7 points clés à savoir sur le Big Data

Aujourd’hui, le phénomène Big Data est considéré comme l’un des plus sérieux défis informatiques. Le volume des données stockées grandit de plus en plus jusqu’à pouvoir représenter 8 % du PIB européen pour l’année 2020. Comme le terme fait vent auprès des spécialistes sur le terrain des technologies, il y a 7 éléments à connaître absolument pour en distinguer les enjeux.

L’omniprésence des données

Cette appellation revient à mettre en compte l’explosion quantitative, voire redondante, des données. De nouvelles possibilités d’exploitation de l’information et de la connaissance apparaissent chaque jour et s’accumulent de façon exponentielle.  Ces données sont là partout et tout le temps.

Une discipline ouverte à tous

Ce domaine ne se limite pas à regrouper les données, il les analyse. La donnée, c’est la ressource inédite du XXIe siècle.

Les projets qui prennent en compte le Big Data se focalisent sur des concepts innovants tels que le Machine Learning ou l’intelligence artificielle.

Les enjeux

Le Big Data est souvent défini sur les 3 V : Volume, Vitesse et Variété. Il offre un traitement de données jusque-là inexploitées, par exemple le suivi de l’e-réputation d’une marque ou la prédiction des comportements des consommateurs.

Pour cela, l’objectif d’un cabinet recrutement digital comme ageelink.com est d’accompagner l’entreprise pour trouver le profil rare et lui donner une réelle opportunité qui lui apporte une force d’anticipation.

Un promoteur d’emplois

Cette branche créée de nouveaux métiers du web et fait appel à des compétences très spécifiques. On parle alors de data scientists, data analysts, data miners ou encore de data engineers. Dernièrement, leur fonction est définie sur la lutte contre les fraudes et l’analyse des tendances.

Vu qu’aucun d’eux ne peut avoir dix ans d’expérience à cause de la dimension relative du Big Data, les métiers du web peuvent donner naissance à des perspectives de carrière et une éventuelle formation.

La multiplication des données

Prenons un exemple concret pour prouver l’efficacité du Big Data autour des logiciels de traduction. Au début des années 2000 (avant l’essor du Big Data), les traduction étaient assez littérales. Cela s’explique principalement par le manque de données et de structure qui ont conduit les logiciels à livrer des interprétations non-détaillées et surtout non contextualisées. Ce n’est (presque) plus le cas avec les technologies du Big Data qui permettent une traduction beaucoup plus fine.

Une activité croissante

Le Big Data est en train de bouleverser plusieurs théories. D’ici 2022, les analystes de Forrester prédisent que les entreprises gagneront au total 1,2 billion de dollars par an si elles suivent les critères de sélection conseillés par les experts de cabinet recrutement digital. Et qu’ainsi, selon IDC et SAP, 60 % des fabricants mondiaux feront usage du Big Data.

« Les entreprises orientent désormais leurs stratégies autour du Big Data. On appelle cela être « Data minded »

Une filière inépuisable

Avec cette évolution perpétuelle, le data scientist a de beaux jours devant lui. Les métiers du web seraient les métiers d’avenir numéro un. D’après le plan de Big Data, la France a l’intention de créer plus de 130 000 emplois, tandis que l’Europe veut vivement faire reculer le chômage. Elle veut booster le nombre de collecteurs et d’analystes en triant plus de 3 millions de CV dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.