Comment devenir voiturier ?

Le voiturier se charge de garer la voiture des clients dans les palaces ou les grands hôtels. Quelles études faut-il faire pour devenir voiturier ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier voiturier.

Voiturier tend les clés de la voiture
© istock

Qu’est-ce qu’un voiturier ?

Quel est le rôle du voiturier ?

Que ce soit dans un palace comme le Mandarin Oriental ou le Bristol ou dans un grand hôtel, le rôle du voiturier consiste à garer les véhicules de clients. Mais son service ne s’arrête pas là. Il peut être amené à conduire le véhicule chez le garagiste ou à le faire nettoyer. C’est aussi lui qui a pour mission d’appeler une compagnie de taxi pour réserver un véhicule. Il ouvre la porte du client et prend en charge les bagages ou fait appel à un bagagiste. Il peut aussi être amené à orienter la circulation dans l’aire de stationnement. Bien entendu, à la fin du repas ou du séjour du client, le voiturier rendra la voiture dans un état impeccable à son propriétaire ainsi que les clés.

Ce professionnel s’investit énormément dans son métier et il doit se rendre disponible en soirée, mais également les week-ends et les jours fériés. Bien sûr, il aura l’occasion de côtoyer du beau monde et de conduire des véhicules de prestige, mais ce travail est exigeant. Le voiturier a intérêt à être en bonne forme pour rester debout de longues heures. Il doit bien entendu faire particulièrement attention aux véhicules qu’il est amené à conduire.

A ne pas manquer :  Comment devenir sexologue ?

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Pour être voiturier, il faut être à l’aise avec tout type de véhicule, notamment les voitures. Conduite à gauche, conduite à droite, boîte automatique ou boîte manuelle, grosse cylindrée ou limousine : il faut tout pouvoir manœuvrer.

Mais il s’agit aussi d’un métier d’accueil : il faut bien présenter, être poli, si possible polyglotte. Ce professionnel doit être réactif et en mesure de gérer des imprévus. Il lui faudra être diplomate pour converser avec les clients qui peuvent avoir trop bu après un repas. Enfin, il faut qu’il soit organisé pour pouvoir récupérer les véhicules sans perdre de temps.

Comment devenir voiturier ? Études et formations

Où se former pour le métier de voiturier ?

A minima, le voiturier doit avoir son permis automobile depuis au moins deux ans. Il faudra aussi qu’il ait la totalité de ses points. S’il possède le permis moto, ce sera un plus. En dehors de cela, aucune formation particulière n’est exigée. Cependant, il peut être bénéfique d’avoir déjà travaillé dans le commerce, la restauration ou l’hôtellerie.

Les diplômes nécessaires

Le métier de voiturier n’exige aucun diplôme particulier, mais il nécessite d’avoir obtenu son permis de conduire. Il faudra aussi qu’il ait contracté une assurance automobile personnelle.

On peut éventuellement conseiller un CAP Services hôteliers, un bac techno hôtellerie, une MC Accueil réception ou un BTS hôtellerie-restauration. Ces diplômes prouvent que vous avez acquis des connaissances suffisantes pour appréhender le monde de l’hôtellerie.

Quel est le salaire d’un voiturier ?

Les voituriers sont salariés par les hôtels et les palaces, mais ces professionnels perçoivent également des pourboires qui peuvent significativement augmenter leurs revenus.

A ne pas manquer :  Comment devenir photographe ?

Le salaire brut annuel de ce professionnel se situe entre 19 000 € et 40 000 € avec un salaire médian autour de 22 000 €. Mais cette somme dépend de l’établissement qui l’emploie. Il arrive que cette rémunération intègre un 13e mois et en tant que salarié, le voiturier peut bénéficier d’une prime d’intéressement ou de participation.

Les différents statuts du voiturier

Le voiturier est salarié par un palace ou un hôtel. Il peut être embauché avec un CDD ou un CDI.

Débouchés et évolutions de carrière

Un voiturier pourra continuer à évoluer dans l’établissement pour lequel il travaille. Il pourra devenir réceptionniste, voire concierge. Des formations lui permettront de progresser dans le cadre de la formation continue.

Pourquoi devenir voiturier : avantages et inconvénients

Le voiturier a l’occasion de conduire des voitures de luxe. Il travaille pour des établissements prestigieux et les pourboires sont un réel plus. Il n’y a aucune formation particulière pour exercer cette profession.

En revanche, les salaires ne sont pas toujours motivants et il faut accepter de travailler avec des horaires décalés et des coupures. Le voiturier est debout en extérieur la plupart du temps et il doit être au service de clients souvent exigeants. Les postes sont rares, il faut être prêt à se déplacer pour travailler.

À lire aussi :