Faire face aux coups durs : quels conseils ?

Nul n'est à l'abri d'un accident ou d'une maladie grave. Certains événements pourraient même affecter votre capacité à travailler. D'autres, tragiques parfois, peuvent vous amener à être invalide pour une longue durée ou même pour toujours. Afin d'être préparé à faire face à ce genre de risques, il est recommandé de souscrire une assurance prévoyance. Il s'agit d'une garantie pour pouvoir compenser la diminution des revenus. Découvrez dans cet article quelques conseils pour vous aider à faire face aux coups durs en cas d'invalidité ou d'incapacité à travailler.

Prevoyance Accident

L'invalidité

Selon l'Assurance Maladie Obligatoire, une personne peut être qualifiée d'invalide si elle subit une perte partielle ou totale de ses capacités à travailler. Cela peut survenir suite à une maladie ou un accident grave. C'est à un médecin de l'Assurance Maladie Obligatoire de déterminer le taux d'invalidité professionnelle et fonctionnelle d'une personne. Cela permettra d'évaluer le niveau d'invalidité du sujet et de la somme qu'il est en droit de demander. Attention, l'invalidité est une notion différente de l'inaptitude au travail.

Souscrire une assurance prévoyance adaptée pour faire face aux coups durs

Une assurance prévoyance est un contrat permettant de se prémunir contre différents aléas. Il s'agit d'une pension versée par la Sécurité sociale en guise de revenu de complément. En Suisse, le système de prévoyance comprend ce que l'on appelle le troisième pilier. Renseignez-vous sur tous les points importants concernant le 3ème pilier en 2021 afin de voir toutes les options à prendre en compte et notamment l'épargne volontaire.

Sachez qu'il est important de choisir la bonne assurance prévoyance. Vous avez le choix entre un contrat collectif ou un contrat individuel. Quoi qu'il en soit, une assurance invalidité peut couvrir différents niveaux de risque d'invalidité. Une rente intégrale est octroyée à une personne avec un taux d'invalidité supérieur à 66 %. Si le taux est compris entre 33 et 66 %, la rente sera proportionnelle. Dans tous les cas, veillez à bien lire les conditions d'assurance. Si besoin, faites-vous aider par un conseiller. En effet, certaines clauses contiennent une liste de paramètres qu'il faudra prendre en compte. Certains événements susceptibles de provoquer un accident ou une invalidité ne sont pas pris en charge par l'assurance. Vous devez aussi vous renseigner sur les pathologies ou encore les maladies psychiques qui ne vous permettent pas d'être couvert.

Assurance Prevoyance

L'épargne volontaire pour se protéger en cas de problème

Le fait de devenir invalide a de nombreuses répercussions sur la vie professionnelle et personnelle. L'aspect financier devient particulièrement impacté, puisqu'une personne invalide est dans l'incapacité de travailler.

Les versements volontaires constituent donc une somme que vous décidez de verser de manière ponctuelle ou encore programmée, en tant que salarié d'une entreprise. Cette épargne vous permettra de prévenir les situations exceptionnelles comme une invalidité ou une incapacité à travailler dans le futur. Il s'agit d'un financement pour vous aider à subvenir à vos besoins, en plus des rentes d'invalidité. De plus, vous profitez de conditions fiscales avantageuses. Pour plus de détails, renseignez-vous auprès de l'entreprise dans laquelle vous travaillez. Le montant de l'épargne peut varier en fonction du salaire du cotisant. De plus, l'accès à ce genre d'option est particulièrement facile.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.