Le rôle des conseillers financiers dans un divorce par consentement mutuel

Si vous souhaitez divorcer, certains professionnels seront d'une grande aide pour vous faciliter la vie et planifier cette séparation sans stress. Les conseillers financiers interviennent dans la gestion des divorces par consentement mutuel, mais quelles sont leurs missions ? Découvrez-les dès maintenant.

Le divorce par consentement mutuel en détail

Le divorce par consentement mutuel est aussi appelé divorce à l'amiable. Il désigne un divorce dans lequel les deux parties sont en accord sur la situation actuelle de leur couple. Ce type de séparation a été mis en place dans les années 70 et assure une procédure de divorce simplifiée et rapide.

Avant, les époux n'avaient pas besoin de faire appel aux services d'un avocat afin de lancer la procédure de divorce. Mais, depuis 2016, ce n'est plus le cas puisque la présence d'un avocat est obligatoire pour prononcer le divorce.

Si vous souhaitez faire un divorce par consentement mutuel, il est indispensable de déposer la convention de divorce chez un notaire ou de la faire valider par un juge afin de ne plus être marié aux yeux de l'État.

Si au moins un enfant du couple est encore mineur et souhaite être entendu par un juge, le juge doit valider de manière obligatoire la situation, même dans le cas des divorces à l'amiable.

Rôle Conseillers Financiers Divorce
© istock

Les conseillers financiers : des médiateurs indispensables

Les conseillers financiers jouent un rôle essentiel car ils assurent une meilleure communication entre les deux parties et ils évitent les pièges financiers.

Un médiateur neutre

Les conseillers en finance sont indispensables pour faciliter la communication et proposer des solutions objectifs aux deux parties. Ils fournissent dans la négociation d'accords équitables pour qu'aucune des deux parties ne perde sur certains aspects financiers.

A ne pas manquer :  Peut-on toucher une allocation logement si le bien appartient à sa famille ?

Surpasser les décisions émotionnelles

Un divorce est une situation émotionnelle forte dans de nombreux cas. La présence d'un conseiller financier est primordiale pour prendre des décisions réfléchies , et ainsi ne pas perdre d'argent. Il est présent pour ne pas négliger certains détails importants.

Les conseillers financiers : leur impact dans les divorces

Concrètement, le conseiller financier agit sur plusieurs points afin de répondre à ses principales missions. Il a un rôle clé pour évaluer objectivement les actifs du couple et procéder à la séparation des actifs et des biens.

Il répartit et répartit les actifs du couple

Tout d'abord, les conseillers proposent un inventaire des biens partagés par les couples.

On retrouve dans cet inventaire, une analyse :

  • Des biens immobiliers ;
  • Des comptes bancaires ;
  • Des investissements en cours ;
  • Des dettes.

Cet inventaire est indispensable pour mettre en place une stratégie de partage équitable entre les deux parties.

Une planification financière pour l'après divorce

Après le divorce, il est nécessaire de suivre une planification de la situation financière mise en place par un conseiller. Ce professionnel des finances établit un budget, revoit les plans d'épargne de chaque partie et ajuste également les politiques d'assurance. Cette étape n'est pas à négliger pour que les futurs ex-mariés soient préparés à leur vie après le divorce.

Le rôle du conseiller financier si le couple a des enfants

Évidemment, si vous avez des enfants en commun, certains détails sont à ne pas omettre, on pense assurément aux pensions alimentaires et à la garde prévue.

Les conseillers financiers effectuent les calculs relatifs aux pensions alimentaires et aux frais de la garde. Cette évaluation précise permet de trouver un accord juste pour répondre aux besoins des enfants.

A ne pas manquer :  Les crypto-monnaies et leur impact sur les marchés financiers traditionnels : voici une analyse approfondie

Gestion des implications fiscales d'un divorce

Après un divorce, chaque partie est confrontée à un réel changement dans leur situation fiscale. Le conseiller financier propose une stratégie d'optimisation fiscale bien pensée afin de réduire les obligations fiscales et d'augmenter les différents atouts financiers après le divorce.

Comment choisir un bon conseiller financier pour un divorce à l'amiable ?

Il faut mettre en avant trois critères dans le mais de correctement choisir le conseiller financier qui vous accompagnera dans votre divorce : l'expérience, le tarif et la confiance.

L'expérience

Assurément, l'expérience du conseiller financier n'est pas à négliger pour être bien accompagné dans cette situation exceptionnelle. Une large expérience dans les divorces par consentement mutuel vous assure de bénéficier de connaissances utiles pour vous faciliter la tâche. 

Le conseiller financier expérimenté est capable de faire face à certains défis pour gérer cette situation avec le moins de stress possible.

Le tarif

Vous ne pouvez pas mettre de côté votre budget pour choisir correctement ce professionnel. Tournez-vous vers un conseiller qui peut vous fournir des services professionnels en fonction du tarif horaire que vous avez fixé au préalable.

N'hésitez pas à demander auprès de plusieurs conseillers leurs tarifs pour comparer ceux présents dans votre région.

La confiance

Le dernier conseil qui n'est pas des moindres : trouver un conseiller en qui vous pouvez avoir confiance !

En effet, ce professionnel va gérer vos finances, ainsi, vous devez vous assurer d'avoir trouvé un expert en qui vous avez confiance. Ce n'est pas ce qui a de plus simple, donc nous vous conseillons de vous appuyer sur les avis des clients ainsi que sur le ressenti lors de votre première rencontre.