Comment devenir éditeur ?

L’éditeur prend en charge la publication d’un ouvrage. Quelles études faut-il faire pour devenir éditeur ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et ses compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier éditeur.

Manuscrits Et Livres Sur Un Bureau
© istock

Qu’est-ce qu’un éditeur ?

L’éditeur, ou responsable éditorial, reçoit de grandes quantités de manuscrits qu’il lit ou confie à des lecteurs pour découvrir des auteurs et des ouvrages. S’il ne veut pas passer à côté d’une œuvre majeure, l’éditeur doit réaliser cette étape avec beaucoup de sérieux. Pour la petite anecdote, le ratage le plus mémorable est sans doute celui de Gallimard qui avait refusé le premier manuscrit de Marcel Proust.

L’éditeur travaille avec un comité de lecture qui l’aide à sélectionner les ouvrages. Quand l’un d’entre eux est repéré, il rencontre l’auteur et parle du texte avec celui-ci pouvant quelquefois l’exhorter à apporter quelques modifications. L’éditeur a en charge les corrections, la relecture et la mise en forme définitive du texte qui permettra d’obtenir une production parfaite.

Un éditeur gère rarement un seul type d’ouvrage, mais s’intéresse autant aux romans, qu’aux guides touristiques, aux bandes dessinées ou aux livres de cuisine. Il gère en général plusieurs collections, programme la distribution, s’occupe des budgets, négocie avec l’imprimeur et organise la campagne promotionnelle.

Enfin, l’éditeur travaille avec un service commercial, puisqu’il ne faut pas oublier que le but d’une maison d’édition est avant tout de vendre des livres. Il est en relation avec les services de presse et avec les libraires. Ce professionnel est donc à la fois conseiller littéraire, coordinateur de fabrication et directeur de marketing.

C’est une profession qui nécessite de l’expérience : de nombreux éditeurs ont d’abord été assistants d’édition.

A ne pas manquer :  Comment devenir généalogiste ?

Quel est le salaire d’un éditeur ?

Le revenu brut mensuel d’un éditeur débutant se situe autour de 1 600 € brut. Avec l’expérience, ce revenu se situe plutôt entre 2 500 € brut et 5 000 € brut par mois.

Bon à savoir : Ce professionnel peut également travailler à son compte et dans ce cas son revenu dépendra de la réussite de son entreprise.

Comment devenir éditeur ?

Se former au métier d’éditeur (formation initiale)

Pour devenir éditeur, il est conseillé d’essayer dans un premier temps de réaliser de nombreux stages et de devenir assistant. Il faut également développer une grande connaissance de la chaîne de fabrication du livre et bénéficier d’une culture générale solide.

En parallèle, il est recommandé d’obtenir un master métier du livre et de l’édition, un diplôme de niveau bac +5.

On peut mettre en avant les masters professionnels mention :

  • conception, édition et gestion du document, spécialité métiers du livre ;
  • métiers de l’information et de la communication, spécialité édition ;
  • lettres, spécialité métiers du texte et de l’édition ;
  • textes, langues, cultures, spécialité écriture, typographie, édition.

Ou encore le mastère spécialisé en management de l’édition de l’École supérieure de commerce de Paris ESCP-EAP associée à l’Asfored.

Il est d’ailleurs possible de tirer avantage d’un diplôme d’école de commerce permettant d’acquérir des compétences en marketing, ce qui sera très utile dans cette profession. Ce sont des profils de plus en plus recherchés.

Bon à savoir : Il existe aussi un BTS Édition qui peut être obtenu en 2 ans et qui donne les compétences nécessaires pour coordonner la fabrication d’un ouvrage.

Débouchés et évolutions de carrière

En début de carrière, il est vivement conseillé de réaliser des stages, notamment dans des maisons d’édition renommées. Dans des plus petites structures, il sera néanmoins possible d’acquérir des connaissances plus larges, ce qui est également utile.

A ne pas manquer :  Comment devenir projectionniste ?

Il faut commencer par un CDD d’assistant d’édition qui permettra éventuellement d’accéder au poste d’éditeur. Un éditeur expérimenté pourra éventuellement changer de maison et de ligne éditoriale. Il pourra encore devenir directeur de maison d’édition ou directeur de titre de presse.

Conseil : Pour développer sa maison d’édition, l’éditeur a tout intérêt à s’appuyer sur des secteurs porteurs comme l’édition scolaire, les ouvrages jeunesse et le développement personnel.

Pourquoi devenir éditeur : avantages et inconvénients

L’éditeur exerce une profession enrichissante qui stimule l’intellect et permet de rencontrer de nombreux créateurs.

En revanche, c’est une profession particulièrement difficile d’accès et qui offre peu de débouchés.

Les compétences et qualités requises pour le métier d’éditeur

Pour devenir éditeur, il faut être féru de littérature, aimer travailler avec des collaborateurs et animer des équipes. Il faut savoir s’organiser et gérer les imprévus, mais également négocier, concevoir des budgets et coordonner des événements.

Ce professionnel maîtrise l’outil informatique et les différents médias. Il est curieux, cultivé et audacieux. Bien entendu, il doit absolument maîtriser le français, mais également les règles typographiques.

L’état du recrutement dans le secteur

Il y a de plus en plus de livres publiés, mais de moins en moins d’éditeurs. Les recrutements sont peu nombreux, mais il est possible de tenter sa chance, notamment dans la production de manuels scolaires ou d’ouvrages scientifiques.

À lire aussi :