9 conseils pour bien investir en SCPI

En achetant les parts d'une Société civile de placement immobilier, ou SCPI, vous investissez dans des biens locatifs dont l'achat et la gestion sont assurés par une société spécialisée. Mais comment s'y prendre pour transformer cette opération en un investissement profitable ?

Investir Scpi
© istock

Faire le point

Avant d'investir dans une SCPI, faites le point sur votre situation patrimoniale. Vous verrez ainsi si vous avez les moyens de vous lancer dans une telle opération.

Précisez aussi vos objectifs; s'agit-il de préparer votre retraite ou de vous constituer un patrimoine ? Ces précautions prises, mettez-vous en quête d'une SCPI qui vous convienne. Et pour la trouver, c'est par ici. Ce site vous propose en effet des solutions d'investissement très intéressantes.

Comment investir ?

Vous devez ensuite réfléchir à la manière dont vous allez souscrire votre SCPI. Il y a en effet plusieurs solutions. Vous pouvez d'abord acheter vos parts au comptant.

Vous pouvez aussi les acquérir à crédit. Si vous choisissez d'acquérir vos parts en démembrement, vous choisissez entre la nue-propriété et l'usufruit du bien. Enfin, il est possible d'acheter des parts de SCPI par le biais de l'assurance-vie.

S'informer sur les performances...

Avant de choisir votre SCPI, vous allez vous renseigner sur son rendement. Pour cela, plusieurs paramètres sont à prendre en compte. À commencer par le taux de rendement global, qui mesure la rentabilité de l'investissement.

Informez-vous aussi sur la part de revenu qui n'est pas reversée aux copropriétaires. Il existe également un taux de rendement indiquant la rentabilité du produit sur une période donnée.

...Mais ne pas se fier au seul rendement

En effet, le rendement n'est pas le seul critère dont vous devez tenir compte. Essayez aussi de vous renseigner sur l'état des logements acquis dans le cadre de la SCPI. Quel est le taux d'occupation de ces logements ? Les locataires changent-ils souvent ?

A ne pas manquer :  La location-accession : qu'est-ce que c'est ?

Tâchez également de vous renseigner sur la société chargée de la gestion du parc immobilier. Veillez notamment à ce qu'elle ait prévu des réserves financières suffisantes.

Pensez à la durée d'investissement

Il est important de définir votre horizon d'investissement. L'organisme chargé de la supervision des SCPI recommande un investissement d'une durée minimale de 8 ans.

En-deçà de cette durée, il ne l'estime pas rentable. Il faut donc vérifier vos capacités financières, pour savoir si vous pourrez maintenir votre investissement durant toute cette période.

La diversification : une démarche essentielle

Comme le dit le proverbe, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Veillez à acheter des parts de SCPI réparties dans plusieurs immeubles, de situation et de nature différentes.

Plus ces biens sont variés, moins le risque est grand. Ainsi, la dégradation de certains logements sera compensée par le bon état des autres. C'est donc une manière de mutualiser les risques locatifs.

Préférez les SCPI à capital variable

Comme son nom l'indique, une SCPI à capital variable peut voir, dans certaines limites, ce capital augmenter ou baisser.

L'augmentation de capital permet à la société gestionnaire d'acquérir de nouveaux logements. Dans ce cas, le propriétaire de parts peut en acheter d'autres.

Une opportunité qui n'est pas offerte aux détenteurs de parts si la SCPUI est à capital fixe et que la limite de ce capital est atteinte.

Pensez au démembrement

Acquérir des parts de SCPI en démembrement vous permet de n'acquérir que la nue-propriété des biens. Cette solution comporte de nombreux avantages.

A ne pas manquer :  Le contrat d’assurance habitation

En effet, on peut alors acheter les parts de SCPI à un prix très intéressant. Et quand, au terme du démembrement, vous récupérez la pleine propriété des parts, cette opération n'est pas imposable.

Enfin, les parts en nue-propriété ne sont pas soumises à l'impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Des frais et des risques à prendre en compte

La détention de parts de SCPI implique certains frais. Il s'agit surtout des frais d'entrée, représentés par la commission de souscription, et des frais de gestion.

Enfin, l'investissement dans des parts de SCPI comporte certains risques, dont il faut être conscient. Ainsi, le capital investi n'est pas garanti et la revente des parts, dans de bonnes conditions, n'est pas toujours assurée.