Quelles sont les aides au logement pour payer son loyer ?

Si vous faites face à des difficultés financières, quelles qu’en soient les raisons, vous vous demandez certainement à quelles aides vous pouvez prétendre. Zoom sur ces aides qui vous permettent de faire face à votre loyer de manière plus simple !

Aides Au Logement
© istock

Cherchez à obtenir un accord avec votre propriétaire

Pensez toujours à prévenir votre propriétaire dès que vous rencontrez des difficultés pour régler votre loyer. Si l’arriéré n’est pas trop important, essayez de trouver un arrangement avec lui. Étalez dans le temps le paiement des loyers que vous avez en retard. Il est primordial de ne jamais rompre le dialogue avec votre propriétaire.

Pensez à vendre vos objets de valeur si ces derniers ne sont pas indispensables, cela peut vous aider à régler un ou plusieurs loyers de retard. N’oubliez pas que le plus important réside dans le fait de conserver votre logement.

Si vous avez vraiment un arriéré trop important, alors il faut essayer de demander toutes les aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Faites appel à votre employeur

Quand vos difficultés financières sont seulement passagères, l’une des solutions consiste à solliciter un acompte de salaire auprès de votre employeur. C’est une astuce pour traverser un moment un peu compliqué.

Si vous travaillez dans une entreprise, il peut y avoir une CIAL au sein du CSE. Cette commission est obligatoire dans les entreprises de 300 employés, selon les articles L2315-50 à L2315-55 du Code du travail. La CIAL peut vous aider pour obtenir des aides financières. Elle peut également vous permettre de retrouver un logement, si jamais vous devez vous loger ailleurs.

Faites appel à la garantie Visale

Si par chance, vous avez pu bénéficier de la garantie Visale au moment où vous avez pris votre appartement, pensez à faire appel à cet organisme. Il faut demander cette garantie dans les deux mois suivant la prise d’effet du bail. Si vous ne le faites pas dans ce délai, c’est ensuite impossible. C’est une précaution qui peut vous permettre de faire face à certains aléas dans la vie qui vous empêche de régler normalement votre loyer.

A ne pas manquer :  Immobilier : quelles sont les aides pour installer un monte-escalier ?

Faites une demande d’allocation logement

Il faut savoir que diverses allocations logement peuvent alléger le montant de votre loyer :

L’aide personnalisée au logement ou APL : elle est octroyée selon la nature de votre habitation et de vos conditions de revenus.

L’aide de Logement Familial ou ALF : elle concerne les personnes qui ont des ascendants ou des enfants à charge.

L’allocation de Logement Social ou ALS : elle est généralement réservée aux personnes qui ne peuvent bénéficier ni de l’APL ni de l’ALF.

Le montant de ces aides dépend de celui de votre revenu et de la composition de votre foyer. Les allocations logement sont à demander auprès de la MSA (si vous êtes dépendant du régime agricole) ou auprès de la CAF ou Caisse d’Allocations Familiales.

Vous pouvez faire une simulation pour connaitre votre éligibilité et le montant auquel vous devez avoir droit.

Il est possible de contacter un assistant de service social, certaines villes ont en effet créé leurs propres aides au logement. C’est le cas à Paris par exemple. N’hésitez pas à vous renseigner très rapidement, dès que vous savez que vous risquez de rencontrer des problèmes.

Il existe également des aides communales pour le paiement de différentes factures : électricité, énergies, etc.

Bon à savoir : Durant cette période de crise sanitaire, il faut savoir que les MSA et les CAF ont provisionné des fonds pour aider exceptionnellement les familles qui en ont besoin.

À lire également : Toucher l’APL : quel est le plafond de revenu ?

Adressez-vous au Fond de Solidarité pour le Logement

Chaque département possède un Fond de Solidarité pour le Logement (FSL). Cet organisme vous aide également à régler votre loyer. Il peut également vous venir en aide pour payer le gaz, l’électricité ou l’eau. Les conditions pour bénéficier de cette aide varient avec chaque FSL, d’un département à l’autre.

A ne pas manquer :  Réaliser des économies sur votre assurance habitation

Il faut dans tous les cas, ne pas dépasser un plafond de ressource qui a été fixé. Si vous êtes déjà allocataire de la CAF, c’est auprès de cet organisme qu’il faut faire la demande. Dans le cas contraire, il suffit de vous adresser à votre département. N’hésitez pas à faire appel à cet organisme qui est capable de vous venir en aide.

Déposez un dossier de surendettement

En dernier recours et après avoir exploré toutes les autres solutions, vous pouvez envisager éventuellement de déposer un dossier de surendettement. C’est une procédure valable uniquement si vos difficultés financières sont appelées à perdurer dans le temps. Si vous n’avez plus d’autre choix, agissez le plus vite possible. Vous avez la possibilité de vous faire aider par un assistant social pour monter votre dossier de surendettement. Cette procédure peut aboutir à :

  • Un étalement des dettes, dans le temps ;
  • Une suspension des dettes ;
  • Leur effacement.

À lire aussi :