RIB perdu : quels sont les risques ?

Le RIB est un document bancaire, contenant de précieuses d’informations sur votre compte. En cas de perte ou de vol, il est normal de se poser des questions. Est-il possible de détourner ces informations de manière frauduleuse ?  Quels sont les risques que vous encourrez ? Explications !

Document Problème
© Istock

Détournement d’argent et perte du RIB

Si vous avez perdu votre RIB et que celui-ci tombe entre les mains d’une personne peu scrupuleuse, que risquez-vous exactement ? Il faut savoir qu’en principe, la personne devra, pour pouvoir s’en servir, usurper votre identité.

Vous paniquez pour une raison simple, les informations contenues dans un RIB sont détaillées et nombreuses. Vous pouvez penser qu’une personne mal intentionnée pourrait pirater votre compte bancaire. Il faut savoir cependant que le RIB est utilisé dans le cadre du versement et non du retrait d’argent.

Le risque encouru dans cette situation est le suivant : votre banque peut parfaitement valider une demande de prélèvement par erreur.

Si jamais, la personne vous ayant volé ou ayant récupéré votre RIB, usurpe votre identité, elle pourra faire des retraits, des achats et effectuer des paiements depuis votre compte.

En dehors de ces cas particuliers, il existe peu de chance que la personne qui le trouve puisse en faire usage.

Vous avez des prélèvements non autorisés : que faire ?

Vérifiez régulièrement votre compte, vous pouvez ainsi réagir très vite en cas d’anomalie. Votre banque vous avertit généralement par mail, SMS ou courrier quand elle reçoit un nouvel ordre de paiement à la suite d’une demande de prélèvement. Cela vous laisse la possibilité de contester l’opération. De plus, sachez que tout organisme qui veut faire un prélèvement sur votre compte doit vous prévenir 14 jours avant.

Quelques précautions destinées à éviter les problèmes :

  • Consultez régulièrement vos opérations.
  • Créez une liste qui regroupe les prélèvements autorisés sur votre compte.
  • Créez une black-list pour répertorier les demandes de prélèvement que vous devez bloquer.
  • Soyez attentif aux différents prélèvements afin de vérifier qu’ils correspondent parfaitement aux factures.

Il faut également savoir qu’un prélèvement frauduleux doit être remboursé par votre banque. C’est l’article L.133-18 du Code monétaire et financier qui en dispose. Il faut alors adresser à votre banque une demande de remboursement dans les 13 mois suivant l’opération. Cela est valable si vous n’avez signé aucun contrat autorisant ce prélèvement.

Quelles informations contient votre RIB ?

Le RIB est un document qui peut sembler insignifiant et qui pourtant contient de nombreux renseignements, et ces derniers sont très personnels. Voici la liste des informations qui figurent sur votre RIB :

  • Nom et adresse du titulaire du compte ;
  • Domiciliation bancaire du compte : nom de la banque et ville ;
  • L’identification de l’établissement financier garant des comptes ;
  • Code guichet ;
  • Code banque ;
  • Le numéro de compte ;
  • Le numéro IBAN qui est l’identification internationale du compte ;
  • Le code BIC ou Bank Identifier Code ou SWIFT qui correspond à l’identification internationale de votre banque ;
  • La clé RIB.

Vous pouvez récupérer votre RIB de différentes manières :

  • Dans votre chéquier, en général à la fin du chéquier ;
  • Dans votre agence au guichet, il faut présenter une pièce d’identité ;
  • En ligne sur votre espace client après identification ;
  • Sur l’application mobile de la banque ;
  • À partir du distributeur au format « ticket de caisse ».

Votre conseiller en ligne peut également vous transmettre un RIB par courrier, à condition de justifier sa demande et donner l’adresse où il devra être envoyé.

À lire aussi : Combien de temps garder les relevés bancaires ?