Quelles sont les tendances des transactions immobilières en France?

Durant la première moitié de l’année 2017, le marché de l’immobilier battait des records de ventes, notamment avec les 907 000 transactions enregistrées par les Notaires de France. Zoom sur les dernières tendances en matière de ventes immobilières en France.

La vente de logements anciens domine les transactions immobilières

2017 est une année faste pour le marché de l’immobilier en comparaison avec l’année 2016. Les transactions immobilières ont en effet atteint un niveau historique jusque fin mai. Cela s’explique par la préférence des Français pour les logements anciens. Cette tendance à la hausse dépasse de façon nette le volume cumulé en 2016 sur la même période, comptabilisant 824 000 ventes de maisons et d’appartements.

Selon toujours les Notaires de France, les taux d’emprunt extrêmement bas ont renforcé l’intérêt des Français pour l'acquisition d'un logement. A cet effet, pour s'assurer d’obtenir le meilleur financement pour un prêt immobilier, il est primordial de bien choisir son établissement de crédit, de plus qu'il est possible d'effectuer une demande de crédit en ligne, il est préférable de comparer les offres disponibles.

Ainsi, plus le taux de crédit reste bas, plus le nombre d’acquéreurs désirant posséder leurs propres logements est en progression. Cette frénésie s’explique également par une comparaison entre le coût du mètre carré d’aujourd’hui et celui de demain. Celui d’aujourd’hui est en effet logiquement moins cher que le mètre carré de demain.

Par ailleurs, d’après l’indice Notaires de France-Insee, au cours du premier trimestre de l’année 2017, les tarifs des maisons anciennes ont augmenté de 2,7 % par rapport à la même période de l’année 2016. A Bordeaux par exemple, les tarifs ont grimpé pour les appartements anciens, atteignant jusqu’à 15,5 %, soit 4 227 euros en moyenne par mètre carré.

Hausse des prix de l'immobilier : Paris et Bordeaux en tête

Si le marché de l'immobilier est en nette augmentation à Paris et à Bordeaux. L'activité est maintenue et les vendeurs se sentent en position de force pour relancer de potentiels acheteurs. Ainsi, selon une étude de la Chambre des notaires d’Ile-de-France, le tarif moyen de la pierre s’élève à 8 450 euros/ m² dans la capitale française.

De ce fait, sur une année, entre le premier trimestre 2016 et le premier trimestre 2017, l’immobilier a connu une augmentation de 5,5% dans la capitale. Il a ainsi augmenté cinq fois plus que les prix à la consommation. En prolongeant les courbes, les notaires avaient prévu un prix à 8 800 euros le mètre carré pour l’été.

Bordeaux est la seconde ville française la plus chère après Paris. En effet, les prix des habitats anciens au sein de la capitale de la Nouvelle-Aquitaine ne cessent d’augmenter. Bientôt, les prix des logements vont atteindre 5000 euros le mètre carré.

Ainsi, Paris n'est plus l’unique ville de France à voir ses tarifs moyens flamber. Si dans la capitale, la hausse en juillet est supérieure à 7% sur un an, pour un prix supérieur à 9000 euros le mètre carré, elle passe à plus de 12% à Bordeaux, avec 4 227 euros le mètre carré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.