Comment devenir décolleteur ?

Le décolleteur fabrique des pièces de précision comme des vis et des écrous. Quelles études faut-il faire pour devenir décolleteur ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions et ses compétences ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier décolleteur.

Atelier De Machines Numériques Où Des Decolleteurs Travaillent
© pinterest

Qu’est-ce qu’un décolleteur ?

Le décolleteur est un mécanicien de précision : il est capable de fabriquer en série des pièces de petite taille en employant des tours à décolleter ou d’autres machines spécifiques. Ce type de machine automatisée ou à commande numérique est munie de barres spécifiques destinées à modeler les pièces. Ces pièces peuvent être des vis ou des écrous, mais également des goupilles ou des composants.

Ces pièces conçues par des PME réalisant un travail de qualité sont livrées aux principales industries dans le monde entier. On les retrouve notamment dans l’aéronautique, l’automobile, l’électronique, le médical ou le bâtiment. La France est leader dans ce domaine et la plupart des entreprises sont implantées en Haute-Savoie.

Le décolleteur peut intégrer différents postes en commençant par celui d’opérateur ou de régleur pour atteindre celui de technicien régleur, de chef d’équipe ou de chef d’atelier. Ouvrier ou technicien, le décolleteur réalise des productions en série et utilise un matériel spécifique. Il gère également l’entretien et le dépannage des machines qu’il utilise.

Ce professionnel est capable d’analyser le plan de la pièce à réaliser, de suivre le cahier des charges et de régler sa machine de la bonne manière. Il peut s’occuper de l’affûtage des outils, du montage de pièces, voire d’une étude de fabrication ou d’un calcul de production.

À savoir : Le décolleteur intègre des équipes qui interviennent par roulement, il est donc amené à travailler tôt le matin ou tard le soir, voire la nuit et souvent le week-end.

A ne pas manquer :  Comment devenir psychologue clinicien ?

Quel est le salaire d’un décolleteur ?

Le salaire d’un décolleteur dépend de son diplôme et de son expérience.

Comment devenir décolleteur ?

Se former au métier de décolleteur (formation initiale)

On peut se spécialiser en tant que décolleteur après la 3e en préparant un CAP décolletage (opérateur régleur en décolletage) en 2 ans ou un bac pro technicien en réalisation de produits mécaniques (option réalisation et suivi de production) en 3 ans.

Après le bac, l’étudiant pourra également préparer en 2 ans un BTS conception des processus de réalisation de produits avec une option production unitaire ou une option production sérielle. Ce BTS pourra être complété par une licence professionnelle métiers de l’industrie. Celle-ci comprend différentes spécialités : conception de produits industriels, conception et amélioration de processus et de procédés industriels, conception et processus de mise en forme des matériaux, entre autres.

Se reconvertir pour devenir décolleteur (formation continue)

La plupart des formations citées ci-dessus peuvent être suivies dans le cadre de la formation continue par des professionnels en exercice.

Débouchés et évolutions de carrière

On considère qu’un décolleteur est expérimenté à partir de 10 ans de travail dans ce secteur. Il est donc nécessaire de se perfectionner avant de penser à intégrer un poste à responsabilité.

En France, il y a 14 000 décolleteurs répartis dans 600 entreprises. Cette profession issue de l’horlogerie permet d’intégrer aujourd’hui des PME qui travaillent en partenariat avec différents secteurs de l’industrie, qu’il s’agisse de l’automobile, de l’aéronautique ou encore de l’énergie.

Il y a beaucoup de propositions de postes et peu de personnel qualifié. Un jeune diplômé trouvera facilement un emploi dans ce secteur.

A ne pas manquer :  Comment devenir boulanger ?

Pourquoi devenir décolleteur : avantages et inconvénients

Le décolleteur exerce une profession qui est à la pointe de l’innovation. Ce professionnel participe à des projets de grande envergure et il a la possibilité d’évoluer vers des postes à responsabilité.

En revanche, les salaires ne sont pas toujours à la hauteur des enjeux et le décolleteur peut être amené à travailler le soir, voire de nuit ou le week-end.

Bon à savoir : La plupart des postes se situent en Haute-Savoie ou dans la région Rhône-Alpes, il faut être en mesure de déménager pour intégrer un nouveau poste.

Les compétences et qualités requises pour le métier de décolleteur

Pour devenir décolleteur, il faut être précis, rigoureux, et méthodique. Ce professionnel est capable de lire un plan, de régler une machine, d’affecter des outils, de monter la barre à usiner, de lancer la production ou encore de contrôler les pièces. La formation du décolleteur est longue et rigoureuse. Le décolleteur doit s’adapter sans cesse à des techniques qui évoluent continuellement.

L’état du recrutement dans le secteur

Le secteur est particulièrement dynamique et les recruteurs sont en manque de personnel. C’est une profession technique qui demande un savoir-faire particulier. Lié à l’informatique et au numérique, ce métier à un bel avenir devant lui. Le décolleteur joue un rôle central dans l’industrie.

À lire aussi :