Les fintechs qui révolutionnent l’assurance habitation

Les fintechs veulent pouvoir proposer à leurs clients des solutions simples et avantageuses financièrement pour leurs assurances habitation. La France est-elle prête à passer le cap du tout digital ?

Fintech Illustration

Une fintech : qu’est-ce que c’est ?

Le terme « fintech » fait référence à des entreprises, la plupart du temps des start-up, travaillant dans les secteurs de l’innovation technologique en rapport avec les services financiers ou bancaires. Leurs compétences s’étendent du paiement en ligne jusqu’aux financements alternatifs des sociétés, en passant par le prêt, la gestion d’épargne, etc.

Quel est le but d’une fintech ?

Avant tout, une fintech souhaite proposer à ses clients des services financiers d’une meilleure qualité et surtout moins cher. Une fintech possède donc une approche décalée sur le marché bancaire, sur les assurances ou la finance.

La fintech en France

Le côté financier fait principalement penser aux banques et aux assurances. Mais les fintechs ne se contentent pas du secteur bancaire et agissent aussi bien pour les professionnels que pour les particuliers.

Les différents services financiers présentés aux particuliers par les fintechs sont vastes :

  • les solutions de paiement ;
  • la gestion d’argent ;
  • les banques mobiles (néobanques et banques en ligne) ;
  • les assurances ;
  • la gestion de budget ;
  • les solutions pour transférer de l’argent ;
  • le paiement par mobile ;
  • l’épargne participative ;
  • les financements grâce au micro-crédit ou des prêts participatifs ;
  • les plateformes de trading.

Les professionnels ne sont pas en reste :

  • la gestion des notes de frais ;
  • les néobanques ;
  • la gestion des relations clients, la fidélité, l’évaluation ;
  • les logiciels de trésorerie ou de compta ;
  • l’épargne salariale ;
  • la gestion des paies et des retraites ;
  • les courtiers en assurances ;
  • des solutions pour encaisser les paiements en France ou en international.
A ne pas manquer :  Réforme de l'assurance chômage : voici ce que vous devez absolument savoir !

Les fintechs sur le marché de l’assurance habitation

Ce marché de la néo-assurance est encore peu exploité en France. Il attire tout de même de plus en plus d’intérêts dans ce domaine.

L’assurance habitation classique a encore de beaux jours devant elle, car elle domine toujours largement le marché français. On ne compte pour l’instant qu’une minorité d’entreprises travaillant sur le marché de la néo-assurance habitation. Et jusqu’à aujourd’hui, peu de fintechs mettent à disposition de leurs clients des assurances habitation 100 % digitales.

On trouve tout de même, depuis 2018, l’assurance habitation proposée par Luko. Il a su se démarquer et se mettre en avant pour le grand public, grâce à ses offres simples, utiles et transparentes. Sa souscription est totalement digitalisée et ses clients ont à leur disposition une application mobile et la possibilité de réaliser des visio-expertises.

D’autres assurances se partagent le marché, comme Allianz, Direct Assurance ou encore Leocare, qui fait également office d’acteur sérieux.

La concurrence américaine

Lemonade, par exemple, est venu sur le sol français pour concurrencer la fintech française Luko. Ce qu’elle propose, c’est une assurance habitation dont l’optimisation est pensée par une intelligence artificielle. Lemonade se veut aussi complètement abordable : elle présente des prix très attrayants. Il prône une simplicité dans les démarches, en donnant une grande importance à la transparence. Tout se passe bien évidemment en ligne, aussi bien les cotisations, que les démarches de recouvrement si survient un sinistre.

Lemonade met à disposition de ses assurés de grandes opportunités grâce à leurs contrats et leurs prix compétitifs. Être rentable est possible pour eux grâce aux économies réalisées en digitalisant l’ensemble des démarches.