Comment devenir boulanger ?

Le boulanger est le professionnel qui fabrique ou qui vend du pain. Quelles études faut-il faire pour devenir boulanger ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et ses compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier boulanger.

Homme boulanger devant des baguettes
© istock

Qu’est-ce qu’un boulanger ?

Le boulanger est l’artisan qui fabrique le pain et les viennoiseries. Il maîtrise chaque étape de la fabrication du pétrissage au défournement en passant par la détente ou le façonnage. Il bénéficie aujourd’hui d’un outillage sophistiqué qui simplifie sa tâche. Son offre est plus large qu’avant il a la possibilité de proposer des pains spéciaux.

Ce professionnel commence à travailler au milieu de la nuit pour préparer le pain, les pâtisseries et les viennoiseries. Dès l’ouverture, il s’occupe de l’accueil et de la gestion de l’équipe. Il faut aussi qu’il gère l’aspect administratif de son commerce comme la comptabilité, les paies, les commandes et les livraisons.

Le boulanger a une excellente connaissance des matières qu’il emploie et il les commande avec soin. Il connait ses farines, ses levures et ses additifs. Même s’il utilise un pétrin, il sait pétrir à la main. Il maîtrise aussi son matériel professionnel et suit des procédures précises. Il a l’obligation de respecter des règles d’hygiène strictes et les suit à la lettre.

Quel est le salaire d’un boulanger ?

Le salaire brut d’un boulanger se situe entre 1 450 € et 1 650 € par mois. Un boulanger qui est à son compte peut gagner entre 3 500 € et 4 000 € brut par mois.

Comment devenir boulanger ?

Se former au métier de grutier (formation initiale)

La formation de boulanger est réalisée en alternance : le jeune apprenti intègre un centre de formation théorique et pratique en entreprise. Il pourra passer un CAP boulanger en 2 ans après la 3e en allant dans un centre de formation des apprentis ou dans un lycée professionnel. Après cela, il pourra encore se spécialiser en passant la mention complémentaire boulangerie, ce qui demande une année d’études supplémentaire. Il est également possible de passer un bac professionnel boulanger après la 3e (cursus de 3 ans) ou après le CAP (cursus de 2 ans). La Chambre des métiers propose aussi un brevet de maîtrise.

Se reconvertir pour devenir grutier (formation continue)

La formation continue permet aux adultes de se diriger vers la profession de boulanger. Le CAP peut se préparer en un an et il est possible de préparer une MC boulangerie spécialisée, un bac pro boulanger-pâtissier ou un BP boulanger. L’École de la boulangerie-pâtisserie (EBP) de paris forme les adultes et propose des formations courtes non certifiantes.

Débouchés et évolutions de carrière

Le boulanger peut monter sa propre affaire et travailler à son compte. En général, il commence plutôt sa carrière en tant que salarié. Il peut alors être embauché par un artisan, par un supermarché ou par une industrie.

Dans ce dernier cas, il pourra évoluer pour devenir chef d’équipe ou responsable de la fabrication. Dans la grande distribution, il pourra bénéficier d’évolutions internes.

La boulangerie française est très appréciée à l’étranger : de nombreux professionnels montent leur propre structure dans un autre pays.

Pourquoi devenir boulanger : avantages et inconvénients

Le boulanger trouvera facilement du travail et s’il le souhaite, il pourra facilement s’expatrier pour faire profiter les habitants d’autres pays de son savoir-faire.

En revanche, le boulanger travaille beaucoup et commence tôt le matin. Il est aussi actif les week-ends et pendant les périodes de fêtes.

Les compétences et qualités requises pour le métier de boulanger

Pour devenir boulanger, il faut avant tout savoir et aimer faire du pain. Souvent, ce professionnel est aussi expert en viennoiseries et en pâtisserie. S’il a l’amour du travail bien fait, il saura transmettre ce plaisir aux clients et il n’aura aucun mal à les fidéliser.

D’ailleurs cet artisan est aussi un commerçant et il faut qu’il fasse tourner sa boutique. Il doit être de bonne humeur, chaleureux et diplomate. Il faut aussi qu’il soit capable de s’occuper de la gestion du magasin en s’occupant de la comptabilité, des commandes, des livraisons et de la gestion du personnel.

Le boulanger emploie souvent des apprentis : il faudra qu’il soit suffisamment pédagogue pour transmettre son savoir-faire facilement.

Le travail du boulanger commence de bonne heure. Pour que les baguettes soient prêtes à l’ouverture du magasin, il commence à travailler au milieu de la nuit.

L’état du recrutement dans le secteur

La boulangerie est un secteur qui recrute, que ce soit chez les commerçants indépendants, dans les supermarchés ou dans l’industrie. Un jeune diplômé n’aura aucun mal à trouver un emploi. Ce métier qui pouvait paraître contraignant par le passé, notamment en matière horaire a tendance à se simplifier grâce à la mécanisation de machines.

À lire aussi : Comment devenir boucher ?