Prêt entre particuliers FICP : les avantages et les inconvénients

Déjà pratiqué dans d’autres pays d’Europe ou aux Etats-Unis, le prêt entre particuliers FICP (fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers), s’impose peu à peu dans l’Hexagone. Ce type d’emprunt permet notamment aux personnes fichées à cause d’un incident bancaire de pouvoir emprunter. Fonctionnant comme un prêt normal à la banque, le prêt entre particuliers possède néanmoins quelques particularités. Découvrons ses avantages et ses inconvénients.

FCIP
© Lachenal Stephane

Qu’est-ce que le prêt entre particuliers ?

Le prêt entre particuliers est une solution d’emprunt qui permet aux personnes interdit bancaire d’obtenir un prêt sans passer par la banque. C’est pour eux le seul moyen de pouvoir faire un crédit. Pour le créancier, ce système permet de rentabiliser son épargne, souvent à un niveau plus avantageux qu’avec les produits d’épargne proposée par la banque. Le prêteur et l’emprunteur peuvent être des inconnus l’un pour l’autre ou déjà se connaître.

Chaque prêt doit faire l’objet d’un contrat à l’écrit pour déterminer le montant du crédit, le taux d’intérêt, le délai de remboursement, les mensualités.

Bon à savoir : la rédaction n’est pas obligatoire pour les sommes en dessous d’un certain montant. Il est conseillé dans la majeure partie des cas, car sans contrat et en cas de litige, le tribunal peut juger qu’il s’agissait d’un don.

À lire aussi : Comment trouver 3000 euros rapidement ?

Comment fonctionne le prêt entre particuliers FICP ?

Le prêt entre particuliers FICP fonctionne comme un prêt normal, sauf qu’il n’y aucun intermédiaire et aucune intervention d’un établissement de crédit. Il peut aussi bien servir des petites ou des grosses sommes. Il également possible d’emprunter auprès de plusieurs personnes.

Le créancier a l’obligation de déclarer les revenus générés.

Le contrat, que l’on appelle la reconnaissance de dette, formalise toutes les modalités de remboursement. Elles sont déterminées entre le créancier et l’emprunteur. Ils choisissent le délai de remboursement, les dates des échéances et leur montant, et fixent le taux d’intérêt.

Les taux d’intérêt pratiqués doivent correspondre aux taux d’usure, c’est-à-dire ne pas dépasser le seuil légal fixé par la Banque de France. Cela permet d’éviter les abus.

La reconnaissance de dette fonctionne comme une garantie et comme document légal pouvant servir devant la justice en cas de conflit.

Un emprunt supérieur ou égal à 760 € doit être enregistré au fisc. Le prêteur doit également déclarer le prêt et le montant des intérêts perçues.

À lire également : Comment trouver 2000 euros rapidement : les bons plans

Les avantages

© Nordicland.fr
  • Plus facile à obtenir

Le prêt entre particuliers FICP est plus facile à obtenir et les conditions sont moins contraignantes. Les documents justificatifs ne sont pas les mêmes que ceux demandés par les banques. Vous aurez juste besoin de fournir un justificatif de domicile (quittance de loyer, facture d’électricité…) et une pièce d’identité. Il n’est pas nécessaire de démontrer sa capacité de remboursement ni sa solvabilité.

  • Plus rapide

Si vous avez besoin d’emprunter rapidement, cela s’avère la meilleure option. Comme les conditions d’obtention sont plus simples, vous aurez la somme demandée presque immédiatement.

Les inconvénients

Prêt
© E-briancon.com
  • Les taux d’intérêt élevés

À moins d’emprunter à une connaissance, qui vous fait “un prix d’ami”, les taux d’intérêt des prêts entre particuliers, sont généralement assez élevés. Cela notamment à cause du risque encouru par l’emprunteur et du fait qu’ils optent pour ce système pour faire fructifier leur épargne. Si cela ne leur rapportait pas plus que de laisser leur argent tranquillement à la banque, il n’y aurait aucun intérêt pour eux. Ainsi, les taux vont bien souvent au-delà de 5 %. Pour éviter cela, mieux vaut demander à un proche s’il accepte de vous prêter cet argent, même si cela peut être délicat. Comme on le dit souvent, “les bons comptes font les bons amis”.

  • Les arnaques

Bien que les crédits soient encadrés par un contrat, il est possible de tomber sur des arnaqueurs, que l’on soit l’emprunteur ou le créancier. En tant que prêteur, il faut veiller à la véracité des documents justificatifs. Ils pourraient avoir été falsifiés. Si votre débiteur a emprunté sous un faux nom, il sera impossible de le retrouver par la suite.

Par ailleurs, pour les vrais emprunteurs, il faut veiller à emprunter, soit à un quelqu’un de confiance, soit via des sites spécialisés et sérieux. Ne répondez pas aux petites annonces vues en ligne sur les réseaux sociaux. Certaines personnes cherchent à profiter des personnes en difficulté, comme les FICP.

FICP : comment rassurer un prêteur ?

Les personnes inscrites au FICP peuvent avoir des difficultés à trouver un prêteur en raison de leur historique. Mieux vaut être honnête et expliquer votre situation. Vous pouvez même expliquer la raison pour laquelle vous êtes interdit bancaire et que depuis cet incident vous n’avez eu aucun problème. Vous pouvez également lui dire comment vous comptez rembourser le prêt.

Plus vous montrez votre sérieux, votre transparence et votre bonne volonté, plus vous aurez de chance d’obtenir le prêt. N’hésitez pas à un monter un dossier avec vos derniers relevés bancaire, ainsi qu’un bilan de vos revenus et de vos dépenses.

L’intérêt de faire jouer la concurrence

© Actionco.fr

Les prêts entre particuliers sont très faciles à négocier. Vous pouvez consulter plusieurs personnes pour trouver le prêteur qui vous fera le taux le plus avantageux.

Pour clarifier le remboursement, vous pouvez établir à un tableau d’amortissement. Vous pourrez ainsi suivre mois par mois ce que vous avez remboursé et ce qu’il vous reste à payer.

Prêt entre particuliers : trouver un prêteur sérieux ?

Hormis le fait de connaître directement la personne qui vous fera le prêt, le seul moyen de trouver une personne fiable et sérieuse est de passer par des sites reconnus. Il s’agit de plateformes de crédit, spécialisées dans le prêt entre particuliers. Les plus connus sont :

Attention aux arnaques

© TopCompare.be

En tant qu’emprunteur, vous devez faire très attention aux offres que l’on vous fait. Aucune personne inconnue ne vous fera un prêt à taux zéro. Vous devez également fuir les prêts avec des taux d’intérêt très élevés. Vous pouvez d’ailleurs consulter les taux d’usure fixés par la Banque de France.

Faites attention à ne pas divulguer vos informations bancaires avant d’avoir vérifié qu’il ne s’agisse pas d’une arnaque. Si l’on vous demande d’avancer de l’argent pour payer des frais de dossier, vous pouvez être certain qu’il s’agit d’une escroquerie.

Le meilleur moyen pour éviter les arnaques et de réaliser une reconnaissance de dette auprès d’un notaire.

Pour reconnaître les fausses annonces, repérez ces signes :

  • Une annonce postée en commentaire d’un article ou sur un forum ;
  • La présence de fautes d’orthographe ;
  • Un récit très détaillé de l’histoire de quelqu’un, raconté à la première personne.

Ces annonces sont souvent faciles à repérer, et paraissent suspicieuses si l’on fait un peu attention.

À lire aussi : Comment trouver 500 euros rapidement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.