Comment devenir actuaire ?

L’actuaire conçoit des contrats d’assurance. Quelles études faut-il faire pour devenir actuaire ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ces missions ? Nous répondons à ses questions dans cette fiche métier actuaire.

Personne Faisant Des Analyses Et Des Statistiques Sur Un Pc
© istock

Qu’est-ce qu’un actuaire ?

Quel est le rôle de l’actuaire ?

Quand il conçoit un contrat d’assurance, l’actuaire doit mesurer les risques encourus par la société d’assurance. Pour ce faire, il réalise différents calculs qui lui permettront de minimiser les pertes et d’assurer des bénéfices. Pour cela, il tente de maîtriser le hasard.

Ce professionnel est en mesure de prévoir une infinité de cas de figure. En fonction du profil de l’assuré, il pourra estimer les risques financiers et établir une tarification adéquate. Le but de l’actuaire consiste à rentabiliser chaque contrat. Après avoir fixé le tarif du client, il assure le suivi des résultats d’exploitation.

Un actuaire est rompu aux mathématiques : il maîtrise les chiffres et l’informatique. Ce spécialiste est particulièrement apprécié par les compagnies d’assurance et les banques qui ne prennent aucune décision sans avoir étudié les risques qu’elles courent.

Son rôle consiste également à effectuer des recherches et à centraliser les données. On lui demande de présenter ses résultats dans des tableaux ou sous forme de barèmes et de formules. Ce spécialiste travaille généralement au siège de la compagnie d’assurance et peut éventuellement se déplacer auprès des agences locales.

L’actuaire peut également intervenir pour de grands groupes internationaux qui vendent des prévisions aux acteurs d’une multitude de secteurs. L’étude du risque est devenue le nerf de la guerre et l’actuaire en est le principal acteur.

À noter : Il travaille essentiellement pour les sociétés d’assurance, mais on le retrouve aussi dans les caisses de retraite, dans les sociétés de bourse, les services d’études économiques, les entreprises ou les institutions financières.

A ne pas manquer :  Comment devenir croupier ?

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Pour devenir actuaire, il faut être particulièrement habile avec les chiffres, rigoureux et organisé. Ce professionnel sait chercher les informations où elles sont et il est capable d’en tirer avantage.

Il dispose d’un esprit de synthèse et de beaucoup de méthode. Il a l’habitude de négocier avec les chargés d’études, les courtiers, les agents généraux et de nombreux partenaires.

À savoir : En général il a aussi un rôle d’encadrement et travaille de manière autonome.

Comment devenir actuaire ? Études et formations

Où se former pour le métier de l’actuaire ?

Pour devenir actuaire, il faut suivre un cursus dans une université ou dans une grande école. Il faut savoir que 8 formations initiales ont été reconnues par l’Institut des actuaires. Celui-ci permet d’obtenir le statut d’actuaire associé de l’institut des actuaires.

Ces formations sont dispensées par les écoles suivantes :

  • l’ISFA de l’Université de Strasbourg ;
  • l'ISFA de l’Université Paris Dauphine ;
  • l’ESSEC de Cergy-Pontoise ;
  • le Cnam, qui offre une formation continue et existe dans toutes les régions de France ;
  • l’ISUP, autrement dit la Sorbonne, qui est Paris ;
  • l’EURIA de Brest, Lyon et Paris ;
  • l’ENSAE de Palaiseau ;
  • le collège des ingénieurs à Paris dans 7ème arrondissement.

Les diplômes nécessaires

L’actuaire est recruté avec un diplôme de niveau bac +5. Il existe différentes mentions de masters permettant d’exercer cette profession :

  • actuariat ;
  • finance ;
  • mathématiques appliquées ;
  • mathématiques appliquées et statistiques ;
  • SARADS (statistique et actuariat appliquées en assurances dommages et santé) ;
  • ingénierie maths-info ;
  • ISIFAR (Ingénierie Statistique et Informatique de la Finance, de l’Assurance et du Risque) ;
  • MIASHS.
A ne pas manquer :  Comment devenir maraîcher ?

Il est également possible de faire valoir un diplôme de statisticien de l’institut de statistique Paris VI mention actuariat, un DU actuaire, un diplôme du programme grande école de l’ESSEC ou un diplôme d’ingénieur de l’école nationale de la statistique et de l’administration économique du Groupe des écoles nationales d’économie et statistique. L’ENSAE propose aussi un master spécialisé en actuariat.

Quel est le salaire d’un actuaire ?

En début de carrière, un actuaire pourra percevoir une rémunération située entre 2 900 € brut et 3 700 € brut par mois. Au bout de 10 années d’exercice, ce professionnel pourra gagner entre 5 800 € et 8 300 € brut par mois.

Les différents statuts de l’actuaire

En règle générale, ce professionnel a le statut de salarié du privé.

Débouchés et évolutions de carrière

Les débouchés sont importants dans ce secteur et ce professionnel bénéficie de salaires très motivants. Les possibilités d’évolution sont nombreuses et souvent intéressantes. Il pourra notamment devenir responsable d’un service dans lequel il aura des fonctions d’encadrement. Il pourra s’agir d’un poste de responsable technique produit, de responsable actuariat, de responsable gestion actif-passif, de responsable service études et prospective, ou de chef de produit vie.

Bon à savoir : Les possibilités d’expatriation sont nombreuses. La profession est organisée au niveau mondial grâce à l’IAA (association actuarielle internationale).

Pourquoi devenir actuaire : avantages et inconvénients

L’actuaire exerce une profession dynamique qui offre des salaires très confortables. En revanche, il doit sans cesse s’adapter à la législation qui se modifie. Ses journées peuvent être longues et il travaille continuellement derrière un ordinateur.

À lire aussi :