5 bonnes raisons d’investir dans un viager

La vente de biens en viager est un marché minoritaire qui représente à peine 1 % des transactions immobilières. Boosté par la crise sanitaire, ce dernier est en plein essor. Il se présente comme une alternative au crédit et comporte de nombreux avantages pour les acheteurs comme pour les vendeurs. Découvrez 5 bonnes raisons d’investir en viager.

Vente Immobilière En Viager
© istock

Un prix d'achat modéré

Depuis le premier confinement, les prix de l’immobilier ne cessent de s'envoler avec un nombre record de transactions enregistrées chez les notaires de Normandie, de l’Artois, du Grand Est, de toute la région Bretagne pour ne citer qu’eux.

La vente en viager consiste à acheter un bien qui ne sera accessible que sur le moyen ou long terme. En effet, ce dernier reste à disposition du vendeur jusqu’à sa mort. En contrepartie, l'acquéreur verse une rente mensuelle et parfois un bouquet de départ.

Le prix d'un bien en viager est nettement plus bas que celui d'un logement classique, car pour le fixer on tient compte de tous les loyers théoriques que l'occupant n'aura pas à verser (décote d'occupation). C’est sans aucun doute ce qui explique l’engouement naissant des particuliers pour ce système encore à la marge.

Un faible apport suffit

En raison du faible montant de la somme initiale qu'il doit verser, le débirentier (acheteur) peut acquérir un bien immobilier sans avoir besoin de prévoir un apport important.

En effet, le bouquet, fixé librement par le vendeur, ne représente généralement que 10 à 40 % de la valeur marchande du bien vendu en viager.

Un crédit bancaire non sollicité

Compte tenu du montant assez faible du bouquet, le vendeur est mieux à même de mobiliser la somme nécessaire. De ce fait, il n'est pas obligé de faire appel aux banques, ce qui lui évite d'avoir à payer des intérêts.

En fait, c'est comme si le vendeur faisait crédit à l'acheteur, qui ne paie qu'une partie du bien, ou lui accordait un prêt pour faire l'acquisition de son propre logement. Le vendeur ne lui demande pas d'intérêts mais se voit reconnaître la possibilité de vivre dans sa maison jusqu'à sa mort.

Vente Immobilière
© istock

Un investissement rentable

La vente en viager, c'est l'assurance de faire un investissement rentable. En moyenne, la rentabilité annuelle d'un investissement en viager varie entre 6 et 8 %. Ce qui est supérieur à certains placements financiers, dont l'assurance-vie. Et cette rentabilité ne fait qu'augmenter avec le temps. En effet, le bien immobilier acquis prend de la valeur. L'opération peut être également rentable si l'acheteur investit dans un viager libre.

Contrairement à ce qui se passe dans le cas du viager occupé, il peut disposer du logement, l'habiter ou le louer s'il le souhaite. Mais il est vrai qu'il ne bénéficie pas de la décote d'occupation.

Une fiscalité avantageuse

Le régime fiscal du viager n'est pas le moindre de ses atouts. Ainsi, le calcul des droits d'enregistrement payés au notaire prend pour base, non pas la valeur marchande du bien, mais sa valeur décotée. L'acheteur réalise ainsi une économie substantielle.

S'il est soumis à l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), il ne déclare pas, dans le cadre de cet impôt, la valeur de la pleine propriété du bien, mais seulement celle de la nue-propriété.

À lire aussi : Comment financer le grand âge ?