Comment devenir iconographe ?

L’iconographe fournit les images qui accompagnent les contenus rédactionnels. Quelles études faut-il suivre pour devenir iconographe ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier iconographe.

Iconographe Qui Fait Un Choix De Photographie Sur Son Ordinateur
© istock

Qu’est-ce qu’un iconographe ?

Les missions de l’iconographe

L’iconographe est un documentaliste spécialiste de l’image. Il doit gérer un fonds d’images qu’il alimente par de nouvelles recherches. Il travaille le plus souvent pour une maison d’édition, une agence de publicité ou une entreprise de presse. Ses donneurs d’ordres lui demandent de sélectionner des visuels qui pourront illustrer un texte. Il peut s’agir de photographies, mais aussi de dessins ou de gravures. Dans certains cas, il peut aussi être amené à rechercher des vidéos.

Un journaliste ou un éditeur pourra faire appel à un iconographe s’il souhaite illustrer un contenu rédactionnel. Ce professionnel est capable de sélectionner une image qui accompagnera parfaitement le propos de l’auteur.

L’iconographe archive les images qu’il utilise et est capable d’estimer la valeur de chacune d’entre elles. Il connaît les droits d’auteur et veille à créditer les ayants droit. On l’appelle aussi documentaliste image, rédacteur photo, éditeur photo, photothécaire (ou vidéothécaire) ou gestionnaire d’archives audiovisuelles.

À savoir : La mission de l’iconographe peut également consister à trouver un artiste capable d’illustrer un sujet grâce à un dessin ou une photo. C’est lui qui négocie le prix des œuvres et organise le cas échéant leur transport.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Pour devenir iconographe, il faut savoir choisir une image qui correspond à un sujet donné. Ce professionnel est capable de proposer un panel d’images aux agences. Il sait travailler rapidement et effectuer des recherches en ligne.

A ne pas manquer :  Comment devenir guichetier ?

Il est ordonné et dispose d’un sens commercial lui permettant de négocier un prix juste pour ses images. Il faut exercer une veille constante sur les métiers de l’image pour se tenir à jour.

Comment devenir iconographe ? Études et formations

Où se former pour le métier d’iconographe ?

De nombreux iconographes sont autodidactes, mais il est fortement conseillé de suivre une formation de documentaliste. Ce type d’étude se fait essentiellement à l’université ou dans une école spécialisée comme l’EBD, le Cnam, l’INTD ou l’INA.

Les diplômes nécessaires

Plusieurs diplômes permettent d’exercer la profession d’iconographe.

L’étudiant peut envisager un DEUST métiers des bibliothèques et de la documentation, un diplôme de niveau bac +2.

Il peut aussi préparer différentes licences professionnelles (un diplôme de niveau bac +3) :

  • métiers du livre (documentation et bibliothèques) ;
  • métier de la documentation audiovisuelle ;
  • ressources documentaires et base de données spécialité métiers des bibliothèques ;
  • métier de l’information (archives, médiation et patrimoine ; veille et gestion des ressources documentaires) ;
  • développement et protection du patrimoine culturel.

Il a encore la possibilité de passer un diplôme de gestionnaire de l’information numérique, une formation de niveau bac +4.

Et enfin, s’il le souhaite, il pourra obtenir un master mention information, documentation, un master ingénierie du document électronique ou bien le titre de Chef de projet en ingénierie documentaire et gestion des connaissances de l’INTD, des diplômes de niveau bac +5.

Quel est le salaire d’un iconographe ?

Le revenu d’un iconographe salarié débutant se situe entre le SMIC et 1 800 € brut par mois. Un professionnel expérimenté pourra percevoir jusqu’à 2 500 € brut par mois.

A ne pas manquer :  Comment devenir crêpier ? 

La plupart des iconographes qui exercent avec le statut de cadre travaillent à temps partiel et effectuent également des missions d’édition ou de graphisme. Dans la presse, on fait le plus souvent appel à des freelances ou des stagiaires.

Les différents statuts de l’iconographe

L’iconographe peut exercer sa profession avec le statut de salarié du privé ou en tant que freelance.

Débouchés et évolutions de carrière

L’iconographe travaille essentiellement dans le secteur de l’édition, de la librairie et des bibliothèques. Mais il est également plébiscité dans l’audiovisuel, dans le marketing et la publicité.

S’il souhaite évoluer, l’iconographe pourra devenir responsable d’un service de documentation ou d’un service de graphisme. Il aura également la possibilité de se spécialiser dans une thématique comme la cartographie. Il pourra alors intervenir dans la production d’encyclopédies ou de livres universitaires.

Pourquoi devenir iconographe : avantages et inconvénients

L’iconographe a l’avantage d’exercer une profession créative qui lui permet d’intégrer des équipes diverses.

En revanche, les rémunérations dans ce secteur ne sont pas très motivantes, même s’il est possible de tirer son épingle du jeu en intervenant en tant que freelance.

L’état du recrutement dans le secteur

Il y a de nombreux débouchés dans ce secteur, notamment pour les bibliothèques, les musées et les services d’archives. Mais ce professionnel peut aussi travailler pour le privé en particulier dans le secteur bancaire ou dans diverses associations.

À noter : Le monde de l’édition et des médias travaille plus particulièrement avec les indépendants.

À lire aussi :