Résidence seniors : est-ce un placement d’avenir ?

L’investissement en résidence pour seniors offre de belles rentabilités qui peuvent être très séduisantes. De plus, vous bénéficiez d’avantages fiscaux qui représentent une incitation supplémentaire : c’est le cas du dispositif Censi-Bouvard et le statut du Loueur en meublé. Cependant, est-ce vraiment un placement d’avenir ? Nous vous répondons !

Résidence Senior
© istock

La résidence senior : qu’est-ce que c’est ?

La résidence pour seniors est une résidence qui propose en plus du logement, un bouquet de services à destination des personnes âgées. Elle accueille en effet des personnes retraitées, mais qui sont indépendantes et qui ont le désir de trouver le juste équilibre entre vie intime et vie en communauté. Ce système permet de rompre la solitude qui est généralement un élément des personnes de cet âge.

Elle abrite le plus souvent des personnes de 60 ans et plus. Dans une résidence pour seniors, vous trouvez des logements meublés, généralement du studio aux quatre pièces, qui sont gérés par un exploitant unique qui est chargé de l’entretien et de la mise en conformité des bâtiments. Les services qui sont proposés varient suivant l’âge et sont adaptés aux problématiques du vieillissement : cours de gym, aide administrative, piscine, théâtre, salle de projection, etc.

Pourquoi la conjoncture est-elle favorable à ce type d’investissement ?

Tout comme pour les résidences EHPAD, ces résidences ont forcément beaucoup d’avenir. En effet, l’allongement de la durée de vie et l’amélioration des conditions de santé de la personne âgée sont des critères qui permettent une visibilité accrue. Elles ont ainsi la possibilité de se maintenir plus longtemps dans ce type de structures.

Ces dernières assurent une forme d’indépendance grâce aux appartements meublés et équipés, tout en ayant accès à une offre de services qui est mise à leur disposition directement dans l’établissement. C’est le cas de la bibliothèque, du restaurant, des ateliers divers, mais aussi de la salle de projection et de la piscine. Cela permet de se retrouver dans une ambiance conviviale et agréable. L’offre varie selon les résidences.

A ne pas manquer :  Calculer les honoraires de notaire lors d’un achat immobilier : comment faire ?

L’âge moyen d’entrée en résidences services est de 80 ans environ. Celui de l’entrée en EHPAD est de 84 ans. Contrairement à l’EHPAD, qui est une solution à laquelle la famille se résout difficilement, la résidence senior est choisie par la personne elle-même parce qu’elle a besoin de sécurité, pour pallier l’isolement et se rapprocher des commodités de la ville…

A priori, la résidence senior coche toutes les cases, contrairement aux maisons de retraite ou aux EHPAD. Et ce, d’autant plus que les résidences seniors ont le souhait de faire évoluer leur offre, pour répondre à différentes problématiques et notamment en termes d’accessibilité financière et de services proposés. Cela est aussi dû au fait qu’elles souhaitent attirer les 70 ans et plus.

Qui peut investir dans la résidence senior ?

Les principaux investisseurs dans la résidence senior sont les personnes désirant se constituer un patrimoine de rendement sans avoir à se préoccuper de la gestion locative. Ce type d’investissement vise souvent à la préparation à la retraite qui est un cap difficile en termes financiers. Il est également envisageable si vous souhaitez convertir une partie de votre épargne en location gérée.

Profiter des avantages au niveau de la fiscalité est également une motivation que l’on retrouve fréquemment. En effet, les dispositifs comme la loi Bouvard ou le statut de loueur en meublé sont intéressants de ce point de vue. La perception de loyers, sous la forme de revenus, peu ou pas imposés, permet d’accroitre son rendement locatif. Les rentabilités, évaluées à 4 % en moyenne, sont en effet supérieures à celles des acquisitions plus classiques et elles sont encore accrues par ces avantages fiscaux.

A ne pas manquer :  Peut-on refuser une augmentation de loyer ?

Quels sont les points d’attention lors de ce type d’investissement ?

Les mises en garde concernent essentiellement l’exploitant ou le gestionnaire de la résidence. Le choix de ce dernier est primordial quand vous souhaitez investir dans ce type d’investissement locatif. Il faut s’assurer de la bonne santé financière en analysant les résultats antérieurs, son expertise, sa légitimité. Il faut également se pencher sur les services proposés et veiller à ce qu’ils soient diversifiés.

De plus, le critère de la localisation est très important dans cette typologie d’investissement locatif, tout comme d’ailleurs le choix du preneur et locataire. Il faut que la résidence soit dans le centre-ville ou à proximité immédiate des commerces, des transports en commun, des services de santé, des administrations et de l’offre culturelle. Vous pouvez investir dans une résidence senior plus éloignée de la ville si celle-ci est proche d’un EHPAD. Cela permet ainsi de proposer une offre complète en direction des seniors autonomes qui par la suite devront passer dans une structure médicalisée. C’est un atout pour pérenniser le taux d’occupation de l’EHPAD et de la résidence senior.

Enfin, il faut regarder l’infrastructure afin de s’assurer qu’elle a bien été pensée pour cette activité particulière. Cet aspect a la même importance que dans le cadre de l’investissement en résidences de tourisme, d’étudiants ou d’affaires.

À lire aussi : Quels placements choisir à l’âge de la retraite ?