Comment devenir maçon ?

Le maçon est un professionnel du bâtiment spécialisé dans la construction, la rénovation et la restauration d’ouvrages qui utilise notamment le béton, la brique, la pierre et le mortier. Quelles sont les études qui permettent de devenir maçon ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier maçon.

Macon Monte Un Mur En Agglo
© istock

Qu’est-ce qu’un maçon ?

Au cœur du BTP, le maçon est souvent le premier à intervenir après le terrassier. Ce professionnel polyvalent travaille sur divers projets, des constructions neuves à la réhabilitation d’anciennes structures. Il est guidé par les plans qu’il interprète et les indications du géomètre pour créer les fondations et monter les murs.

Son travail dépasse le simple assemblage de matériaux. Il prépare les fondations, coule les dalles, et érige des structures porteuses robustes. Celles-ci comprennent les murs, les cloisons et les poutrelles dont l’installation nécessite une expertise précise. Les matériaux utilisés varient et vont de la brique traditionnelle aux panneaux préfabriqués, en passant par divers types de mortiers et de béton.

Mais la responsabilité du maçon ne s’arrête pas à la construction. Il assure également la solidité, l’isolation thermique et phonique de l’édifice, en respectant strictement les normes de développement durable. Que le travail soit réalisé seul ou en équipe, la coopération est essentielle.

Malgré la complexité de ces tâches, ce métier est en forte demande en France. Les maçons travaillent généralement à l’extérieur, leur quotidien rythmé par des déplacements réguliers en fonction des chantiers.

Quel est le salaire d’un maçon ?

Le salaire d’un maçon débutant est d’environ 1 500 € à 2 000 € brut par mois. Avec l’expérience, un maçon qualifié peut espérer gagner entre 2 000 € et 3 000 € brut par mois.

Comment devenir maçon ?

Se former au métier de maçon (formation initiale)

Bien qu’il soit possible de devenir maçon sans aucun diplôme par le biais de l’apprentissage, des formations sont conseillées pour progresser rapidement dans la hiérarchie. Parmi ces parcours, le CAP maçon est le plus prisé. Cette formation de deux ans met l’accent sur l’apprentissage pratique et comprend des stages en milieu professionnel pour une immersion totale dans le métier.

A ne pas manquer :  Comment devenir technicien de maintenance industrielle ?

D’autres diplômes tels que le CAP constructeur en béton armé, le BP maçon, le BEP Aménagement et finitions, le Bac pro Interventions sur le patrimoine bâti, le BTS Bâtiment ou le titre professionnel délivré par l’AFPA apportent des compétences spécifiques. Après quelques années sur le terrain, ces parcours peuvent être approfondis pour accéder à des postes à responsabilités.

Une alternative intéressante est l’alternance pour le CAP maçon. Cette option permet de combiner l’enseignement théorique et l’expérience en entreprise. C’est un excellent moyen de gagner en aisance technique et de favoriser l’insertion professionnelle une fois le diplôme en poche.

Se reconvertir pour devenir maçon (formation continue)

Les maçons peuvent se former en continu grâce aux CAP et BTS. Pour cela, les Greta, groupements d’établissements publics locaux d’enseignement, offrent des formations professionnelles adaptées. Ces structures de l’éducation nationale regroupent leurs expertises et proposent des parcours d’apprentissage pour adultes.

Débouchés et évolutions de carrière

Un maçon a un rôle polyvalent dans le BTP. Il travaille sur différents chantiers, que ce soit pour la construction, la rénovation ou la destruction. Il intervient sur des bâtiments modernes ou anciens, et ces derniers peuvent être individuels ou collectifs. Il peut être employé par des entreprises artisanales ou de grands groupes du BTP qui ont chacun leurs propres besoins techniques.

L’éventail des techniques de maçonnerie est large et permet au maçon de développer ses compétences. Par exemple, il peut participer à la restauration de monuments historiques ou se spécialiser dans la construction écoresponsable.

Le maçon peut travailler pour des entreprises de BTP généralistes, mais aussi pour des entreprises spécialisées comme celles qui se concentrent sur la rénovation de bâtiments anciens.

Enfin, avec de l’expérience, un maçon peut évoluer vers des postes à responsabilité comme chef d’équipe ou chef de chantier. Certains choisissent même de devenir indépendants et apportent ainsi leur expertise directement à leurs clients.

A ne pas manquer :  Comment devenir historien ?

Pourquoi devenir maçon : avantages et inconvénients

Le maçon a l’opportunité de travailler en plein air, de participer à la construction de bâtiments durables et de contribuer à façonner l’environnement architectural.

En revanche, la maçonnerie est une activité physiquement exigeante et ce professionnel peut être exposé aux intempéries et à des environnements de travail bruyants.

Les compétences et qualités requises pour le métier de maçon

Le maçon, acteur central du BTP, œuvre sur une multitude de projets. Il intervient sur diverses structures, qu’elles soient neuves ou anciennes, qu’il s’agisse de logements individuels ou de stades sportifs. Son travail est varié : il met en œuvre des structures, applique des enduits, etc.

Pour accomplir ces tâches, une bonne connaissance des matériaux de construction et des outils est indispensable. Les compétences techniques du maçon sont primordiales : la qualité de son travail a une influence significative sur l’ensemble du chantier. Il doit également respecter les règles de sécurité et être capable d’organiser et de gérer efficacement le chantier.

Le métier de maçon demande une bonne condition physique pour faire face à ses exigences. En outre, il doit être prêt à se déplacer, car les chantiers peuvent être situés loin de son domicile. Enfin, la capacité de travailler en équipe et de coordonner avec d’autres corps de métier sur le chantier est un atout essentiel pour ce professionnel.

L’état du recrutement dans le secteur

Les entreprises de construction et les entrepreneurs sont à la recherche de professionnels qualifiés pour répondre aux besoins croissants de construction, de rénovation et de restauration. Cette situation favorise l’emploi et offre des perspectives de carrière intéressantes aux personnes souhaitant exercer le métier de maçon.

À lire aussi :