Que peut-on faire avec un numéro de compte bancaire ?

Si votre numéro de compte bancaire est personnel, il n’est pas pour autant confidentiel. En effet, comme votre numéro de carte bleue, vous le communiquez au cours de certaines transactions. C’est le cas pour les prélèvements ou les virements. C’est à ce moment que certaines questions se posent : que peut-on faire avec un numéro de compte bancaire ? Quels sont les risques ? Autant de questions auxquelles nous répondons !

Compte Bancaire
© istock

Qu’est-ce qu’un RIB ?

Le relevé d’identité bancaire est en quelque sorte la carte d’identité de votre compte en banque. C’est le document que l’on  vous demande pour réaliser certaines transactions. En effet, il contient les informations nécessaires pour faire un virement ou un prélèvement sur votre compte.

C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de le transmettre pour régler des factures comme celle de l’électricité ou du gaz. Il permet également de recevoir de l’argent, de votre employeur par exemple.

Il contient les indications suivantes :

  • Votre nom, prénom et adresse ;
  • L’agence de domiciliation du compte ;
  • Le code banque ;
  • Le code guichet ;
  • Le numéro de compte ;
  • La clé RIB ;
  • Le code IBAN à 27 caractères ;
  • Le code BIC de 8 à 11 caractères qui est également appelé SWIFT et qui est en fait l’identifiant international de la banque.

Quelles opérations, peuvent-elles être réalisées à partir d’un RIB ou d’un numéro de compte bancaire ?

Le RIB peut permettre de régler certaines factures ou même des achats par l’intermédiaire du prélèvement. Il est également nécessaire pour recevoir de l’argent. Les RIB sont disponibles dans votre carnet de chèques, mais vous pouvez également en éditer au distributeur automatique.

C’est un procédé simple et rapide pour recevoir l’argent qui vous est dû, directement sur votre compte bancaire.

A ne pas manquer :  Que faire en cas de frais bancaires abusifs ?

Si c’est vous qui souhaitez faire un virement à une personne, il faut que vous lui demandiez son RIB. Ce moyen de paiement est également simple et rapide. Vous n’avez qu’à vous rendre sur l’espace personnel de votre banque en ligne.

Il est également utile dans le cas des prélèvements récurrents comme la facture de votre téléphone mobile, de votre ligne Internet, de votre électricité, etc. Grâce à votre IBAN, la société met en place le prélèvement automatique.

Quels sont les risques quand vous communiquez votre numéro de compte et RIB ?

Dans le cadre d’une transaction sur Internet, il se peut que vous soyez obligé de transmettre votre RIB à une tierce personne. C’est une démarche sans risque, tout simplement, parce qu’être en possession d’un RIB ou d’un numéro de compte, ne permet pas d’effectuer de transaction sur votre compte. Il ne permet pas non plus de débiter votre compte en banque. Il faut effectivement que vous ayez signé auparavant un mandat de prélèvement électronique ou papier. Vous autorisez alors une personne déterminée à prélever une somme précise.

Pour autant, la fraude est toujours possible, même si elle est peu courante. Il faut pour cela falsifier le titre interbancaire de paiement en y inscrivant vos coordonnées bancaires. Vous devez ensuite signaler l’acte frauduleux à votre banque. Vous avez un délai de treize mois pour le faire. La banque est ensuite tenue par la loi de vous rembourser la somme. Votre compte est recrédité très rapidement.

Les alternatives pour ne pas donner son numéro de compte bancaire

Si vous craignez de transmettre votre numéro de compte à une personne, il existe des solutions à votre portée.

A ne pas manquer :  CMT Banque : Présentation, services, souscription

Si c’est pour effectuer un achat sur Internet ou une autre transaction, vous pouvez parfaitement utiliser le service de paiement en ligne, c’est le cas avec Paypal par exemple. Vous ne donnez pas votre numéro de compte. Mais bien souvent des frais peuvent vous être facturés.

Vous pouvez également opter pour un paiement par chèque. Il faut cependant savoir que l’opération est moins rapide que le virement. Cela reste cependant une alternative qui permet le règlement de votre achat ou de votre facture.

Quelles solutions pour éviter le risque de fraude ?

Bien entendu communiquer son RIB reste une démarche très courante, toutefois tout risque de fraude n’est pas pour autant exclu. Pour éviter de vous exposer à une situation très désagréable, il est préférable de ne pas remettre son chèque à n’importe qui. Si vous avez le moindre doute, surtout ne le donnez pas, même si c’est un organisme. Ne mettez jamais en place de prélèvement automatique si l’établissement vous parait douteux.

Si jamais vous l’avez fait, mais que cela vous pose problème ou que vous le regrettez, faites tout de suite une demande d’opposition sur le prélèvement à venir en contactant votre banque. Toutefois, gardez à l’esprit que le risque reste plus minime qu’avec un chèque ou une carte bancaire. Pour autant, ne laissez jamais trainer vos RIB et conservez-les à l’abri des regards.

À lire aussi :