Quelle assurance auto pour les conducteurs résiliés ?

Dans le domaine de l'assurance automobile, il n'est pas rare qu'une compagnie décide de procéder à la résiliation du contrat d'un client. De manière générale, cette décision est motivée par le non-paiement des cotisations ou par un sinistre jugé trop grave. La principale conséquence pour le conducteur réside alors dans la difficulté à trouver une nouvelle assurance. Toutefois, cela n'est pas impossible, puisqu'il existe des compagnies d'assurance auto dont la spécialité est de proposer justement des offres destinées aux conducteurs résiliés. Cependant, ces compagnies existant en grand nombre, il faudra donc se baser sur quelques critères clés pour faire la bonne sélection. On vous dit tout sur l'assurance auto pour conducteur résilié et les critères pour faire le bon choix.

Picture Conducteurs Assurance Resilies Quelle Pour
© istock

Comment trouver la bonne assurance auto pour conducteur résilié ?

Après une résiliation de contrat d'assurance auto, souscrire une nouvelle assurance peut prendre du temps. Plusieurs options se présentent à vous pour vous simplifier la tâche. La première étant de négocier avec votre assureur afin que celui-ci vous laisse la possibilité de résilier vous-même votre contrat. C'est une option envisageable, mais qui n'aboutit pas toujours. Une autre solution est de vous adresser au BCT (Bureau Central de Tarification) mis en place par l'État et qui apporte un support aux conducteurs résiliés. Cependant, la solution la plus simple est de s'adresser à un assureur proposant des contrats d'assurance pour conducteurs résiliés. Le choix d'un contrat ne se fait ni à la hâte ni au hasard, étant donné le nombre pléthorique d'offres proposées et qui ne se valent pas.

Vérifiez les éléments du contrat

Recherchez le bon contrat et faites bien attention aux éléments qui le composent. Vérifiez ainsi les franchises en vous assurant qu'elles ne sont pas très élevées. Une franchise, c'est le montant qu'il restera à payer pour couvrir un sinistre après que l'assurance ait versé sa part. En effet, les contrats prévoient que pour chaque garantie les dommages soient pris en charge à une certaine hauteur. Contrôlez ainsi le niveau de franchise comme conseillé par Monassuranceresiliee.fr, certains contrats s'avèrent particulièrement intéressants et devraient répondre à vos besoins.

Outre la franchise, les exclusions de garanties font aussi partie des éléments du contrat que vous devez observer. C'est l'ensemble des dommages non couverts par votre compagnie et il est très important de les connaître pour avoir une idée du champ d'application de votre assurance. Enfin, les délais de carences et les plafonds d'indemnisation sont d'autres éléments à contrôler.

assurance auto
© istock

Le prix de l'assurance

Contrairement à un contrat d'assurance classique, une assurance pour conducteur résilié coûte généralement plus cher. Cela dit, d'autres facteurs entrent aussi en ligne de compte et il faut les évaluer. Votre profil est l'un des principaux facteurs sur lesquels s'attardent les compagnies d'assurance : la date de l'obtention de votre permis, votre âge, vos antécédents en matière de sinistre ainsi que votre coefficient de bonus-malus.

Le type de véhicule que vous conduisez est aussi un élément déterminant. Sa durée de vie, sa valeur, son état, etc. Pour finir, les garanties et les offres complémentaires que vous choisissez sont évaluées à la loupe pour déterminer le prix de votre assurance. On conseille donc de privilégier les garanties importantes pour limiter le prix de votre assurance.

Les comparatifs d'assurance pour ne pas vous tromper

Avant de se décider sur une offre, les conducteurs sont obligés de consulter une multitude de propositions en procédant à une comparaison des différents paramètres énumérés précédemment. Cela est assez compliqué puisqu'il faudra vérifier beaucoup de devis, une tâche loin d'être aisée. Le moyen le plus simple et qui ne vous obligera pas à consacrer beaucoup de temps à cette tâche est d'utiliser un comparateur. En effet, le résultat est presque automatique et s'obtient après la comparaison de nombreuses formules.

Quels sont les risques de conduire sans assurance ?

Après une résiliation d'un contrat d'assurance auto, selon la loi, vous n'êtes plus autorisé à conduire votre voiture jusqu'à la souscription d'une nouvelle assurance. En effet, une assurance est obligatoire pour tout conducteur, comme le stipule le règlement en France. Faire fi de cette loi et rouler sans assurance auto revient tout bonnement à enfreindre la loi, ce qui n'est pas sans conséquence. Notez que les retombées d'un tel acte peuvent être de deux sortes : financières et juridiques.

Risques financiers

La sanction pour une conduite sans assurance ne se résume pas à une simple amende délivrée lors d'un contrôle routier. Dans le cas d'un grave accident de circulation (avec des dommages matériels et corporels) où votre responsabilité est engagée, les conséquences financières peuvent être lourdes. Notons que dans une telle situation, les victimes sont rapidement prises en charge par le FGAO (Fonds de Garantie des Assurances obligatoires de dommages). Remplacement de voiture, frais de réparation ou frais médicaux, l'ensemble des dépenses sont prises en charge par cet organisme.

Ensuite, le conducteur sans assurance devra obligatoirement rembourser les coûts du sinistre. Si les dégâts sont très importants, le remboursement de l'indemnisation peut s'étendre sur des dizaines d'années.

alt = contrat assurance résilié
© istock

Risques juridiques

Conduire sans assurance est un acte sévèrement puni par la loi. Selon les conséquences que cela provoque, les risques juridiques sont plus ou moins importants. Une amende d'une valeur de 3750 euros a été fixée pour la conduite sans assurance. Cela dit, pour une première infraction, vous écopez "simplement" d'une amende de 750 euros qui doit être versée dans un délai de 30 jours.

Notez bien que l'amende peut être suivie de sanctions complémentaires comme la suspension du permis de conduire pour une durée de 3 ans au plus. Cela dit, dans certains cas, il est possible que le juge ordonne un retrait du permis valable pour une période maximale de 5 ans. En outre, le conducteur sans permis peut se voir confisquer sa voiture par les forces de l'ordre. Enfin, d'autres sanctions comme les travaux d'intérêt général et les jours amendes peuvent être prononcées. Notez bien qu'il n'est pas rare que le juge oblige l'intéressé à suivre un stage de sensibilisation dispensé par la Sécurité routière.

Dans quels cas une assurance peut-elle résilier un contrat ?

Différentes raisons peuvent motiver la résiliation du contrat d'assurance auto par l'assureur. Voici les exemples les plus courants.

Non-paiement des cotisations

Le paiement des cotisations doit se faire à une date donnée. Si l'assuré ne procède pas au paiement 10 jours après cette échéance, une mise en demeure (de règlement) lui sera envoyée par l'assureur via courrier. 30 jours après, si le versement n'est toujours pas effectué, le contrat est systématiquement suspendu. La résiliation effective peut se faire 10 jours après la suspension de garanties. Notez que, bien que le contrat ait été résilié, l'assuré doit obligatoirement régler son impayé.

Après un sinistre

Certains contrats d'assurance auto prévoient la possibilité de résilier le contrat après un sinistre. Si c'est le cas, l'assureur est libre de résilier le contrat si les conditions respectent ces clauses. Ce dernier fait alors parvenir à son client une notification de résiliation. Cela prend effet précisément un mois après la date d'envoi du courrier en question.

Aggravation de risque

Il est possible que votre situation change après la signature du contrat. Dans ce cas, l'assureur peut estimer le risque actuel plus important que ce qui avait été dit et, par conséquent, résilier votre contrat. Mais avant d'en arriver là, une augmentation des cotisations est d'abord proposée à l'assuré qui est libre de l'accepter ou non. Dans ce dernier cas, la résiliation du contrat est la seule issue.

Enfin, en dehors des cas énumérés, un assureur peut résilier votre contrat si vous faites une fausse déclaration. L'omission est aussi un motif valable de résiliation.

À lire aussi : Comment s’assurer après une suspension de permis ?