Chèques : surveillez les mouvements de votre compte bancaire

Pour savoir si vous êtes d'accord avec la banque sur le solde de votre compte chèque, comparez vos chiffres aux siens.

Cheque Surveiller Compte

Faites le point sur les transactions effectuées

Toutes les transactions effectuées : dépôts et retraits d'espèces, dépôts de chèques, agios, frais de tenue de compte, etc., figurent sur vos relevés mensuels de compte.

De votre côté, tenez la comptabilité de tous les mouvements de votre compte. N'oubliez pas de reporter sur vos talons de chèques les montants de ceux-ci. Lorsque vous recevez votre relevé de compte, comparez vos chiffres à ceux de la banque. Demandez une éventuelle explication si elle vous a facturé une charge de compte que vous ne comprenez pas. Il est important de faire ces vérifications le plus rapidement possible, car il existe un délai de contestation (un ou deux mois selon les banques) après lequel votre silence vaut acceptation.

Comparez les montants des chèques (en les repérant d'après leur numéro) indiqués sur le relevé bancaire avec ceux figurant sur les bordereaux de dépôt et de retrait que vous devez avoir conservés.

Si vous ne voyez pas d'erreur, vérifiez alors les calculs de la banque et comparez-les aux vôtres. Ils doivent correspondre entre eux. Si tel n'est pas le cas, refaites les vérifications. Attention à votre écriture : un chiffre mal fait peut vous avoir induit en erreur. N'avez-vous pas oublié un chèque non payé, un retrait par guichet automatique ? Si vous confirmez vos résultats, vérifiez auprès de votre banque le plus tôt possible.

Si vos chiffres correspondent à ceux de la banque, ajoutez-leur les opérations que vous avez effectuées depuis la date du dernier relevé. Vous pourrez ainsi déterminer seul la position de votre compte.

Additionnez pour cela le montant des chèques qui ne figurent pas encore sur le relevé et ceux que vous avez émis depuis, le montant de vos retraits diminué du montant de vos dépôts.

Conservez vos talons de chèques et vos relevés de compte pendant trois ans au moins, ils pourraient vous être demandés en cas de contrôle fiscal.

A lire aussi : Bien utiliser les chèques

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.