Agent immobilier à son compte : avantages, inconvénients

Un agent immobilier peut exercer en étant indépendant, c’est-à-dire à son compte. Il joue le rôle d’intermédiaire entre le vendeur et l’acquéreur d’un bien. Ce statut présente des avantages et des inconvénients.

Agent Immobilier Visite
© istock

Les avantages d’être à son compte

Le principal avantage d’un agent immobilier à son compte : l’indépendance. Il travaille de chez lui en totale autonomie et s’organise comme il le souhaite pour ses visites et effectuer son travail. C’est lui qui détermine son planning Il n’y a aucun lien de subordination, ni avec les clients, ni avec les agences immobilières.

Être agent immobilier indépendant permet de maitriser sa rémunération. Contrairement à un salarié où la rémunération est fixe, un agent à son compte peut gagner plus en réalisant davantage de transactions immobilières. Son statut d’indépendant lui donne la possibilité de partager ses annonces sur un plus grands nombres de plateformes. Il peut également choisir le type de bien dont il souhaite s’occuper et exercer ainsi dans son domaine de spécialité.

Enfin, un agent immobilier indépendant peut rapidement se constituer un portefeuille de clients. En étant directement en contact avec eux, le contact établi est renforcé et personnalisé. Les clients apprécient le contact direct et le relationnel. Ensuite, grâce au bouche-à-oreille qui se met en place, de nouveaux clients arrivent.

Agent Immobilier
© istock

Les inconvénients de ce statut

Toutefois, être agent immobilier indépendant ne présente pas que des avantages. L’autonomie n’est pas totale puisqu’il faudra tout de même être en contact avec une agence immobilière en tant que négociateur immobilier. Le statut d’indépendant est conservé mais il faudra travailler avec une agence.

A ne pas manquer :  L'immobilier neuf est-il plus cher que l'ancien ?

Pour se lancer en tant qu’indépendant, il est indispensable d’avoir de bonnes connaissances juridiques. En effet, un agent immobilier indépendant peut exercer sous trois statuts : agent commercial, auto-entrepreneur ou la structure de portage salarial. La complexité de ces statuts peut être un frein. Par exemple, un auto-entrepreneur ne doit pas dépasser un certain plafond pour pouvoir conserver son statut.

Enfin, un agent immobilier indépendant doit posséder de solides connaissances pour pouvoir gérer sans difficulté sa comptabilité en plus de son travail.

À lire aussi :