Comment devenir astronome ?

L’astronome est un chercheur spécialisé dans l’observation de l’univers. Quelles études faut-il faire pour devenir astronome ? Quel est le salaire de ce spécialiste ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier astronome.

Homme observa,t les étoiles avec un téléscope
© istock

Qu’est-ce qu’un astronome ?

Quel est le rôle de l’astronome ?

L’astronome observe les étoiles, les planètes, les galaxies et étudie l’univers dans son ensemble. Il existe différentes spécialisations en astronomie : l’astrométrie, la mécanique céleste ou l’astrophysique. L’astrométrie étudie la position des astres et analyse leurs mouvements. La mécanique céleste étudie les lois relatives aux mouvements des astres. L’astrophysique est une discipline qui décrit les lois physiques de l’astronomie comme la gravité.

L’astronome est chercheur ou enseignant-chercheur et travaille essentiellement pour le service public. Il collabore avec des observateurs qui interviennent dans des laboratoires destinés à vérifier certaines théories. Conférences, colloques et publications dans des revues scientifiques permettent de diffuser les découvertes faites par ce spécialiste.

Il faut savoir qu’il y a peu de débouchés et que les postes permanents sont très recherchés par les jeunes chercheurs. Il est courant que les chercheurs français travaillent à l’étranger.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

L’astronomie est une discipline destinée aux passionnés. Avant de devenir chercheur, l’étudiant devra réaliser de longues études jusqu’au doctorat, tout en sachant que le salaire ne sera pas très élevé et que les places ne sont pas assurées. Mais découvrir les secrets de l’univers est une quête qui n’a pas de prix ! Comme tout chercheur, l’astronome doit être patient, curieux, rigoureux, capable d’analyse et de synthèse. Il doit maîtriser l’anglais pour être en mesure de communiquer avec les autres scientifiques et posséder un sens de la pédagogie pour pouvoir transmettre son savoir lorsqu’il enseigne.

Comment devenir astronome ? Études et formations

Où se former pour le métier d’astronome ?

La formation d’astronome demande de suivre un cursus universitaire jusqu’au doctorat.

Les diplômes nécessaires

Après une licence et un master, l’étudiant s’inscrit dans une école doctorale pour préparer une thèse sous le contrôle d’un directeur de thèse. Après la soutenance, il obtient le titre de docteur en astronomie et réalise encore au moins deux années en postdoc. Il peut alors passer un concours de maître de conférences en université ou de chargé de recherche en institut de recherche.

Quel est le salaire d’un astronome ?

Dans le secteur public, un ATER est rémunéré 1 657,87 € net par mois avec une prime de 1 228,93 € par an. Un maître de conférences et une chargé de recherche perçoivent entre 2 100 € et 3 800 € brut par mois selon leur échelon. Un professeur des universités sera rémunéré entre 3 000 à 6 000 € brut par mois.

Le salaire d’un ingénieur débutant est en moyenne de 1 700 € net par mois et progresse ensuite rapidement. Au CNRS, un astronome gagne environ 4 000 € par mois en fin de carrière.

Les différents statuts de l’astronome

Le postdoctorant est embauché en tant qu’ATER (Attaché Temporaire d’Enseignemennt et de Recherche). Par la suite, le chercheur est fonctionnaire.

Débouchés et évolutions de carrière

Un astronome peut être enseignant-chercheur dans une université (maître de conférences, puis professeur des universités) ou alors chercheur dans un organisme de recherche (chargé de recherche, puis directeur de recherche).

Pour être professeur des universités, il faut avoir été nommé par décret du président de la République. Ce professionnel est un fonctionnaire de catégorie A.

Pourquoi devenir astronome : avantages et inconvénients

L’astronomie est un domaine passionnant qui permet de comprendre l’univers et de tenter de répondre à des questions fondamentales. C’est une profession prestigieuse et reconnue, elle permet de correspondre avec les plus grands spécialistes de ce domaine élitiste.

En revanche, les études sont longues et sélectives et il y a très peu de postes. La rémunération n’est forcément à la hauteur des enjeux.

À lire aussi :