5 astuces pour choisir une complémentaire santé

Vous n’avez certainement pas été sans le remarquer, le prix des consultations médicales augmente constamment. De plus, beaucoup de traitements ne sont plus ou très peu remboursés. La complémentaire santé n’est pas un luxe, elle est utile au quotidien et plus encore en cas d’hospitalisation, dans le cadre des prothèses dentaires, auditives… Cependant, elle a un coût. Voici quelques astuces pour vous assurer une protection de qualité.Complementaire Sante

Définir ses besoins avec précision

Le budget santé varie énormément d’un assuré à l’autre, nous sommes tous inégaux face à ce poste de dépense. En fonction de votre état de santé général et de votre âge, vous devez faire face à plus ou moins de frais. Les problèmes dentaires, les lunettes, les prothèses auditives représentent de grosses dépenses, dont l’utilisation change selon les personnes. Il faut alors que le niveau de garantie soit suffisant pour correspondre parfaitement à vos besoins et à vos attentes. Si vous êtes plutôt jeune et que vous n’avez aucun problème de santé particulier, inutile d’opter pour un contrat à couverture renforcée. Il faut savoir que le prix de votre mutuelle change selon le niveau de garantie souscrit.

Avant de faire votre choix, procédez à une évaluation de votre mutuelle actuelle. Que vous l’ayez souscrite par le biais de votre employeur au sein d’un contrat collectif ou à titre individuel, observez bien les niveaux de garantie proposés. Vous cernerez mieux vos besoins.

La transparence du contrat

Les contrats de complémentaire santé ne sont pas toujours simples à décrypter pour les personnes qui ne sont pas expertes dans le domaine. En effet, les montants des remboursements peuvent être définis de différentes manières : en euros, en pourcentages ou même sous la forme de forfaits annuels (souvent pour les lunettes ou les séances d’ostéopathie). Le plus simple pour avoir une idée plus précise est d’effectuer une simulation de remboursement. Certaines mutuelles le proposent sur leur site Internet, c’est le cas d'une complementaire santé comme Apreva, par exemple. C’est un avantage non négligeable pour savoir exactement à quel remboursement vous avez droit dans certaines circonstances : hospitalisation, opérations, lunettes, soins et prothèses dentaires, appareils auditifs…

Lorsque vous effectuez un comparatif, mettez l’accent surtout sur les postes peu pris en charge par la Sécurité sociale comme les soins dentaires (prothèses et implants, orthodontie…), optiques (lentilles et lunettes), ainsi que l’hospitalisation (dépassement d’honoraires, chambre seule, etc.). Les frais sont lourds et mal remboursés, vous aurez donc besoin de votre complémentaire santé.

Les points importants à prendre en considération

Point Important Complementaire Sante

Outre le montant de la prise en charge, certains points sont également importants et doivent faire l’objet d’une attention toute particulière.

C’est le cas des frais d’adhésion au contrat, de la limite d’âge et du questionnaire médical. À ce titre, Apreva est une mutuelle de santé qui ne vous facture aucuns frais d’adhésion, lors de votre souscription à l’un des contrats qu’elle propose. Vous n’aurez pas non plus de questionnaire de santé à remplir, quels que soient votre situation et votre âge. C’est un avantage puisque souvent les formalités médicales permettent à l’assurance d’augmenter la cotisation de l’assuré. Elle ne fixe pas non plus de limite d’âge. Vous souscrivez un contrat adapté à votre situation et à votre âge, à n’importe quel moment de votre vie. Ce sont des avantages bien réels puisque vous n’avez plus qu’à moduler votre contrat selon vos besoins.

Méfiez-vous du délai de carence et des délais de remboursement

Étant donné les montants des avances que vous devez parfois effectuer sur certaines dépenses de santé, le délai de remboursement est important. Moins vous devez attendre, moins longtemps votre budget sera amputé de cette somme. Les meilleures complémentaires santé dans ce domaine sont celles qui assurent un remboursement dans les 48 heures maximum.

Certaines mutuelles vous imposent un délai de carence d’un mois à plusieurs mois, après la souscription du contrat, période durant laquelle vous ne pourrez prétendre à aucun remboursement. Il est préférable de le savoir avant de signer son nouveau contrat. Surtout si vous avez décidé de changer de contrat parce que vous pensez avoir besoin d’optique prochainement par exemple.

L’évolution possible de votre contrat

C’est une donnée primordiale également. Vous êtes peut-être satisfait de votre premier contrat, cependant au fil du temps, vos besoins évoluent, il est donc utile de pouvoir changer de formule si cela s’avère nécessaire. Regardez bien si votre mutuelle vous le propose facilement.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.