Comment choisir une maison de retraite ?

Prendre la décision d’entrer en maison de retraite est un cap très compliqué à passer. Ce choix appartient à la personne concernée uniquement, personne ne peut se substituer à cette décision de placement. Changer d’environnement, de repères est très difficile. Une fois cette décision actée : comment choisir la maison de retraite ?

Maison De Retraite
© istock

Quelques conseils pour faire votre choix

La facilité d’accès : c’est une donnée importante pour recevoir des visites d’amis, de la famille et des enfants. Il ne faut pas prendre le risque d’aggraver le sentiment d’abandon et d’isolement de la personne. Vous limitez vos recherches par rapport à cette exigence.

Évitez d’effectuer des recherches dans l’urgence : anticiper permet de prendre le temps de trouver un établissement plus correct. Il faut visiter différents établissements, faire des comparaisons et ne pas hésiter à y revenir pour vérifier les différents points à des moments différents de la journée et de la semaine. Allez-y à l’improviste.

Rencontrez le directeur, le médecin coordonnateur et le cadre de santé : c’est important, car c’est eux qui donnent le ton de l’établissement. Il faut être vigilant, le directeur est souvent un gestionnaire avant tout, alors, ce n’est pas forcément la personne idéale. Le facteur humain, l’empathie et une bonne dynamique sont nécessaires dans ce type d’établissement.

Le bouche-à-oreille : renseignez-vous sur la réputation de la maison de retraite. Faites-le par plusieurs biais et recoupez les informations obtenues. Observez bien les pensionnaires lors de vos visites. Faites de même avec l’attitude du personnel, est-il à l’écoute ? Répond-il aux appels et demandes ? Est-il souriant ?

Exigez de voir le règlement intérieur ainsi que le contrat de séjour : ces deux documents obligatoires vous communiquent des informations importantes et cela peut vous indiquer sur les problèmes rencontrés. Il vous renseigne également sur les facultés d’écoute du directeur.

A ne pas manquer :  La garantie gel en assurance habitation

Vérifiez les tarifs avec attention : faites très attention à ce qui est compris ou pas dans le tarif indiqué. Il se peut que les suppléments alourdissent la facture.

Préférez les établissements labellisés : en général ces établissements assurent un certain niveau de qualité et les normes améliorent la qualité des services. C’est le cas de la norme NF ou de la certification Qualicert.

Le cadre de vie dans la maison de retraite

L’architecture des bâtiments est un point essentiel de la qualité de vie des résidents. Faites attention à tout : la luminosité, l’ouverture sur l’extérieur, la chaleur du lieu, une vue dégagée. La cafétéria, c’est un lieu de rencontre entre résidents, mais également avec la famille et les amis. Les petits salons sont les bienvenus pour recevoir sa famille avec un minimum d’intimité. Faites attention aux détails comme les marquages au sol, les couloirs suffisamment spacieux pour les déplacements en fauteuil roulant, l’agencement de la salle d’eau, les marquages au sol, les ascenseurs, le jardin, etc.

Les odeurs sont également un indicateur de l’hygiène de l’établissement.

La chambre : un espace privé. Il faut que la personne puisse apporter quelques objets et meubles pour se sentir chez elle. Il faut vérifier également qu’un toilette et une salle d’eau sont présents dans la chambre et accessibles aux personnes à mobilité réduite. Faites attention au système d’alarme et à son fonctionnement et accessibilité.

La vie quotidienne et son organisation

Les horaires : la maison de retraite impose des contraintes et les horaires en font partie. Il faut regarder si les horaires pour le lever, le coucher, les repas, les soins, les animations sont suffisamment flexibles. Il faut qu’ils répondent aux besoins et au rythme du pensionnaire.

Les repas : c’est une donnée importante, veillez à la qualité et à la diversification des menus et aux capacités d’adaptation de la maison de retraite à chacun : régime sans sel, riche en protéine… Demandez à participer à un repas.

A ne pas manquer :  L’arbre du voisin est tombé dans mon jardin : que faire et que dit la loi ?

Les animations : elles sont très importantes pour la vie des résidents et elles doivent être diversifiées pour répondre à toutes les envies. Il faut également qu’elles soient régulières.

Les sorties : l’organisation de sorties régulières et adaptées à chacun des résidents est très importante. Elle permet d’occuper les résidents et de les sortir de leur cadre en rompant la monotonie. Il faut qu’elles soient adaptées à toutes les envies et à l’état de santé de chacun.

La prise en charge médicale

La maison de retraite doit mettre à la disposition de ses pensionnaires des psychologues, des ergothérapeutes, des diététiciens, des psychomotriciens en plus des médecins, des infirmiers, des aides-soignants et des auxiliaires de vie. Il faut s’assurer du nombre, car ce sont des métiers difficiles et épuisants. Or, le manque de personnel entraine une dégradation des soins au quotidien et de la santé de chacun.

La permanence de nuit : il est impératif qu’il existe une surveillance 24 heures sur 24 compte tenu de la dépendance des résidents. Il faut donc savoir comment se passent les gardes de nuit, si la prise en charge de l’urgence est efficace. Toutes ces réponses sont déterminantes pour votre choix.

La prise en charge des pertes d’autonomie importantes est-elle possible ? L’état de santé de la personne peut s’aggraver et dans ce cas, il faut vérifier que l’établissement peut continuer à accompagner les résidents.

L’accompagnement de la fin de vie : assurez-vous que le personnel est bien formé pour accompagner les résidents en fin de vie.

À lire aussi :