Caravane : faut-il avoir une assurance auto ?

À partir du moment où votre caravane est destinée à être mise en circulation, celle-ci doit absolument être assurée. En revanche, si elle reste toujours au même endroit et que celui-ci autorise sa présence, alors, l’assurance auto n’est pas obligatoire, elle est simplement assurée en responsabilité civile. Explications !

Caravane Assurance Auto
© istock

Comment devez-vous assurer votre caravane ?

L’assurance spéciale attelage : qu’elle roule ou pas, qu’elle soit stationnée dans un terrain privé, dételée ou pas, votre caravane doit obligatoirement être assurée. Vous devez en effet assurer celle-ci au moins contre les dommages qu’elle pourrait causer à autrui, ce que peut couvrir votre assurance auto par le biais de la garantie responsabilité civile ou par une assurance pour votre caravane seule. La souscription à une assurance spécifique pour votre caravane dépend d’un critère bien spécifique : son poids.

  • Si le poids total autorisé en charge, appelé PTAC de la voiture et de la caravane est inférieur à 750 kilos : l’assurance auto de la voiture qui la tracte est généralement suffisante puisqu’elle couvre la caravane ou l’attelage. Il faut savoir que certaines compagnies appliquent un surcoût alors que d’autres assurent la caravane gratuitement. Il faut relire votre contrat pour vous en assurer. Appeler votre assureur pour lui signaler le changement est toujours préférable.
  • Si le PTAC est supérieur à 750 kilos : la caravane doit être assurée par le biais d’un contrat spécifique. Vous pouvez l’inclure dans votre contrat d’assurance auto classique pour que celle-ci vous revienne à un prix plus raisonnable. Cela n’entraine généralement qu’un léger surcoût. Votre assureur vous envoie alors une nouvelle attestation d’assurance sur laquelle figure votre caravane. Vous pouvez aussi opter pour une autre compagnie d’assurance.

Pour vous assurer d’être parfaitement en règle avec la loi en termes de PTAC, il suffit de le vérifier sur la section F3 de votre carte grise.

Comment assurer votre caravane fixe ?

Si votre caravane reste en permanence sur un emplacement autorisé, vous devez tout de même souscrire une assurance responsabilité civile. Cela signifie qu’à partir du moment où vous possédez une caravane, cette dernière doit absolument être assurée. Tout dépend malgré tout de l’utilisation que vous en faites :

  • Si votre caravane ne circule absolument jamais : à partir du moment où elle est à demeure dans un espace de gardiennage ou votre garage, une assurance responsabilité civile est suffisante. L’assurance peut alors ajouter un avenant à votre contrat d’assurance automobile. Il faut savoir que les biens se trouvant à l’intérieur ne sont pas forcément couverts par la garantie.
  • Votre caravane ne circule pas, mais elle est utilisée comme habitation : vous devrez alors contracter une assurance en responsabilité civile et une assurance habitation. Cela permet alors de la couvrir en cas d’incendie, d’explosion, de vol, de catastrophes naturelles et tempête et contre le dégât des eaux comme vous le faites pour votre maison. Cela est valable même si la caravane n’est occupée que durant les vacances par exemple.
A ne pas manquer :  L’assurance auto : mode d’emploi

Des garanties supplémentaires sont-elles utiles ?

Si vous souhaitez que votre caravane soit parfaitement bien couverte, il est préférable d’ajouter quelques garanties supplémentaires. C’est le cas notamment si vous souhaitez qu’elle soit assurée contre votre propre préjudice. En effet, l’assurance auto classique comprend la mention : dommages tous accidents, mais elle ne couvre pas forcément votre caravane. Il faut alors absolument souscrire l’option : garantie dommages tous accidents pour la caravane et l’attelage. Dans le cadre de l’assurance spéciale caravane, cette garantie est souvent présente dans le contrat.

Dans ce cas, la caravane est couverte contre le vol, le versement de la caravane, mais également en cas de collision  avec d’autres véhicules. Cette assurance fonctionne sur le même modèle que l’assurance auto standard, et la compagnie propose des garanties optionnelles auxquelles vous pouvez choisir de souscrire et qui sont présentes dans l’assurance tous risques :

  • L’assistance avec franchise 0 kilomètre ;
  • Le bris de glace et le vandalisme ;
  • Les dommages et accidents ;
  • Le vol ;
  • Les incendies et explosions ;
  • Les tempêtes ;
  • Les attentats et catastrophes naturelles ;
  • Le vol par effraction : cette garantie couvre notamment les meubles, équipements et objets se trouvant à l’intérieur de la caravane ;
  • Une protection juridique en cas de litige.

L’assurance doit couvrir la caravane même une fois que celle-ci est dételée.

La garantie « contenu privé » est spécialement conçue pour ce qui est dans la caravane

Il faut regarder si votre contrat d’assurance contient la garantie « contenu privé ». Si ce n’est pas le cas, la souscrire en option est toujours possible. En l’absence de cette mention, il faudra alors prendre cette garantie en option. Elle vous permet de couvrir tous les objets que contient votre caravane et être mise en œuvre dans différentes situations.

A ne pas manquer :  Assurance prêt immobilier : ce qui change en 2022

Admettons que vous soyez percuté par un autre véhicule et que toute votre vaisselle se brise, sans cette garantie spécifique l’assurance ne peut pas vous indemniser. Vous le serez alors seulement grâce à la garantie « contenu privé ». Il faut cependant savoir que celle-ci ne fonctionne que dans le cadre de certains sinistres. Ces derniers sont clairement énoncés dans le contrat que vous avez signé. Il faut que les événements soient eux-mêmes garantis, cela peut être un incendie, un vol ou un accident de la circulation.

Il faut également tenir compte de la nature des biens et des circonstances du dommage :

  • Les vols sous auvent sont exclus la plupart du temps de cette garantie ;
  • Si la porte est restée ouverte, les objets ne sont souvent plus couverts ;
  • L’assurance n’indemnise pas toujours le vol d’argent liquide, de bijoux, de chéquiers, d’appareils électroniques comme les tablettes ou les ordinateurs, restez donc très vigilant.

À lire aussi :