La Banque de France confirme ses prévisions : 0,2 % de croissance attendue pour le premier trimestre

La Banque de France vient de rendre publiques ses projections économiques pour le premier trimestre de l'année en cours, et les nouvelles sont encourageantes. Selon ces prévisions, une croissance modeste de 0,2 % est attendue.

Une croissance modérée mais positive

Les prévisions macroéconomiques intermédiaires de mars 2024 indiquent que la croissance du PIB français reste en deçà des attentes. Toutefois, elle reste dans une trajectoire positive. Avec une estimation de 0,8 % pour l'année 2024, suivie d'une accélération prévue pour les années à venir, avec des projections de 1,5 % en 2025 et 1,7 % en 2026. 

La Banque de France confirme ses prévisions  0,2 % de croissance attendue pour le premier trimestre

À lire : Combien de temps la banque conserve les relevés de compte ?

Les facteurs derrière les chiffres

La consommation des ménages émerge comme le principal moteur de cette croissance. Favorisée par un repli de l'inflation, elle devrait stimuler l'activité économique. De plus, un redressement de l'investissement privé est prévu, soutenu par l'amélioration des conditions monétaires et financières. Ces facteurs combinés laissent entrevoir un terrain propice à la croissance et à la création d'emplois.

L'Inflation en recul

Une bonne nouvelle pour les consommateurs est la baisse de l'inflation. Après avoir atteint des sommets en 2023, elle devrait amorcer une descente à partir de 2024, avec une moyenne prévue de 2,5 %. Cette tendance à la baisse est essentielle pour maintenir le pouvoir d'achat des ménages et stimuler la demande intérieure, contribuant ainsi à la dynamique économique.

Ceci pourrait également vous intéresser : Peut-on encaisser un chèque en dollars sur un compte français ?

Une vision prudente de l'avenir

Malgré ces projections encourageantes, la Banque de France reste prudente. Elle souligne les aléas potentiels qui pourraient impacter l'activité économique, tels que les risques géopolitiques et le taux d'épargne élevé des ménages. Cette attitude de prudence met en évidence l'importance de rester vigilant face aux incertitudes qui persistent dans le contexte économique mondial.

Retrouvez sur notre site : Comment faire pour ouvrir un compte après un interdit bancaire ?

A ne pas manquer :  Comment contrôler qu’un intermédiaire en banque ou assurance est autorisé à exercer ?