Comment devenir étanchéiste ?

L’étanchéiste pose des revêtements d’imperméabilisation. Quelles études faut-il faire pour devenir étanchéiste ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier étanchéiste.

étanchéiste Pose Un Revêtement Goudronné Sur Un Toit
© Pinterest

Qu’est-ce qu’un étanchéiste ?

L’étanchéiste est un ouvrier capable de résoudre les problèmes d’infiltration qui peuvent s’attaquer aux murs, aux toitures ou aux sols. Sans son intervention, certains édifices risquent de se détériorer irrémédiablement.

Cette technique consiste essentiellement à poser des revêtements imperméables. Sur les surfaces verticales et horizontales, à l’intérieur ou à l’extérieur, il manipule les polymères, le bitume, la colle synthétique, les élastomères, etc.

Tous les bâtiments comportant des terrasses, qu’il s’agisse de parkings, d’immeubles ou d’autres types de bâtiments, intéressent cet artisan. En effet, ce type de surface présente un risque important d’infiltration.

C’est à l’étanchéiste que l’on demande d’optimiser l’isolation des réservoirs d’eau ou des barrages hydrauliques, mais également des routes. Pour ce faire, il manipule le bitume qui atteint des températures supérieures à 200 °C.

Important : Ce professionnel, également appelé étancheur, est amené à travailler en hauteur, notamment au niveau des toits et des façades, ce n’est donc pas un métier sans danger.

Les panneaux étanches peuvent être collés, soudés ou fixés mécaniquement. L’étanchéiste manipule l’aluminium, le zinc et d’autres matériaux isolants. Il peut avoir à monter des échafaudages et à effectuer des opérations de soudage ou de jointement.

Dans certains cas, il réalise l’isolation thermique des équipements de chauffage ou de climatisation. Il met alors en œuvre ce que l’on nomme des travaux de calorifugeage.

Il peut également être amené à déposer d’anciens revêtements d’isolation et d’étanchéité afin d’effectuer un nettoyage de surface. Une fois ces travaux effectués, il repose des revêtements neufs.

A ne pas manquer :  Comment devenir océanologue ?

Les compétences et qualités requises pour le métier d’étanchéiste

L’étanchéiste est au courant des dernières innovations technologiques dans son domaine d’activité. Ceci lui permet de proposer des matériaux de dernière génération. Il doit savoir manipuler le chalumeau grâce auquel il pourra faire fondre certains matériaux, notamment l’asphalte.

Il doit travailler de manière organisée, en protégeant les parties du bâtiment qu’il ne traite pas. Il intervient fréquemment sur des chantiers d’isolation thermique et doit savoir effectuer des travaux de calorifugeage.

L’étanchéiste doit pouvoir accepter de travailler en extérieur dans des conditions climatiques parfois difficiles. Il ne doit pas être sujet au vertige et doit être capable de respecter les normes de sécurité.

Parmi ses compétences, on peut citer la capacité à lire un plan ainsi que les techniques de collage à chaud et à froid, voire le travail de solier-moquettiste. Il doit encore maîtriser les techniques de pliage, mais également le ragréage et les différents petits travaux de maçonnerie.

Quel est le salaire d’un étanchéiste ?

En début de carrière, le revenu d’un étanchéiste est le plus souvent au niveau du SMIC. Au bout de quelques années, ce revenu pourra atteindre les 2 200 € brut par mois. Sa rémunération pourrait être plus intéressante s’il travaille en tant qu’indépendant en montant sa propre structure.

Comment devenir étanchéiste ?

Se former au métier d’étanchéiste (formation initiale)

Il existe un CAP étancheur du bâtiment et des travaux publics qui se prépare en 2 ans. Celui-ci pourra être complété par un bac professionnel étanchéité du bâtiment et des travaux publics, voire par une MC zingueur.

A ne pas manquer :  Comment devenir pédopsychiatre ?

Le futur étanchéiste pourra continuer à se spécialiser en intégrant un BTS enveloppe du bâtiment.

Bon à savoir : L’étudiant pourra également opter pour le bac professionnel métier de la piscine.

Se reconvertir pour devenir étanchéiste (formation continue)

Les CAP et BTS permettant de devenir étanchéiste pourront être préparés par des adultes dans le cadre de la formation continue. Ceux-ci devront intégrer une structure de l’éducation nationale de type Greta (groupement d’établissements publics locaux d’enseignement) qui propose une formation adaptée aux adultes.

Débouchés et évolutions de carrière

L’étanchéité est le plus souvent employée par les acteurs du bâtiment ou par des sociétés spécialisées dans les travaux d’étanchéité.

Un professionnel expérimenté aura l’occasion de devenir chef de chantier. Dans bien des cas, il créera son entreprise et deviendra indépendant.

Pourquoi devenir étanchéiste : avantages et inconvénients

L’étanchéiste exerce une profession qui offre de nombreux débouchés et qui permet de travailler en tant qu’indépendant. Dans ce cas, il pourra espérer un revenu intéressant en fonction de sa charge de travail et de la facturation de ses prestations.

En revanche, le métier peut comporter quelques dangers, notamment la manipulation de matériaux en fusion ou le travail en hauteur.

L’état du recrutement dans le secteur

Le BTP recherche constamment des artisans qualifiés, notamment dans le secteur de l’étanchéité. Un jeune diplômé trouvera facilement un emploi dans ce secteur, d’autant plus s’il possède un diplôme permettant de prouver ses compétences.

À lire aussi :