Comment devenir linguiste ?

Le linguiste est un expert en langues et en étude linguistique. Quelles études faut-il réaliser pour devenir linguiste ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier linguiste.

Linguiste Au Travaille Sur Son Bureau
© istock

Qu’est-ce qu’un linguiste ?

Quel est le rôle du linguiste ?

Un linguiste décortique les langages et leurs mécanismes. Il explore en profondeur les langues, scrutant leurs sons, les mots, ainsi que leurs interactions au sein des phrases. Sa quête principale est la compréhension de la complexité du langage humain, malgré sa diversité.

Pour ce faire, il interagit avec divers domaines comme la psychologie, les neurosciences, la sociologie et la philosophie. La langue étant le reflet d’une civilisation, la linguistique offre une perspective précieuse pour appréhender les sociétés. Cette science est majoritairement descriptive et théorique.

En tant que chercheur ou enseignant-chercheur, le linguiste dissémine ses découvertes via des publications. De plus, il recourt à la technologie, notamment les logiciels, pour faciliter ses investigations. Ses travaux peuvent être exploités dans de nombreux domaines, y compris l’enseignement des langues.

À savoir : Contrairement à un interprète ou à un traducteur, son rôle est d’analyser et non de traduire.

Les sciences du langage sont un domaine compétitif, avec un accès limité aux universités et organismes de recherche. Après le master, un doctorat est essentiel pour les perspectives d’emploi. Les linguistes sont recherchés dans le développement d’outils informatiques tels que logiciels et documents numériques. La DGSE recrute régulièrement des linguistes.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Passionnés par les langues, les linguistes sont engagés à déchiffrer leur fonctionnement, convaincus de leur rôle essentiel dans la société. Ils ont besoin de maîtriser au moins une langue étrangère. Une curiosité multidisciplinaire (histoire, art, etc.) enrichit leur analyse.

A ne pas manquer :  Comment devenir aquaculteur ?

La recherche en linguistique, nécessitant patience et persévérance, est un travail d’endurance. Ils se distinguent par leurs compétences en organisation, analyse et rédaction. Leurs travaux peuvent impliquer des projets innovants dans des équipes variées.

Ils peuvent assumer des rôles de leadership, résoudre des problèmes et dialoguer avec des professionnels de divers horizons. Leur expertise ne se limite pas à la recherche, ils sont aussi des éducateurs capables de transmettre leurs connaissances.

Comment devenir linguiste ? Études et formations

Où se former pour le métier de linguiste ?

Pour se lancer dans le domaine de la linguistique, il est requis d’obtenir un diplôme de niveau master, soit cinq ans après le baccalauréat. Les étudiants peuvent envisager des licences en langues et civilisations étrangères (LCE) ou en langues étrangères appliquées (LEA) comme point de départ.

Plusieurs options de spécialisation en master, notamment en sciences du langage, didactique des langues, traitement automatique des langues ou langues et sociétés, permettent d’orienter la carrière future.

Un doctorat peut ensuite être envisagé pour approfondir les connaissances. Plusieurs universités proposent également des filières dédiées aux sciences du langage.

Les diplômes nécessaires

Pour exercer le métier de linguiste, un diplôme de niveau master en linguistique ou dans un domaine connexe est généralement requis.

Quel est le salaire d’un linguiste ?

En moyenne, un linguiste peut gagner entre 30 000 € et 60 000 € par an.

Les différents statuts du linguiste

Les différents statuts du linguiste sont notamment ceux de :

  • chercheur, ;
  • enseignant-chercheur ;
  • consultant linguistique ;
  • traducteur ;
  • interprète ;
  • analyste de données linguistiques ;
  • spécialiste en technologie du langage.
A ne pas manquer :  Comment devenir militaire ?

Débouchés et évolutions de carrière

En linguistique, la concurrence pour accéder aux universités et aux centres de recherche est intense, il est nécessaire d’avoir obtenu une thèse. Cependant, les diplômés de niveau Master peuvent envisager des opportunités dans les sociétés d’édition et d’informatique.

L’association de la linguistique avec les technologies ouvre la voie vers des carrières dans l’ingénierie linguistique et les industries du langage, notamment grâce à l’essor du traitement automatique du langage.

Les linguistes ont également la possibilité de se spécialiser en ethnolinguistique, en lexicographie ou en informatique, par exemple. En entreprise, ils peuvent diriger des projets. En parallèle, ils doivent s’adapter aux évolutions sociales et technologiques, comme l’apparition de nouveaux langages et le retour de mots anciens.

Pourquoi devenir linguiste : avantages et inconvénients

Le linguiste étudie les langues, explore la diversité linguistique et interagit avec différentes disciplines. Il contribue également à la compréhension des sociétés et participe à des projets innovants.

En revanche, ce professionnel subit une compétition intense pour les postes académiques et la précarité de l’emploi dans certains domaines. Il fait face à la complexité des langues étudiées et à la nécessité de rester constamment à jour avec les avancées linguistiques et technologiques.

À lire aussi :