Covid-19 et difficultés financières : comment la Banque de France doit réagir ?

Banque De France Covid

La crise sanitaire suscitée par la pandémie de coronavirus pèse lourdement sur l'économie. Dans ce contexte difficile, la Banque de France joue un rôle important pour soutenir l'activité et venir en aide aux ménages endettés.

La Banque de France au secours de l'économie

Comme l'explique le Monde, l'arrête partiel de l'économie française, lié aux mesures de confinement consécutives à la crise sanitaire, aurait entraîné, selon les estimations de la Banque de France, une baisse notable du produit intérieur brut (PIB), et donc de la richesse de la nation. Même si l'économie s'est un peu redressée en avril, la situation demeure préoccupante.

Dans un tel contexte, la Banque de France peut agir à plusieurs niveaux. En tant que membre de l'Eurosystème, qui comprend la Banque centrale européenne (BCE) et les banques centrales des pays de la zone euro, elle intervient, avec ses partenaires, pour aider les entreprises et les ménages.

Elle le fait d'abord en apportant des liquidités aux banques, qui pourront ainsi consentir davantage de crédits à leurs clients. D'une façon générale, la Banque de France veille à la bonne santé des banques, qui ont un rôle vital dans le financement des entreprises. Elle contribue également, par divers moyens, à éviter la hausse des taux d'intérêt.

Dispositif piloté par la Banque de France, la Médiation du crédit aide les entreprises dans leurs relations, parfois difficiles, avec les banques, les assureurs ou d'autres organismes. Les médiateurs du crédit offrent un service gratuit et rapide, qui a prouvé son efficacité.

La Banque de France soutient les ménages fragiles

La crise sanitaire liée au Covid-19 a rendu encore plus précaire la situation, déjà difficile, vécue par de nombreux ménages. En effet, la mise au chômage partiel de millions de salariés et la perte de nombreux emplois, notamment en intérim, se sont traduites par une notable baisse de revenus.

Confrontées à de telles difficultés, de nombreuses personnes ne sont plus en mesure d'honorer leurs dettes. Elles peuvent être amenées, dans ces conditions, à déposer, auprès de la Banque de France, des dossiers de surendettement, dont le nombre pourrait augmenter. Cette évolution probable viendrait contredire une tendance à la baisse du nombre de dépôt de dossiers, qui s'affirmait depuis plusieurs années.

Les personnes qui le souhaitent peuvent toujours déposer leur dossier auprès des services de la Banque de France. Compte tenu de la situation sanitaire, cependant, les guichets ne sont pas ouverts. Les démarches doivent donc se faire par Internet.

Les délais étant forcément plus longs, les personnes intéressées doivent donc s'adresser plus tôt aux services concernés. Si leur dossier est jugé recevable, elles se verront proposer des solutions susceptibles d'apurer leurs dettes.

Il est également possible d'éviter le surendettement en rachetant ses crédits. Cette solution consiste à regrouper tous ses emprunts en un seul. Le plus souvent, cette décision suppose de trouver une nouvelle banque, auprès de laquelle vous renégociez votre unique crédit de manière plus avantageuse.

De la sorte, vous n'avez plus qu'un seul prêt à rembourser, avec un taux d'intérêt souvent plus intéressant.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.