Vitres cassées d’une voiture : comment être indemnisé ?

Vous découvrez que votre vitre a été cassée ou qu’elle est fissurée, c‘est un problème assez courant auquel il faut cependant remédier rapidement. L’eau peut s’engouffrer dans la voiture et celle-ci est vulnérable au vol. Vous voulez savoir comment votre assurance va prendre en charge cet incident ? Toutes les réponses aux questions que vous vous posez !

Indemnisation Bris De Glace Voiture
© istock

Quelle est la garantie qui couvre une vitre de voiture cassée ?

La garantie qui est à l’origine de l’indemnisation en cas de bris de glace dépend des circonstances et de la nature de cet incident. Les causes peuvent varier, cela peut être dû à :

  • Un acte malveillant ;
  • Une fissure non réparée ;
  • Une branche qui tombe à la suite d’une tempête de vent ;

Connaitre la cause des vitres cassées est important pour bénéficier de l’indemnisation de votre assurance. Selon son origine, vous ne serez pas indemnisé de la manière et l’origine a également iun impact sur la franchise auto qui peut être appliquée.

Il faut savoir que la réparation dépend de trois garanties différentes en fonction des circonstances :

  • La garantie bris de glace ;
  • La garantie catastrophe naturelle ;
  • La garantie vandalisme.

La garantie bris de glace

La plupart du temps en cas de vitre cassée, nous pensons à cette garantie, mais elle ne peut pas être mise en œuvre dans toutes les situations. Il faut que plusieurs conditions soient réunies pour bénéficier de l’indemnisation à ce titre.

Il faut également savoir que cette option est facultative et, quel que soit le contrat que vous avez signé, il faut l’ajouter en option. C’est une garantie indispensable si votre véhicule stationne dehors, sans protection spécifique.

Elle couvre : le pare-brise, la lunette arrière et les vitres latérales. Si vous le souhaitez, vous pouvez garantir également le toit ouvrant.

Pour prendre en charge la réparation d’une vitre cassée, le sinistre doit être exclusif, cela signifie qu’aucun autre dégât sur le véhicule n’a été constaté. Si la vitre a été cassée pour voler le contenu de la voiture, alors ce sera un sinistre vol et vous êtes indemnisé par cette garantie.

La garantie vandalisme

C’est une garantie incluse dans les assurances « tous risques ». Si vous avez souscrit un contrat d’assurance « au tiers », cela devient une option. Il est préférable de l’ajouter étant donné les dégâts importants que peuvent occasionner ces sinistres. C’est encore plus le cas quand votre véhicule ne bénéficie pas d’un garage ou d’un parking fermé.

A ne pas manquer :  Comment fonctionne la responsabilité civile locative de votre assurance habitation ?

Cette option couvre les vitres cassées de la voiture ainsi les rétroviseurs arrachés, les tags, les rayures, les pneus crevés… La plupart des dégradations volontaires commises par un tiers sont indemnisées.

La garantie catastrophe naturelle

C’est une garantie qui ne figure pas nécessairement dans les contrats d’assurance auto qui vous sont proposés. Vous devez demander l’ajout de cette option surtout quand vous vivez dans une zone à risques. C’est une option de la garantie dommage. Vous ne pouvez pas bénéficier de l’option catastrophe naturelle si vous ne possédez pas la garantie incendie, collision ou bris de glace.

Dans certains cas, il faut attendre que l’état de catastrophe naturelle soit déclaré pour être indemnisé. C’est au gouvernement de le faire. Une fois la promulgation réalisée, votre assurance entame les démarches d’indemnisation.

Quelles démarches devez-vous effectuer auprès de votre assurance ?

Demarches Assurance Auto Bris De Glace
© istock

Ces démarches varient en fonction des circonstances. La procédure concernant un bris de glace n’est pas identique à celle que vous engagez en cas de catastrophe naturelle ou de vandalisme.

Avant de réaliser votre déclaration, vous devrez procéder au nettoyage de l’habitacle de votre véhicule et enlever les morceaux qui risqueraient de vous blesser. Couvrez la vitre cassée avec un plastique.

La déclaration du bris de glace

  • Prenez des photos de bonne qualité de votre vitre fissurée ou cassée. Cela n’est pas obligatoire, mais vous apportez ainsi les preuves de ce que vous avancez à votre assurance.
  • Déclarez l’incident à votre compagnie d’assurance dans le délai imparti: celui-ci est de 5 jours ouvrés à partir de la date du sinistre ou du jour où vous en avez pris connaissance.
  • Apportez votre véhicule dans un garage pour la réparation: dès que vous avez l’accord de l’assurance, faites réparer votre vitre cassée ou fissurée. Certaines assurances vous proposent une liste de garages partenaires parmi laquelle vous pouvez choisir votre professionnel. C’est souvent un gage de qualité.
  • Envoyez la facture à votre assurance: elle va alors vous indemniser en tenant compte du montant de la franchise.
A ne pas manquer :  Covoiturage : faut-il une assurance spéciale ?

La déclaration d’un acte de vandalisme ou d’une tentative de vol par effraction

  • Prenez des photos de votre vitre cassée, ça n’a pas de caractère obligatoire, mais c’est toujours mieux.
  • Déposez une plante au commissariat ou à la gendarmerie: c‘est une obligation dans le cadre d’un vol ou d’une tentative de vol.
  • Envoyez les différents justificatifs à votre compagnie d’assurance en respectant le délai de 2 jours ouvrés à partir de la constatation du sinistre : vous devez notamment envoyer le dépôt de plante, les photos, la description du sinistre, mais également vos coordonnées…

La déclaration d’une catastrophe naturelle

  • Assurez-vous que l’état de catastrophe naturelle a bien été promulgué par le biais d’un arrêté ministériel publié au Journal Officiel. C’est une obligation si vous voulez prétendre à l’indemnisation à ce titre.
  • Déclarez le sinistre à votre compagnie d’assurance: vous disposez d’un délai de 10 jours ouvrés pour le faire après la publication de l’arrêté au Journal Officiel. Ajoutez des photos des dégâts afin d’apporter des preuves supplémentaires.
  • Vous êtes ensuite indemnisé très rapidement, c’est l’effet de l’état de catastrophe naturelle.

Devez-vous payer une franchise dans le cas d’une vitre brisée ?

Dans le cadre des vitres cassées, la franchise est appliquée selon la nature des circonstances du sinistre :

Dans le cas du bris de glace : une franchise reste la plupart du temps à votre charge.

Dans le cadre du vandalisme : si la personne qui a commis ces actes malveillants a été identifiée, vous n’avez aucune franchise à régler. Si la personne n’a pas été identifiée, la franchise est applicable.

Dans le cadre de la catastrophe naturelle : la franchise est rarement appliquée, cependant si c’est le cas, elle ne dépasse pas 380 euros.

A lire aussi :