Covoiturage, ventes sur Vinted… Quels revenus complémentaires devez-vous déclarer aux impôts ? Découvrez les règles à connaitre pour éviter les ennuis !

De nombreuses personnes cherchent des moyens supplémentaires pour arrondir leurs fins de mois. Le covoiturage et la vente en ligne sur des plateformes comme Vinted deviennent des options fréquemment choisies. Mais, c’est important de se rappeler que ces revenus complémentaires sont à déclarer aux impôts, conformément à la législation fiscale en vigueur. Vous devez connaitre certaines règles pour éviter les ennuis avec l’administration fiscale.

Covoiturage : une source de revenus à déclarer

Le covoiturage est devenu une alternative de plus en plus prisée pour réduire les coûts de déplacement. Aussi, il aide à générer des revenus supplémentaires. Si vous participez régulièrement au covoiturage et percevez des paiements de la part de vos passagers, ces revenus doivent être déclarés aux impôts. Toute somme d’argent reçue dans le cadre d’une activité économique est soumise à l’impôt sur le revenu.

Nous vous invitons à lire : Crédit immobilier : découvrez pourquoi les taux baissent encore en avril !

Ventes sur Vinted et autres plateformes : déclaration obligatoire à partir de 2000 euros

La vente en ligne d’objets d’occasion sur des plateformes comme Vinted prend de l’ampleur. Elle est devenue la meilleure manière de se débarrasser des articles dont on n’a plus besoin tout en gagnant de l’argent. C’est important de savoir que depuis une récente législation, une nouvelle loi entre en vigueur. Toute personne réalisant des ventes sur internet pour un montant supérieur ou égal à 2000 euros doit déclarer ces revenus à l’administration fiscale.

Covoiturage, ventes sur Vinted… Quels revenus complémentaires devez-vous déclarer aux impôts  Découvrez les règles à connaitre pour éviter les ennuis !

Seuil d’imposition à partir de 5 000 euros déclarés

C’est vrai que vous devez déclarer vos revenus provenant de ventes en ligne à partir de 2000 euros. Mais, vous ne serez imposé sur ces revenus qu’à partir du seuil de 5 000 euros déclarés. Cela signifie que si le montant de vos ventes est inférieur à 5 000 euros, vous n’aurez pas à payer d’impôt sur ces revenus. C’est toujours important de les déclarer correctement pour rester en conformité avec la loi fiscale.

Découvrez aussi : Vendre son logement : voici les délais surprenants en 2024 !

Évitez les ennuis : respectez les règles de déclaration

Pour éviter tout problème avec l’administration fiscale, respectez les règles de déclaration des revenus complémentaires. Cela est valable pour le covoiturage ainsi que pour les ventes en ligne. Assurez-vous de garder une trace de vos revenus et de déclarer ceux qui dépassent les seuils établis par la loi. 

Lisez : Contrôle de gestion : découvrez comment ce métier évolue et ce que cela signifie pour vous !

Que vous pratiquiez le covoiturage ou que vous vendiez des objets en ligne, vous devez être à jour. C’est nécessaire de connaitre et de respecter les règles de déclaration des revenus complémentaires. Déclarer correctement vos revenus vous évitera les ennuis avec l’administration fiscale.

A ne pas manquer :  Impôt sur la fortune : découvrez la réalité derrière le prétendu exil fiscal des riches