La rémunération dans le secteur de la finance

La finance, facteur d'inégalités

L'accroissement des Inégalités dans de nombreux pays développés, ces vingt dernières années, s'explique essentiellement par une forte augmentation des revenus des plus riches. Les salaires du secteur financier ont représenté essentiel de la hausse de ces revenus. Depuis 1996, ils ont été multipliés par 8,7 contre 336 pour les capitaines d'industrie. En 2007, 24 % du millième supérieur (les 0,01 % les plus riches), travaillaient dans la finance, contre 6 % en 1976.

Mais les inégalités sont également très fortes à l'intérieur même du secteur. Elles sont principalement liées à la part variable des salaires : les bonus. Calculés en fonction des résultats de la salle de marché, ils sont ensuite répartis de façon discrétionnaire et plus ou moins inégalitaire selon les métiers. Les bonus se concentrent sur les salariés ayant des responsabilités hiérarchiques, chef de desk, de trading et plus particulièrement les chefs de salle dérivés actions. De 200 000 euros à la fin des années 1970, les dix plus hautes rémunérations de la Société Générale sont ainsi passées à 6 millions d'euros aujourd'hui.

Un hold up ?

Comment expliquer cette augmentation exponentielle ? Selon certains sociologues, elle provient directement de la capacité des traders à s'approprier des actifs essentiels de l'entreprise. Un chef de salle de marché est ainsi en position de quitter son entreprise pour une autre, et d'y transférer des actifs comme les vendeurs, le portefeuille de clients, les traders avec leur savoir-faire et les ingénieurs avec leur expertise.

Cette position stratégique leur permet de négocier des bonus bien supérieurs à ce que leur seule compétence justifierait, et de capter une rente au détriment soit de l'actionnaire, soit du client, Certains économistes qualifient cette situation dans laquelle certains salariés s'approprient des actifs clés, de « hold-up L'effet « superstar » constitue d'autres facteurs explicatifs des très hautes rémunérations dans la finance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.