Comment fonctionne l’assurance maladie en Suisse ?

En Suisse l’assurance maladie est obligatoire. Elle est le plus souvent appelée assurance de base et elle est soumise à la loi sur l’assurance maladie. La protection maladie est déléguée à des assureurs privés qui peuvent appliquer des tarifs très différents. Voici un panorama du fonctionnement de cette assurance.

Assurance Maladie Suisse
Istock

L’assurance maladie obligatoire en Suisse

Si le système de santé suisse affiche des résultats de très bonne qualité, il présente également un coût élevé. Pour une famille avec deux enfants, vivant à Lausanne, il faut régler 1200 CHF de primes par mois. Chaque membre de la famille paye sa propre cotisation et les coûts grimpent très vite.

En Suisse, l’assurance maladie est obligatoire, elle est régie par la loi sur l’assurance maladie, LaMal, cependant son fonctionnement n’est ni centralisé ni géré par le gouvernement. Elle est déléguée à des assureurs privés, tout en étant étroitement liée à l’Office fédéral de la santé publique. Ces assureurs appliquent des tarifs qui peuvent varier selon les compagnies et les cantons.

Cette assurance peut parfaitement être complétée par des assurances complémentaires. Ces dernières sont alors soumises à la loi sur les contrats d’assurance.

L’assurance de base obligatoire intervient pour couvrir : les frais médicaux de traitement et les médicaments prescrits. Elle rembourse également les frais de maternité et les frais d’hospitalisation hors chambre individuelle, ainsi que d’autres prestations comme les soins à domicile, les vaccins…sous certaines conditions.

Elle ne prend pas en compte les traitements dentaires, sauf dans les cas de maladie entrainant des conséquences importantes sur la mastication, par exemple, et les médecines alternatives. Tout ce qui est lié à l’optique est très peu remboursé.

Les travailleurs étrangers sont généralement obligés de s’assurer à de très rares exceptions près.

Un étranger décidant de s’installer en Suisse doit souscrire une assurance maladie dans les trois mois suivant son arrivée. Il devra en apporter la preuve à l’Office cantonal. Dans le cas contraire, c’est l’administration du canton qui la choisit pour vous.

Comment choisir son assurance maladie ?

L’assuré est libre de choisir son assureur comme il l’entend à partir du moment où la compagnie répond aux critères pour proposer une assurance sociale. Il existe des listes d’assurances qui sont disponibles sur Priminfo qui est le site officiel vous permettant de calculer le montant de votre prime. Les assureurs ne peuvent pas vous refuser et il n’y a pas de questionnaire de santé à remplir pour l’assurance de base.

Le montant des primes de l’assurance de base est contrôlé par le gouvernement, mais il peut cependant varier d’un canton à un autre, mais également par rapport à votre profil et en fonction des risques. Il ne faut pas hésiter à faire un comparatif d’assurance maladie afin de trouver un prix plus intéressant si nécessaire. Que ce soit dans le cas où vous prenez une assurance maladie pour la première fois ou si vous souhaitez changer d’assurance pour trouver le contrat qui répondra au mieux à vos besoins, celui-ci est d’une grande aide.

Il faut savoir que vous pouvez changer d’assureur tous les ans, à condition d’envoyer une lettre recommandée à votre assurance à temps. Il faut que l’assureur la reçoive avant le dernier jour ouvrable de novembre.

Votre participation aux frais médicaux

Votre carte d’assurance maladie garantit l’accès aux soins la plupart du temps, vous n’avez pas dans ce cas à régler la facture vous-même. C’est l’assureur qui paye directement les prestataires de santé comme les médecins ou l’hôpital.

Il reste tout de même une partie des soins qui n’est pas prise en charge et qu’il vous restera à régler. Elle représente 10 % de la somme déboursée réellement. Cette quote-part est toujours à la charge de l’assuré.

Il existe également un système de franchise annuelle. Elle s’élève entre 300 CHF et 2 500 CHF. Par exemple, si vous choisissez une franchise de 300 CHF, vous allez payer premiers soins entrepris à hauteur de 300 CHF avant que l’assurance ne prenne en charge les prestations suivantes. Le prix de la cotisation est alors moins élevé .

L’assurance complémentaire : une prise en charge complète

Les assurances complémentaires sont privées. Cela signifie que les assureurs peuvent proposer différents niveaux de prestations, destinées à compléter celles qui sont déjà prises en charge par l’assurance de base. Elles peuvent rembourser les frais d’hospitalisation en chambre seule ou double, les consultations de médecines alternatives, les frais dentaires, mais elles vous donnent également la possibilité de choisir l’hôpital suisse qui vous soignera.

Il faut remplir un questionnaire très détaillé avant la souscription, qui elle-même, peut aussi occasionner des frais.

Les conditions de résiliation de l’assurance complémentaire changent d’un contrat à l’autre. Elles sont parfois contraignantes.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.