Comment devenir boucher ?

Le boucher prépare la viande et la vend au détail. Quelles études faut-il faire pour devenir boucher ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et ses compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier boucher.

deux femmes travaillent dans une boucherie
© istock

Qu’est-ce qu’un boucher ?

Le boucher prépare la viande achetée dans un abattoir ou chez un grossiste. Il stocke la viande, la travaille et la vend. Cet artisan est également un commerçant. Il est capable de choisir sa viande auprès des grossistes et sait sélectionner les meilleurs morceaux. Il est habitué à négocier les prix. Il maitrise parfaitement la partie technique et sait désosser, découper, dénerver. Il a l’habitude d’utiliser des outils professionnels comme les hachoirs, les couteaux et les scies. Il accueille les clients et les conseille. Il peut disposer d’un rayon charcuterie, traiteur ou fromage.

Quel est le salaire d’un boucher ?

Le salaire d’un boucher oscille entre 1 450 € et 1 650 € net par mois. Un commerçant indépendant peut espérer gagner jusqu’à 4 000 € net par mois.

Comment devenir boucher ?

Se former au métier de boucher (formation initiale)

Le boucher peut se former en préparant un CAP boucher qui peut être suivi d’une mention complémentaire. L’étudiant peut aussi opter pour un bac professionnel boucher-charcutier-traiteur. Il a enfin la possibilité de préparer un brevet professionnel qui peut être suivi d’un brevet de maîtrise.

La chambre des métiers organise aussi un certificat technique des métiers de boucher qui se prépare en deux ans en alternance.

Se reconvertir pour devenir boucher (formation continue)

Il est possible de se former par la formation continue à tout âge en préparant un CAP boucher, un MC employé traiteur, un bac pro boucher charcutier traiteur, un BP boucher ou un BP charcutier-traiteur. Le CQP (contrat de qualification professionnelle) technicien boucher est aussi proposé par l’ENSMV (école nationale supérieure des métiers de la viande) de Paris.

Débouchés et évolutions de carrière

Un boucher nouvellement diplômé pourra trouver un emploi chez un artisan, dans la grande distribution, la restauration collective ou les marchés de gros. Ce professionnel pourra devenir chef de rayon dans un supermarché, acheteur dans une centrale ou responsable de laboratoire dans l’industrie. Il pourra aussi se mettre à son compte soit en créant sa propre boutique, soit en reprenant un commerce existant. Il faut savoir que l’achat du fonds de commerce et le coût du matériel sont élevés. Mais si l’emplacement est bon et que le professionnel vend de la viande de qualité, il pourra bien gagner sa vie.

Pourquoi devenir boucher : avantages et inconvénients

Le boucher est en contact avec une clientèle fidèle et ses revenus peuvent être intéressants s’il est indépendant. Le secteur de la boucherie est plutôt dynamique.

En revanche, ses conditions de travail sont assez difficiles. Le boucher se lève très tôt et finit tard. Il est souvent obligé de s’imposer une coupure pour se reposer. Ce commerçant travaille les week-ends et certains jours fériés.

Les compétences et qualités requises pour le métier de boucher

Le boucher est un artisan qui doit être extrêmement rigoureux avec la chaine du froid. Il doit aussi être particulièrement à cheval sur les règles d’hygiène afin de garantir à sa clientèle une viande d’une fraîcheur et d’une qualité incomparable. Sa chambre froide et ses vitrines sont impeccables et les outils de découpe sont régulièrement nettoyés.

Ce professionnel est passé expert dans l’art de découper la viande. Il doit d’ailleurs respecter des règles de sécurité très précises pour ne pas se mettre en danger avec le matériel qu’il utilise. Le boucher est un passionné et il a l’amour du travail bien fait. Il doit être particulièrement habile pour manier ses instruments et doit être en bonne forme physique pour porter des quartiers de bœuf après s’être levé aux aurores pour aller chercher sa marchandise.

Cet artisan est vêtu d’un pantalon, d’une veste de boucher et d’un tablier en coton. Mais il porte surtout des chaussures de sécurité qui protègeront ses orteils en cas de choc et l’empêcheront de glisser.

Mais le boucher est aussi un commerçant qui doit être capable de gérer sa boutique, de s’occuper de la gestion et de la comptabilité ou encore de diriger une équipe. Il s’occupe de l’accueil des clients, les sert et les encaisse parfois. De bon conseil, il est capable de donner des idées de recette ou d’indiquer la cuisson des viandes.

L’état du recrutement dans le secteur

De nombreux professionnels recrutent les jeunes bouchers. Ils pourront trouver rapidement un emploi chez des artisans de proximité, mais aussi dans des grandes surfaces ou dans des marchés de gros.

À lire aussi : Comment devenir boulanger ?