Comment fonctionne l’assurance vie en Suisse ?

En Suisse, comme dans d'autres pays, l'assurance vie représente une solution d'épargne avantageuse et un moyen de compléter la protection offerte par le système de prévoyance sociale. En fonction de leurs besoins, les épargnants peuvent choisir la forme d'assurance vie qui leur convient. Chacune a ses avantages.

Assurance Vie Suisse

Qu'est-ce que l'assurance vie ?

En Suisse, le système de prévoyance repose sur trois volets, appelés "piliers". Le premier pilier, relatif à la prévoyance étatique, et le second, qui concerne la prévoyance professionnelle, sont obligatoires.

Mais les rentes servies au titre de ces deux piliers ne sont pas suffisantes pour assurer le maintien du niveau de vie des personnes concernées.

Aussi, le système prévoit-il un troisième pilier facultatif, qui relève de la prévoyance privée. Il comprend lui-même un 3e pilier lié, avec certaines contraintes, et un 3e pilier libre. Les contrats d'assurance vie ressortissent à ce 3ème pilier.

En souscrivant un contrat d'assurance vie, vous épargnez un capital qui vous permet de faire face aux aléas de la vie. En plus de cette sécurité financière, il vous assure, si vous le souhaitez, un complément de ressources régulier et la possibilité d'investir dans des projets personnels. Ce produit financier représente aussi un capital transmissible à vos héritiers.

Les différentes formes de l'assurance vie

différentes formes d'ssurance Vie
© Istock

Il existe, en Suisse, plusieurs formes d'assurance vie. Aussi, avant de souscrire votre contrat, convient-il de choisir celle qui répond le mieux à vos attentes. Il faut donc prendre du temps pour comparer les assurances 3ème pilier en Suisse.

Vous pouvez opter pour une assurance vie de risque, qui se divise elle-même en deux catégories. L'assurance de risque pur met vos proches à l'abri du besoin si vous venez à disparaître. La somme prévue au contrat sera en effet versée aux bénéficiaires.

De même, en cas d'incapacité de travail, vous percevez une rente, qui varie en fonction de votre état de santé.

L'objet d'une assurance vie de capital est différent. Comme son nom l'indique, il consiste à épargner de l'argent, qui sera récupéré au terme du contrat, additionné aux intérêts, à condition que le souscripteur soit en vie.

De son côté, le contrat de risque mixte vous protège des mêmes aléas de l'existence que l'assurance de risque pur, mais vous permet en plus de constituer une épargne. Enfin, si vous choisissez la solution de la rente viagère, un revenu vous sera versé à vie, en échange de la constitution d'un capital.

Comment ça fonctionne ?

Fonctionnement Assurance Vie

Votre contrat d'assurance vie contient une clause bénéficiaire. Elle désigne les personnes qui, en cas de décès du souscripteur, toucheront les sommes prévues au contrat. Si vous avez souscrit un contrat ressortissant au 3ème pilier libre, vous pouvez désigner, comme bénéficiaires, qui bon vous semble.

Par contre, si votre assurance vie relève du 3ème pilier lié, les bénéficiaires sont désignés par la législation, qui fixe, dans le cadre d'une liste limitative, un ordre de priorité.

De même, la somme transmise aux bénéficiaires peut varier en fonction des contrats. Son montant peut rester le même ou diminuer au fil des années.

Si, au moment de votre retraite par exemple, le capital de l'assurance vie doit permettre le versement d'une rente viagère, le montant de ces sommes dépend de plusieurs facteurs. Il est fonction de l'importance du capital accumulé, de l'âge du souscripteur et du choix de certaines options.

Il faut rappeler que le versement d'une rente viagère assure un revenu complémentaire à vie, même si le capital est épuisé.

Les avantages

Si vous choisissez une assurance vie faisant partie du 3e pilier lié, les avantages sont surtout fiscaux. En effet, dans ce cas, les cotisations versées, tout au long du contrat, sont déductibles de l'impôt sur le revenu. En échange, les souscripteurs doivent se soumettre à certaines contraintes.

Au contraire, et comme leur nom le dit bien, les contrats d'assurance vie rattachés au 3ème pilier libre se caractérisent par une grande liberté et beaucoup de souplesse. C'est ainsi que si les compagnies d'assurance prévoient une durée minimale pour les contrats, elles ne lui fixent pas de limites.

Le contrat peut donc être alimenté aussi longtemps que vous le souhaitez, même au-delà de la retraite. De même, vous pouvez y mettre fin à tout moment. Par ailleurs, les versements sont libres. Le capital peut être versé en une seule fois, sous la forme d'une prime unique, mais il est également possible d'opter pour des versements périodiques.

Au contraire des produits associés au 3ème pilier lié, les versements intervenus dans le cadre d'un contrat de type 3ème pilier libre ne sont pas plafonnés.

Cette liberté se retrouve encore dans la disponibilité du capital. Vous pouvez en effet le retirer à tout moment et sans justification. Enfin, les souscripteurs d'un contrat d'assurance vie relevant du 3ème pilier libre peuvent bénéficier de déductions fiscales, qui varient selon les cantons.

Et pour les frontaliers ?

Le 3e pilier n'est pas toujours simple pour les travailleurs frontaliers. Il correspond à un contrat de prévoyance de longue durée qu'il est nécessaire de bien analyser avant de souscrire. Il est indispensable. Il est indispensable de déterminer au préalable vos attentes : obtenir un complément de revenu pour la retraite, investir dans l'immobilier ou bien encore obtenir une rédaction d'impôts. Il est recommandé de se faire accompagner par des experts en assurance vie afin d'effectuer les bons choix. Étape indispensable également, se renseigner sur la fiscalité du pays (en savoir plus sur diplomatie.gouv) avant toute chose.