Comment devenir graphiste maquettiste ?

Le graphiste maquettiste est un professionnel des arts et industries graphiques. Quelles études faut-il faire pour devenir graphiste maquettiste ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier graphiste maquettiste.

Graphiste Maquettiste Au Travail Sur Son Ordinateur
© iStock

Qu’est-ce qu’un graphiste maquettiste ?

Les missions du graphiste maquettiste

Le graphiste maquettiste est chargé de la mise en page de supports de communication (papier ou numérique) et a pour but d’attirer l’attention et de transmettre un message. Il a un rôle créatif et varié qui va de la conception à la prépresse en passant par la réalisation de la charte graphique.

Il travaille en collaboration avec le client et le directeur artistique en respectant les attentes et la cible visée. Le maquettiste est aussi sollicité pour participer au lancement d’une revue ou pour rajeunir un magazine.

Ce professionnel doit maîtriser les logiciels de mise en page et de retouche d’images comme Photoshop, InDesign, Illustrator et Xpress. Le maquettiste doit également assurer le suivi de l’impression et participer à la fabrication.

Ce créateur conçoit des modèles de pages précisant toutes les indications techniques nécessaires. Il organise ensuite tous les éléments qui composent la page en veillant constamment à leur équilibre à l’intérieur du gabarit. Les maquettes réalisées tiennent compte du support de communication en respectant la cible et l’objectif.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Ce professionnel doit être polyvalent, curieux et réactif pour suivre l’évolution des technologies de communication et être au fait des tendances actuelles. Il doit également faire preuve d’un sens de la communication et être capable de dialoguer avec les clients tout en défendant ses positions. La profession exige également une grande faculté de travail autonome, de la fiabilité et une résistance au stress.

Le graphiste maquettiste doit être à la fois artiste et technicien. Il doit savoir dessiner et manier les codes visuels (typographie, langage des couleurs, etc.). Il doit également maîtriser les logiciels de mise en page et de retouche d’images. La chaîne graphique et la charte graphique n’ont pas de secret pour lui, et il contrôle chaque détail avec rigueur et précision.

A ne pas manquer :  Comment devenir électricien ?

Le graphiste maquettiste doit avoir une certaine culture générale, une ouverture d’esprit à toute épreuve. La profession demande également de respecter les délais de rendu, même quand ceux-ci sont très courts.

Tenue et équipements du graphiste maquettiste

Le graphiste travaille avec un ordinateur performant, des logiciels de PAO (InDesign, Illustrator, Photoshop), une tablette graphique, des crayons, une règle, une équerre et du papier pour esquisser des idées.

Comment devenir graphiste maquettiste ? Études et formations

Où se former pour le métier graphiste maquettiste ?

Le graphiste peut être autodidacte, mais un diplôme est souvent nécessaire pour travailler en agence ou en indépendant. Plusieurs parcours s’offrent aux aspirants, dont des écoles d’arts appliqués, des écoles spécialisées en digital, et des cursus universitaires.

Un bac L, ES ou S est le minimum requis pour accéder à diverses formations, comme le BTS expression visuelle, communication visuelle ou multimédia (bac+2), le DNAT ou la Licence pro arts (bac+3), le DSSA en communication ou créateur concepteur (bac+4), et le DNSEP ou Master pro (bac+5).

Les écoles d’art délivrent également des diplômes tels que le DNAP, le DNAT et le DSAA, tandis que l’université propose des licences professionnelles en graphisme.

Le Baccalauréat professionnel en production graphique ou en artisanat et métiers d’art est une autre option.

À savoir : Un BTS design graphique peut être suivi d’un Diplôme supérieur d’arts appliqués. Il existe également des études post-bac en DNA (options communication ou design), DN MADE (mentions graphisme ou numérique), DSAA design (mention graphisme) ou DNSEP (options communication ou design) sont également envisageables.

Les diplômes nécessaires

Pour devenir graphiste maquettiste, des diplômes tels que BTS expression visuelle, communication visuelle, DNAT, Licence pro arts, DSSA, DNSEP ou Master pro en graphisme sont recommandés.

Quel est le salaire d’un graphiste maquettiste ?

En début de carrière, un graphiste maquettiste peut gagner environ 24 000 € à 30 000 € par an. Avec l’expérience, le salaire peut augmenter jusqu’à 45 000 € ou plus pour les professionnels expérimentés ou occupant des postes de direction. Les graphistes indépendants ont des revenus variables en fonction de leurs tarifs et du volume de travail.

Les différents statuts du graphiste maquettiste

Le maquettiste, souvent salarié, est essentiel dans les journaux, les maisons d’édition, les agences publicitaires, les studios créatifs, les industries graphiques et les services de communication des grandes entreprises.

A ne pas manquer :  Comment devenir ingénieur agronome ?

En tant qu’indépendant (freelance), il sollicite lui-même les clients et doit gérer plusieurs commandes simultanément.

Débouchés et évolutions de carrière

Un rédacteur-graphiste expérimenté peut envisager de devenir graphiste, directeur artistique ou travailler en freelance. De nombreux maquettistes choisissent d’exercer en tant qu’indépendants après avoir acquis de l’expérience en entreprise.

Le maquettiste peut travailler au sein d’une agence de presse, gérer une équipe en tant que premier maquettiste ou créer son propre studio. Le poste le plus élevé dans ce domaine est celui de directeur artistique.

Si le professionnel se passionne pour le traitement des images, il peut se tourner vers le graphisme. La majorité des emplois en graphisme se trouve en région parisienne (21,5 %), suivie des Hauts-de-France, du Centre-Val de Loire et de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’industrie graphique regroupe 5 050 entreprises, mais le prépresse représente seulement 17 % de l’effectif global.

Il peut être difficile pour les jeunes formés à la PAO de trouver un emploi dans ce secteur. Cependant, avec le talent et l’expérience nécessaires, un maquettiste peut évoluer vers des postes de graphiste ou de directeur artistique (DA). Devenir indépendant et travailler en freelance est également une option pour les professionnels expérimentés souhaitant poursuivre leur carrière.

Pourquoi devenir graphiste maquettiste : avantages et inconvénients

Le métier de graphiste maquettiste permet de mettre à profit sa créativité, d’intégrer une grande diversité des projets, d’être flexible, de bénéficier des évolutions technologiques et de possibles évolutions professionnelles. Enfin, ce professionnel a l’opportunité d’impacter la communication visuelle des entreprises.

En revanche, le graphiste maquettiste subit une forte concurrence, des délais serrés, un certain stress, des périodes de travail intense. Il doit s’adapter aux nouvelles technologies et doit se former continuellement.

L’état du recrutement dans le secteur

L’insertion professionnelle des jeunes diplômés est ardue, avec peu une concentration de 20 % des emplois en Île-de-France.

À lire aussi :