Comment devenir croupier ?

Le croupier est une figure incontournable du monde du jeu. Dans les casinos ou les salles de jeu privées, il anime différentes parties, gère la roulette ou représente la banque au black jack. Quelles études faut-il faire pour devenir croupier ? Quel salaire peut-on espérer gagner ? Quelles sont les missions du croupier et quelles compétences faut-il avoir pour exercer ce métier ? Nous répondons à ces questions à travers cette fiche métier croupier !

Croupier à la table de jeux
© istock

Qu’est-ce qu’un croupier ?

Le croupier travaille pour un casino ou une salle de jeu et il supervise un ou plusieurs jeux. Il peut s’agir de la roulette, du black jack, du baccara, du poker ou d’autres types de jeux.

C’est lui qui ouvre et ferme la table et fait les annonces. Quand vous entendez dans un film quelqu’un annoncer « faites vos jeux », c’est le croupier qui s’exprime ! On le reconnait entre mille.

Ce professionnel est habile et manipule les cartes, les dés, les jetons et les plaques comme personne. Sa dextérité et son habileté à manipuler les chiffres lui permettent d’accélérer le rythme des parties et de pousser le joueur à les enchaîner.

Son nom vient du verbe crouper qui signifie « distribuer les gains en lançant des jetons avec un coup de poignet spécifique ». C’est lui qui est juge sur sa table de jeu et en même temps, il représente la banque. Il est garant du bon déroulement de la partie et fait respecter le règlement.

Quel est le salaire d’un croupier ?

En début de carrière, le croupier débute autour de 1 500 € brut par mois. Il pourra atteindre les 1 800 € brut par mois en fin de carrière. Il est à noter que les pourboires sont importants et complètent substantiellement ces revenus. Ils dépendent du grade et de l’ancienneté du croupier, mais également de la table de jeu qu’il gère.

A ne pas manquer :  Comment devenir neurologue ?

Le chef de table gagne plus de 2 000 € brut par mois et le chef de partie plus de 2 200 € brut par mois.

Comment devenir croupier ?

Se former au métier de croupier (formation initiale)

Pour se former au métier de croupier, il faut se diriger vers des centres de formation spécifiques comme Cerus Casino Academy, FFC premier ou École Casino. Ces écoles préparent au CQP croupier qui est une formation diplômante. D’autres formations qualifiantes sont possibles en intégrant des organismes comme FCC premier ou Boosty Poker.

Se reconvertir pour devenir croupier (formation continue)

Les formations précédentes peuvent également être envisagées dans le cadre d’une reconversion. Mais il existe aussi une licence professionnelle métiers du tourisme axée vers le poste de manager de casinos à l’Université Gustave Eiffel. Cette formation n’est possible qu’en VAE, alternance ou formation continue.

Débouchés et évolutions de carrière

Les casinos et les salles de jeu de France recrutent des croupiers, mais les places sont limitées. Lorsqu’un croupier conserve sa place et acquiert plusieurs années d’expérience, il peut espérer devenir chef de table ou chef de partie. Ses revenus augmentent et ses responsabilités aussi.

Si ce professionnel est doté de solides qualités managériales et qu’il a passé la licence professionnelle adaptée à ce rôle, il pourra aussi prétendre au poste de directeur de casino.

Pourquoi devenir croupier : avantages et inconvénients

Pour se reposer après des périodes de concentration intense, le croupier jouit de 15 minutes de pause toutes les heures. Il a les avantages du salarié et bénéficie aussi de pourboires. Il bénéficie également du prestige de l’uniforme !

A ne pas manquer :  Comment devenir botaniste ?

En revanche, il travaille en horaires décalés puisque les temps forts du jeu se déroulent en soirée, la nuit et le week-end.

Les compétences et qualités requises pour le métier de croupier

Le croupier doit être particulièrement concentré et doit avoir une excellente mémoire. En cas de contestation, il peut quand même se référer à l’enregistrement vidéo. Grâce à une excellente connaissance du règlement du casino ou de la salle de jeu, il est en mesure de le faire respecter.

Sa présentation doit être impeccable, il représente l’établissement luxueux dans lequel il travaille. Il porte un uniforme, s’exprime avec courtoisie sans hausser le ton.

Pour être croupier, il faut être à l’aise avec les chiffres, aimer travailler en équipe, avoir une certaine autorité et avoir un grand sens de la probité.

Notons que pour être croupier il faut être majeur et de nationalité française. Il faut également voir reçu un agrément de jeu délivré par le ministère de l’Intérieur.

L’état du recrutement dans le secteur

Le milieu des casinos et des salles de jeu est relativement fermé et les bonnes places sont chères. Un croupier qui s’occupe d’une table où les pourboires sont fréquents n’abandonnera que rarement son poste. Mais le secteur est dynamique et, à chaque fois qu’une salle de jeu se crée, de nouveaux postes sont à pourvoir.

À lire aussi : Comment devenir voiturier ?