Comment fonctionne le Cashback ?

Les habitudes de consommation se tournent de plus en plus vers les petites économies qui permettent, au fil du mois, de mettre de côté quelques euros. Les commerçants, grandes enseignes et certains acteurs de la banque l’ont bien compris et, pour profiter de ce mouvement, ont mis en place le cashback. Ce dernier est une pratique permettant aux clients de recevoir des petits remboursements à chaque fois qu’ils effectuent un achat, notamment en ligne.

Homme content de faire des achats en ligne avec son téléphone
© istock

Qu’est-ce que le cashback ?

Le monde de la banque est à l’origine du cashback. À ces origines, cette pratique avait été mise en place par certaines banques pour encourager leurs clients à utiliser leurs cartes bancaires. Les clients recevaient alors une somme d’argent proportionnelle aux montants des achats payés avec la carte de paiement ou de crédit de la banque.

Ce n’est que plus tard, lorsque le commerce en ligne s’est popularisé, que cette pratique s’est démocratisée et est sortie du système des cartes bancaires. Aujourd’hui, le cashback permet à tous ceux qui achètent en ligne et qui souscrivent de recevoir des remboursements sur certains achats. Pour en bénéficier, il faut passer par un des nombreux acteurs du cashback qui sont considérés comme des porteurs d'affaires et qui reçoivent des commissions sur chaque achat. C’est sur ces commissions que sont prélevées les sommes qui sont remboursées aux clients.

Comment ça marche ?

Le cashback repose sur un accord entre l’acteur ou la plateforme de cashback et les sites d’e-commerce. Les premiers attirent des clients vers les sites marchands et ces derniers les rémunèrent avec des commissions qui sont alors partagées entre la plateforme de cashback et le client.

A ne pas manquer :  Des décisions pour relancer la compétitivité de la France

Pour qu’un particulier puisse bénéficier du cashback, il doit s’inscrire sur une plateforme proposant ce service. Après avoir créé un profil, il peut lui être demandé d’installer une extension sur son navigateur web ou une application mobile. C’est à travers de ces deux derniers moyens que le client doit faire ses achats pour pouvoir bénéficier des remboursements.

À chaque achat éligible fait par le client, ce dernier reçoit une somme proportionnelle du montant dépensé. Le montant est directement ajouté à la cagnotte du client. Les acteurs de cashback imposent à l’utilisateur d’accumuler un certain montant avant de pouvoir débloquer les sommes reçues. Il peut alors en profiter sous forme de chèque, de virement bancaire ou de carte-cadeau.

Même si le fonctionnement du cashback repose sur le même principe commun pour tous les acteurs, les conditions d’éligibilité, les taux de cashback, les seuils à atteindre avant de retirer l’argent accumulé et d’autres conditions peuvent énormément varier d’une plateforme à une autre. Il est donc indispensable de lire attentivement les conditions générales d’utilisation lors de l’inscription à un service de cashback.

Comment reconnaître les meilleures plateformes de cashback ?

Pour bien choisir votre service de cashback, vous devez comparer certains aspects comme le nombre de marchands partenaires à chaque service, le taux de cashback et les avis des utilisateurs.

Le nombre de commerçants partenaires

Pour qu’un service de cashback soit utile, il doit avoir un nombre élevé de commerçants partenaires. Ces derniers doivent appartenir à divers secteurs du commerce : alimentation, habillement, bricolage, électronique, électroménager, etc.

Le taux de cashback

La commission ou taux de cashback varie énormément d’un acteur à l’autre. Il est donc intéressant de passer par une plateforme offrant un taux de cashback élevé. Celui-ci varie de 1 à 30 %, mais il faut se méfier des acteurs proposant des commissions très élevées. Celles-ci sont, en effet, souvent associées à des conditions de rétrocession complexes qui font que le client peut ne jamais bénéficier des sommes rétrocédées.

A ne pas manquer :  Bitcoin : comment ça marche et où en acheter ?

Vous devez aussi savoir que certains acteurs prélèvent le prix d’un abonnement mensuel ou annuel sur vos gains. Ce montant peut être élevé et réduire fortement le montant qui vous est finalement dû.

Les conditions d’utilisation

Lisez attentivement les conditions générales d’utilisation et soyez notamment attentif sur les points importants comme le seuil ou montant minimum à accumuler avant de pouvoir demander un retrait ou encore, les éventuels frais cachés et les modalités de paiement.

Certains services de cashback exigent aussi que le client fasse des achats dont les montants dépassent certains seuils. C’est un détail crucial qu’il faut vérifier avant de s’engager.

À noter : Certaines plateformes de cashback sont réservées à certains pays. Assurez-vous donc que le service auquel vous vous inscrivez est bien disponible et opérationnel en France.

La réputation de la plateforme

Avant de créer un compte sur une plateforme de cashback, vérifiez sa réputation sur les sites de notation de services comme Trustpilot ou sur les forums spécialisés. Privilégiez les services ayant recueilli un grand nombre de commentaires et dont la note générale est satisfaisante. Vous éviterez ainsi de perdre votre temps et, probablement, votre argent en vous inscrivant sur un site de cashback peu généreux, voire frauduleux.