou McDonald's comme "Les frites sont délicieuses, collations tardives trop bonnes". Ces quatre étapes sont réalisées en 400 millisecondes

Que recherche votre cerveau ?

Dans ce processus, votre cerveau se concentre sur trois choses : couleur, forme et signification.

La couleur vient en premier, bien que les scientifiques croient que l'œil ne voit pas vraiment la couleur, et que c'est quelque chose qui est délivré par le cortex visuel primaire.

La forme vient ensuite, étant reconnue à l'avant du cortex visuel. Cela inclut des formes qui n'existent pas, comme la flèche cachée dans l'espace blanc du logo de FedEx.

La signification est dérivée après combinaison de la forme et de la couleur, et est considérée comme une information "descendante", ce qui signifie que c'est le contexte qui découle des autres entrées d'information.

Différentes réactions à différents logos

L'un des aspects les plus intéressants de l'étude des logos est que différents types de logos ont des effets différents sur notre cerveau.

Lorsque nous associons nos logos au luxe ou au sport, il active le cortex préfrontal médial et le précuneus. Si une marque nous crie "prix" à la figure, comme Leclerc, ce sont les neurones du cortex cingulaire antérieur qui sonnent la cloche. Nos marques "favorites" stimulent le pôle frontal ventrolatéral, qui définit aussi notre estime de soi et ce que nous sommes en tant que personne. Si vous buvez du moka frappuccino de Starbucks depuis 25 ans, vous retrouvez définitivement vos marques quand vous voyez la sirène verte.

En dépit de toutes ces connaissances, les scientifiques admettent volontiers qu'ils ne font qu'effleurer la façon dont le cerveau réagit à différentes images. Mais la connaissance de la façon dont il interprète la couleur, la forme et le contexte est un élément clé à connaître pour la prochaine fois que vous créerez un logo graphique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.