Comment devenir bottier ?

Le bottier confectionne des souliers sur mesure. Quelles études faut-il faire pour devenir bottier ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier bottier.

Bottier Sur Son Plan De Travail Avec Tous Ses Outils
© istock

Qu’est-ce qu’un bottier ?

Le bottier est un artisan qui confectionne des souliers à la main. Il est capable de fabriquer et de réparer des chaussures sur mesure qui seront confortables tout en étant élégantes, robustes tout en étant tendances.

Cet artisan commence par prendre les mesures du pied de son client, puis il fabrique une réplique en bois sur laquelle il pourra travailler : le formier. Il dessine un patron et sélectionne le cuir adéquat puis découpe les pièces nécessaires à la fabrication.

Le travail de conception peut débuter et il demande de la méthode, de la précision et beaucoup de temps. Il faut alors que l’artisan bottier assemble les pièces afin de fabriquer la tige sur laquelle sera clouée la semelle. Il procède ensuite aux finitions qui donneront l’aspect final à sa création. Avant de livrer cette paire de chaussures, il faudra qu’il procède à différents essayages.

À noter : Le bottier peut aussi à réaliser des teintures dans d’autres coloris où procéder au remplacement des semelles intérieures.

Fabriquer une paire de chaussures ou de bottes demande un certain temps. On considère qu’un bottier peut fabriquer à peu près une quarantaine de paires de chaussures ou de bottes par an.

La profession de bottier tend à disparaître et s’adresse essentiellement à un public très aisé.

À savoir : S’il le souhaite, cet artisan peut se spécialiser dans la fabrication de chaussures podo-orthopédiques.

A ne pas manquer :  Contrôle de gestion : découvrez comment ce métier évolue et ce que cela signifie pour vous !

Quel est le salaire d’un bottier ?

Un bottier salarié en début de carrière sera rémunéré à la hauteur du SMIC. Avec l’expérience, il pourra atteindre les 2 500 € brut par mois.

Comment devenir bottier ?

Se former au métier de bottier (formation initiale)

Il est possible de se former au métier de bottier dès la fin de 3e en se préparant au CAP cordonnier bottier, cordonnier réparateur, maroquinerie ou sellerie générale.

Il faudra éventuellement 3 ans pour passer le bac pro métiers du cuir option chaussures. Mais l’étudiant pourra aussi se spécialiser après le bac en préparant en 2 ans un BTS MMCM (métiers de la mode, chaussures et maroquinerie).

Plusieurs diplômes de niveau bac +3 permettent de se spécialiser dans cette profession d’artisanat de luxe :

  • DN Made (métiers des métiers d’art et du design mention objet) ;
  • licence professionnelle (métiers de la mode) ;
  • licence professionnelle (industrie du cuir et de la mode).

Se reconvertir pour devenir bottier (formation continue)

Avec un baccalauréat en poche, il est possible d’acquérir des connaissances en formation continue afin de passer le BM cordonnier bottier.

Les professionnels diplômés pourront se spécialiser en obtenant un Titre Professionnel cordonniers multiservices, avec un CQP styliste-modéliste chaussures, un CAP podo-orthésiste ou un diplôme national de meilleurs ouvriers de France groupe métiers des accessoires de la mode et de la beauté (classe 4 : chaussures option botterie).

Débouchés et évolutions de carrière

Le boîtier exerce essentiellement à son compte. S’il travaille dans une entreprise, il pourra évoluer vers un poste de responsable d’atelier, de responsable de production, d’agent ou de technicien des méthodes.

A ne pas manquer :  Comment devenir matelot ?

Ce professionnel pourra évoluer vers la fabrication de chaussures orthopédiques. Il faudra alors qu’il soit formé à l’élaboration d’orthèses plantaires sur mesure.

Pourquoi devenir bottier : avantages et inconvénients

Le bottier à l’avantage d’exercer une profession créative et de travailler un matériau noble : le cuir.

Il pourra intervenir en tant qu’indépendant, ce qui lui permettra de s’organiser comme il le souhaite. Il pourra aussi travailler pour des maisons de mode au sein desquelles il pourra côtoyer le milieu du luxe.

En revanche, c’est une profession dans laquelle il y a très peu de débouchés et qui offre des salaires peu motivants.

Les compétences et qualités requises pour le métier de bottier

Le bottier a des compétences manuelles et artistiques. Il faut qu’il soit indépendant, créatif et patient.

Son travail est minutieux et il demande une grande quantité de travail : une paire de chaussures (ou une paire de bottes) demande au moins 35 h de travail et plus d’une centaine de manipulations.

Le cuir est un matériau très résistant, le bottier doit donc être doté d’une grande force physique tout en étant délicat. Étant la plupart du temps indépendant, il faut qu’il ait aussi un sérieux sens de la gestion pour pouvoir s’occuper de sa boutique.

L’état du recrutement dans le secteur

Il y a peu de débouchés dans ce secteur et la plupart des boîtiers sont indépendants. Ils peuvent néanmoins travailler pour des maisons de mode ou pour des entreprises spécialisées dans la conception de chaussures de luxe. Il faut savoir qu’on recense à peine 30 bottiers en France aujourd’hui.

À lire aussi : Comment devenir modiste ?