Comment devenir formulateur ?

Le formulateur est un professionnel qui conçoit des produits chimiques. Quelles études faut-il faire pour devenir formulateur ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ses questions dans cette fiche métier formulateur.

Test Olfactif D'un Formulateur
© istock

Qu’est-ce qu’un formulateur ?

Quel est le rôle du formulateur ?

Le plus souvent, le formulateur est un formulateur cosmétique. C’est un chimiste spécialisé dans l’élaboration de produits cosmétiques comme les shampoings, les laits pour le corps, les crèmes pour le visage, etc. Sa mission consiste à suivre un cahier des charges et à élaborer des formules en étroite collaboration avec les équipes marketing et de production.

Il doit tenir compte des attentes des consommateurs en matière de texture, d’odeur, de couleur et de propriétés. Une fois la formule élaborée, il effectue des tests d’efficacité, de texture et de stabilité dans le temps. Il travaille également à l’adaptation de produits existants à de nouvelles réglementations.

Le formulateur coordonne les équipes qui conçoivent les formules et prend contact avec les fournisseurs et les instituts spécialisés pour gérer la commande de produits. Les principales étapes de son travail sont l’étude préalable, la conception et les tests.

Bien que son ouvrage nécessite des connaissances en chimie et une véritable rigueur, le formulateur a le privilège de participer à la création de produits innovants et utiles pour les consommateurs.

Le marché de la formulation est partagé entre grandes marques et petites enseignes. Les recrutements sont rares dans le luxe, mais abondants dans les petites entreprises. Les techniciens chimistes peuvent également trouver des opportunités dans l’agroalimentaire pour reproduire des goûts ou des arômes.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Le formulateur cosmétique est un spécialiste de la chimie analytique, de la réglementation en matière de produits cosmétiques et des techniques de caractérisation des produits. Il est chargé de formuler des produits en tenant compte des attentes des consommateurs en matière de couleur, d’odeur, de texture et de goût.

A ne pas manquer :  Comment devenir astronome ?

Ce professionnel travaille en étroite collaboration avec les équipes marketing et de production. Pour réussir ses mélanges, il doit être patient, rigoureux et méthodique. La maîtrise de l’anglais est également indispensable pour communiquer dans un environnement international.

La profession exige une capacité à travailler en équipe et une excellente communication avec les clients. Le formulateur doit faire preuve de curiosité pour réussir à créer des mélanges innovants et doit être à l’écoute de son environnement.

En résumé, le travail de formulateur s’appuie sur des connaissances en chimie, un sens de l’esthétisme et de bonnes compétences relationnelles.

Comment devenir formulateur ? Études et formations

Où se former pour le métier de formulateur ?

Pour devenir formulateur cosmétique, plusieurs niveaux d’études sont envisageables. Il est recommandé d’avoir un bac général à dominante scientifique ou un bac STL avec la spécialité physique-chimie en première et en terminale.

Ensuite, il est possible de se diriger vers un BTS, un DUT, une licence pro, un master ou un doctorat en chimie, biologie, pharmacotechnie, qualité, production, chimie des solutions ou physique-chimie avec une spécialisation en galénique. Les spécialités possibles pour les diplômes de formulateur cosmétique sont nombreuses.

Bon à savoir : Les admissions se font sur dossier, et il est recommandé de choisir une spécialité en fonction de ses centres d’intérêt.

Les diplômes nécessaires

Pour exercer le métier de formulateur, différents diplômes sont requis. Il est recommandé d’avoir un Bac général à dominante scientifique ou un Bac STL (spécialité physique-chimie) puis d’obtenir un BTS, un DUT, une licence pro, un master ou un doctorat.

A ne pas manquer :  Comment devenir météorologiste ?

Quel est le salaire d’un formulateur ?

Un formulateur débutant peut gagner environ 25 000 € brut par an, tandis qu’un formulateur expérimenté peut toucher jusqu’à 50 000 € brut annuels.

Les différents statuts de formulateur

Le formulateur peut être salarié d’une entreprise de cosmétique en tant que cadre ou technicien, ou travailler en tant que consultant indépendant. Il peut également être fonctionnaire dans le secteur public ou travailler en tant qu’enseignant-chercheur dans le milieu universitaire.

Débouchés et évolutions de carrière

Le métier de formulateur est très demandé, notamment dans le secteur des produits cosmétiques, de parfumerie et d’entretien. Les postes sont plus nombreux dans les petites entreprises et chez les sous-traitants.

Le secteur du luxe est porteur, mais les recrutements sont limités. Les jeunes diplômés auront des opportunités en choisissant une spécialité pertinente et en multipliant les stages, y compris à l’étranger.

Les profils internationaux sont recherchés dans les industries mondialisées comme la pharmacie et la parfumerie. Le formulateur pourra devenir technico-commercial ou accéder à des projets plus ambitieux.

Pourquoi devenir formulateur : avantages et inconvénients

Le métier de formulateur offre de nombreux débouchés et des perspectives d’évolution intéressantes. Les jeunes diplômés ont même des opportunités à l’étranger.

En revanche, le métier de formulateur peut être stressant et requiert une grande rigueur dans les dosages. Les horaires peuvent être difficiles et les postes sont souvent concentrés dans les grandes villes.

À lire aussi :