Comment ouvrir un compte bancaire au Portugal ?

Ouvrir un compte bancaire au Portugal est nécessaire pour gérer les dépenses quotidiennes. Cela évite les frais de retrait avec une carte bancaire française même s’il n’y a pas de frais de change à ajouter. La démarche est plutôt simple.

Drapeau Portugal dans une pile de pièces
© istock

Pourquoi ouvrir un compte bancaire au Portugal ?

En ouvrant un compte bancaire au Portugal, les démarches administratives sont plus simples. C’est le cas du paiement du loyer, des assurances, des factures diverses, de la réception du salaire ou de la bourse d’étude.

Un compte bancaire portugais évite de payer des frais excessifs à chaque retrait ou paiement avec une carte bancaire française. Certaines cartes bancaires ne sont pas toujours acceptées au Portugal.

Quelle banque choisir pour un compte bancaire au Portugal ?

Les banques portugaises proposent des produits très similaires à ceux des banques françaises. Les principales banques internationales sont présentes dans le pays. Il vous faudra tout de même prouver que vous résidez plusieurs mois au Portugal.

Une banque traditionnelle au Portugal

Si vous optez pour une banque traditionnelle, l’ouverture de compte doit généralement être réalisée sur place. Rares sont les banques qui acceptent l'ouverture à distance.

Les banques les plus connues sont :

  • la BPI,
  • la Novo Banco,
  • la Caixa Geral de Depositos,
  • la Millenium BCP,
  • la Banco Popular,
  • Santander,
  • Banco Montepio.

On trouve également la BNP Paribas, le Credito Agricola, ING Bank ou encore la banque CTT liée au service de la Poste portugaise. Cette banque présente une forte présence de proximité dans tout le pays et des horaires plus étendus que les autres établissements. La carte de débit est délivrée au moment de l’ouverture du compte, sans frais et les opérations ne sont pas facturées. Il suffit de déposer 100 euros sur le compte pour qu’il soit actif. La Banco CTT est devenue un important concurrent pour les banques classiques et elle est de plus en plus appréciée au Portugal.

Bon à savoir : Des banques internationales sont présentes (surtout dans les grandes villes).

Les banques en ligne

Il est possible d’ouvrir un compte sur Internet dans une banque en ligne portugaise. Ce peut être une banque en ligne disponible également en France mais il s’agit d’entités différentes. Revolut ou N26 sont présentes au Portugal. Millenium BCP, Novo Banco ou Banco Santander offrent la possibilité d’ouvrir un compte à distance. Un rendez-vous sur place sera tout de même nécessaire pour finaliser l’ouverture du compte.

A ne pas manquer :  Comment contrôler qu’un intermédiaire en banque ou assurance est autorisé à exercer ?

À noter : Des intermédiaires peuvent se charger d’ouvrir votre compte bancaire à votre place. Ces professionnels demandent une rémunération mais gèrent toutes les démarches pour vous.

Comparez les frais et les services

Il est important de comparer les banques pour vérifier les services proposés et s’il existe un partenariat avec la France. En règle générale, les frais bancaires portugais sont plus élevés qu’en France.

Il faut compter entre 5 et 7 euros par mois de frais mensuels. Les frais de découvert existent aussi et varient de 10 à 40 euros par an.

Quelles sont les pièces justificatives pour ouvrir un compte bancaire au Portugal ?

Le plus souvent, vous devrez présenter un justificatif d’identité. Il peut s’agir d’un passeport, d’une carte d’identité, d’un permis de conduire… Une adresse locale est indispensable. Il vous sera demandé un numéro de contribuable et parfois un justificatif de situation (un contrat de travail, un certificat d’étudiant…). Un avis d’imposition est parfois demandé.

Le numéro de contribuable ou « numero de contribuinte » (NIF), vous devez vous rendre dans un local de l’administration fiscale (un Finanças), dans un centre administratif (Loja do Cicadao) ou vous connecter au site nif.pt. Ce numéro vous permet d’être identifié par l’administration fiscale portugaise. Il est obligatoire pour de nombreuses démarches.

Le compte bancaire au Portugal

Le plus souvent, dans les banques portugaises, vous pourrez avoir un interlocuteur qui parle anglais. Mais si vous n’êtes pas à l’aise avec la langue portugaise ou la langue anglaise, il est conseillé de vous faire accompagner par une personne maîtrisant l’une des deux langues.

Le compte bancaire au Portugal fonctionne de la même manière que votre compte bancaire français. Les banques portugaises ont des services à distance via Internet mais aussi des conventions de compte rédigées en français.

À l’ouverture du compte, vous aurez un numéro IBAN (International Bank Account Number) permettant de recevoir des virements depuis n’importe quel pays. Vous recevrez également une carte bancaire qui est une carte de débit. Elle est à vérification systématique du solde du compte. Au bout de quelque temps, si la gestion du compte est satisfaisante, vous pourrez demander une carte de crédit.

A ne pas manquer :  Interdit bancaire : comment contester une inscription au fichier de la banque de France ?

Les distributeurs automatiques (Multibanco) permettent de réaliser beaucoup plus d’opérations financières qu’en France. Ils permettent de régler les factures, de payer des services divers, payer ses impôts, recharger un forfait mobile, acheter des tickets de spectacle, d’effectuer des virements.

La carte Multibanco n’entraîne pas de frais si vous retirez de l’argent dans une autre banque. En effet, toutes les banques du Portugal sont affiliées à ce réseau.

Il y a deux types de comptes principaux au Portugal : le compte courant et le compte épargne. Le plus souvent, il est demandé un dépôt d’au moins 100 euros à l’ouverture du compte.

Il est tout à fait possible d’ouvrir un compte joint au Portugal. Mieux vaut le faire dès l’ouverture du compte pour faciliter les démarches.

Il est recommandé de conserver son compte bancaire en France afin de faciliter les démarches.

Déclaration du compte bancaire portugais à l’administration fiscale française

Dès l’ouverture de votre compte bancaire au Portugal, vous devez le déclarer à l’administration fiscale française. C’est une obligation depuis la loi de 2018 relative à la lutte contre la fraude. Vous n’êtes pas tenu d’indiquer le montant des sommes présentes sur le compte.

À lire aussi :