Comment devenir développeur ?

Le développeur assure la production et la commercialisation de logiciels. Quelles études permettent d’exercer ce métier ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions particulières ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier développeur.

Developpeur Sur Son Ordinateur
© istock

Qu’est-ce qu’un développeur ?

Les missions du développeur

Le développeur informatique analyse les besoins des utilisateurs pour créer des logiciels sur mesure. Il est responsable de la conception, de la programmation, de la maintenance, de la formation des utilisateurs et de la rédaction de guides d’utilisation.

Il utilise des langages informatiques tels que Java ou C++ et rédiger un cahier des charges précis pour créer le programme. Il teste et adapte le logiciel selon les besoins du client et assure une maintenance corrective ou évolutive.

Les missions d’un développeur varient en fonction de ses missions, généralement sous la direction du chef de projet. Il peut également devenir développeur web et travailler en agence, en ESN ou en freelance sur des applications mobiles ou des sites web spécialisés.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Le développeur informatique doit se tenir informé des évolutions des langages de programmation et des logiciels pour être à la pointe des tendances. Il doit maîtriser les différents langages, avoir un bon niveau d’anglais et être méthodique et organisé.

La formation est essentielle pour maintenir ses connaissances à jour. En tant que professionnel du monde informatique, il doit rester au courant de l’actualité et de nouvelles normes de sécurité.

Le développeur doit savoir communiquer, analyser, synthétiser les demandes des utilisateurs et être disponible, rigoureux et imaginatif pour répondre aux obstacles qui se dressent devant lui. Il doit également savoir s’adapter à son environnement de travail et être à l’aise en équipe.

À savoir : La connaissance de l’anglais, notamment à l’écrit, est souvent indispensable pour ce métier.

A ne pas manquer :  Comment devenir psychanalyste ?

Comment devenir développeur ? Études et formations

Où se former pour le métier de développeur ?

Pour devenir développeur informatique, il est possible de commencer avec un bac+2 tel qu’un BTS Services informatiques ou un BTS Systèmes numériques, puis de poursuivre avec un bac+3 pour s’offrir plus d’opportunités, comme un BUT informatique ou une licence professionnelle en informatique.

Les recruteurs préfèrent cependant les profils issus d’écoles d’ingénieurs, d’écoles spécialisées en informatique ou de masters universitaires.

Une formation dans une école informatique sans le bac est aussi une option pour devenir développeur. La formation continue permet d’actualiser en permanence ses connaissances.

Les diplômes nécessaires

En France, il existe plusieurs diplômes qui peuvent mener à une carrière de développeur. On peut citer le BTS informatique (BTS SIO et BTS SN) qui est une formation de niveau bac+2. On peut aussi mentionner le BUT informatique ainsi que la licence professionnelle en informatique qui sont des formations de niveau bac+3.

Le diplôme d’ingénieur en informatique et le master en informatique sont des formations de niveau bac+5, tout comme les diplômes d’écoles spécialisées en informatique.

À noter : dans certains cas, l’expérience professionnelle et les compétences acquises par la pratique peuvent également être valorisées par les employeurs.

Quel est le salaire d’un développeur ?

Selon les données de l’enquête annuelle de l’APEC de 2021, le salaire médian d’un développeur est d’environ 38 000 € brut par an pour un profil junior avec moins de deux ans d’expérience, et peut aller jusqu’à 60 000 € brut par an pour un profil senior avec plus de 5 ans d’expérience.

Les différents statuts du développeur

Le développeur peut être salarié en entreprise ou freelance.

Débouchés et évolutions de carrière

Les développeurs de logiciels ou d’applications sont principalement employés par les entreprises de services dans le numérique (ESN) et les agences spécialisées en informatique, ainsi que par la fonction publique pour les logiciels métiers ou les sites web.

A ne pas manquer :  Comment devenir concessionnaire ?

Les opportunités d’évolution de carrière sont nombreuses, allant du Lead Developer à la gestion de projet MOE, l’expertise technique, le management d’équipe ou le commercial. Le développeur peut également se mettre à son compte en freelance ou changer d’entreprise pour élargir son champ d’expertise et de compétences.

Les développeurs peuvent se spécialiser dans un type de logiciel ou s’orienter vers le développement web, l’informatique industrielle, de gestion ou encore les télécommunications. Le poste de développeur peut ainsi servir de tremplin pour d’autres fonctions et les changements d’entreprises sont fréquents dans ce milieu.

Pourquoi devenir développeur : avantages et inconvénients

Le métier de développeur bénéficie d’une forte demande sur le marché de l’emploi, de salaires compétitifs, de la possibilité de travailler en freelance, de perspectives d’évolution de carrière et de la possibilité de travailler sur des projets innovants.

En revanche, le développeur subit une pression constante pour respecter les délais de livraison et des horaires de travail parfois longs et irréguliers. Les tâches à effectuer peuvent être répétitives et monotones. Enfin, ce professionnel doit se tenir constamment informé des nouvelles technologies pour rester compétitif sur le marché de l’emploi.

L’état du recrutement dans le secteur

Le métier de développeur offre des débouchés limités, mais les meilleurs peuvent trouver rapidement du travail. Les entreprises de services informatiques et de gestion embauchent principalement.

Le web peut ouvrir de nouvelles opportunités à condition d’avoir une spécialisation. Les débutants peuvent être amenés à travailler à l’étranger pour acquérir de l’expérience et progresser rapidement.

À lire aussi :