Comment devenir psychanalyste ?

Le psychanalyste est un praticien qui met en œuvre une cure analytique auprès de patients souffrant de troubles psychologiques. Quelles études faut-il faire pour devenir psychanalyste ? Quel est le salaire de ce praticien ? Quelles sont ses missions ? Découvrez les réponses à ces questions dans cette fiche métier psychanalyste.

Une femme psychanalyste dans son bureau
© istock

Qu’est-ce qu’un psychanalyste ?

Quel est le rôle du psychanalyste ?

Le rôle du psychanalyste consiste à aider son patient à se connaître et à se libérer de schémas inconscients. Il écoute le discours du sujet et met en évidence certains éléments significatifs. Il aide le patient à s’analyser à l’aide de différents matériaux : rêves, lapsus, souvenirs…

Les interprétations doivent intervenir au bon moment sous peine de créer des blocages. C’est un travail long qui peut aller de deux à trois ans chez un freudien à plus de dix ans chez un lacanien.

Les différentes règles comme la fréquence, la durée et le tarif des séances sont établies dès le départ entre l’analyste et son patient.

Avant de devenir psychanalyste, il faut soit même avoir suivi une cure psychanalytique, avoir suivi une formation dans une association psychanalytique et disposer d’une excellente culture générale. De nombreux psychanalystes sont également psychiatres ou psychologues, mais ce n’est pas une obligation.

Certains praticiens se spécialisent vers la psychanalyse d’enfants, d’autres vers la dépendance ou les problèmes de couple. De nombreux outils peuvent être intégrés à la pratique : jeu, dessin, hypnose, psychodrame.

Si la psychanalyse était d’abord réalisée sur un divan sans contact visuel direct, il arrive qu’elle soit pratiquée en face à face. Elle se pratique en cabinet privé bien qu’il arrive que certains praticiens puissent intégrer un CMPP (centre médico-psycho-pédagogique).

A ne pas manquer :  Comment devenir youtuber ?

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Pour devenir psychanalyste, il faut être capable d’écoute, être patient et capable d’analyser le contenu inconscient des paroles et des gestes de l’analysant. Il est conseillé d’avoir une solide culture générale pour pouvoir s’adapter à tout type de profil. Il est bénéfique d’avoir de la mémoire pour se souvenir des paroles de l’analysant au bon moment. On doit soi-même être émotionnellement stable et avoir suivi une psychanalyse.

Comment devenir psychanalyste ? Études et formations

Où se former pour le métier de psychanalyste ?

En France, la psychanalyse n’est pas réglementée et ce professionnel est considéré comme un psychothérapeute comme les autres. Comme il n’existe pas de diplômes reconnus, beaucoup de praticiens s’orientent vers la psychiatrie ou la psychologie. La formation est essentiellement assurée par les sociétés psychanalytiques : SPP, SPF, École de la cause freudienne

Le psychanalyste doit lui-même avoir suivi une cure psychanalytique et agit sous le contrôle d’un analyste superviseur ou d’un groupement d’analystes. Au sein des écoles, l’analyste entreprend également de la recherche clinique et théorique. Notons que l’université de Paris VIII propose un master de sciences humaines et sociales mention psychanalyse qui peut venir compléter la cure et le contrôle de la pratique. Le coût d’une cure n’est pas négligeable et c’est un passage obligé pour devenir psychanalyste. Cette profession est donc relativement élitiste, même si certains praticiens tentent d’adapter leurs tarifs à la bourse de leurs patients.

Les diplômes nécessaires

Aucun diplôme n’est nécessaire pour devenir psychanalyste.

Quel est le salaire d’un psychanalyste ?

Le revenu du psychanalyste dépend du tarif de ses séances (qui peuvent aller de 20 € à 150 € en fonction du praticien et du patient) et du nombre d’analysants qu’il suit en cure. Certaines études estiment ce revenu autour de 30 000 € par an. Lorsque le psychanalyste exerce une autre profession en parallèle comme psychologue ou psychiatre, ce revenu est alors un complément.

A ne pas manquer :  Comment devenir antiquaire ?

Les différents statuts du psychanalyste

Le psychanalyste intervient en tant que libéral.

Débouchés et évolutions de carrière

Le psychanalyste peut venir d’horizons très différents. Il peut s’intéresser à la pratique après avoir fait des études de psychologie ou de psychiatrie, ou il peut avoir suivi cette voie après avoir lui-même fait une psychanalyse. Ce praticien peut intervenir dans un cabinet privé ou dans des structures de type CMPP ou IMP (Institut médico-pédagogique).

Pourquoi devenir psychanalyste : avantages et inconvénients

L’analyste prend en charge la souffrance de l’analysant et l’aide à se connaître et à mieux vivre. Cette activité de soin est valorisante et positive. Elle offre au praticien une certaine liberté d’action lui permettant d’organiser ses journées comme il le souhaite.

En revanche, il faut déjà être prêt soi-même à faire une psychanalyse et la formation assurée par les écoles analytiques est ardue. Ce métier est exigeant et le psychanalyste a charge d’âmes. Il lui faudra résister au transfert positif ou négatif de son analysant et devra s’attendre à ce que certaines cures soient difficiles.

À lire aussi :