Comment devenir oculariste ?

L’oculariste est un technicien qui prépare des pièces destinées à la prothèse oculaire. Quelles études faut-il faire pour devenir oculariste ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier oculariste.

Oculariste Au Travail Sur Un Oeil De Verre
© istock

Qu’est-ce qu’un oculariste ?

Quel est le rôle de l’oculariste ?

L’oculariste est un artisan spécialisé dans la création et l’adaptation de prothèses oculaires dont l’objectif est de restaurer l’apparence et la confiance en soi des patients de tous âges ayant perdu un œil. Ce métier exige un haut niveau de compétences techniques et artistiques, notamment en anatomie, physiologie et théorie des couleurs.

Le processus commence par une consultation avec le patient où l’oculariste prend des mesures et des empreintes de l’œil et identifie les caractéristiques uniques de l’iris. Ensuite, la prothèse est conçue et fabriquée à partir de matériaux tels que le verre ou le polyméthacrylate de méthyle.

À savoir : Les techniques de transformation des résines organiques sont maîtrisées et la peinture de l’iris et des autres détails assure un rendu naturel.

Outre la création de la prothèse, l’oculariste l’ajuste et l’adapte pour assurer confort et sécurité. Il conseille également le patient sur les changements de vision et d’entretien de la prothèse, et travaille en étroite collaboration avec d’autres professionnels de santé.

Les ocularistes gèrent également les dossiers techniques, les stocks de matériel et sont responsables de la formation des nouveaux personnels et stagiaires.

La qualité de la prothèse joue un rôle crucial dans l’intégration sociale des patients et l’oculariste assure un suivi attentif tout au long du processus. Enfin, la veille et la recherche professionnelles sont essentielles pour rester à jour dans ce domaine en constante évolution.

A ne pas manquer :  Comment devenir orthoptiste ?

La profession d’oculariste est stable, avec une demande constante pour les prothèses oculaires. Les ocularistes peuvent travailler dans des hôpitaux, des cliniques, des laboratoires indépendants ou des centres de réadaptation.

À noter : Les avancées technologiques ouvrent également de nouvelles perspectives pour les ocularistes.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

L’oculariste, en plus d’exercer un métier de grande précision et dextérité, doit faire preuve de compassion et d’écoute. Son rôle implique une interaction directe avec des clients souvent fragilisés par des événements traumatisants. Le fait de normaliser le port d’une prothèse oculaire, particulièrement chez les enfants, est une compétence appréciée.

L’art de l’oculariste réside dans l’utilisation de résines organiques pour concevoir une prothèse personnalisée, esthétique et confortable. Cela nécessite une sensibilité artistique pour capturer les détails et reproduire l’apparence naturelle de l’œil.

La collaboration avec d’autres professionnels est essentielle, tout comme l’éducation et l’information des nouveaux venus dans le domaine. Enfin, l’oculariste doit posséder une base solide de connaissances en anatomie, physiologie, communication, éthique, gestion, médecine et psychologie.

Comment devenir oculariste ? Études et formations

Où se former pour le métier d’oculariste ?

L’oculariste, bien que classé parmi les auxiliaires de santé, apprend son métier par le biais d’un compagnonnage, faute d’école ou de formation spécifique. Cela est dû à la faible présence de professionnels dans ce domaine.

L’apprentissage est facilité par des ocularistes en exercice qui partagent leurs connaissances et expériences, par des stages et des échanges. Les personnes intéressées peuvent obtenir des informations auprès de ces professionnels.

A ne pas manquer :  Comment devenir officier de gendarmerie ?

Bon à savoir : En complément, un stage dans un service ophtalmologique d’un hôpital offre une précieuse expérience pratique.

Les diplômes nécessaires

Pour devenir oculariste, il n’y a pas de diplôme spécifique, mais une formation de 3 ans dans une école agréée est recommandée.

Quel est le salaire d’un oculariste ?

Le salaire moyen d’un oculariste débutant est d’environ 1800 € à 2300 € brut par mois. Cependant, avec de l’expérience et une clientèle fidèle, il est possible de gagner jusqu’à 4000 € brut par mois.

Les différents statuts de l’oculariste

L’oculariste peut exercer en tant qu’artisan ou salarié dans une entreprise privée ou publique. Il peut également être travailleur indépendant ou s’installer à son compte en tant que professionnel libéral.

Débouchés et évolutions de carrière

Commencer comme oculariste peut se faire dans un laboratoire privé ou un hôpital. L’expérience acquise peut ouvrir la voie à l’indépendance.

Toutefois, l’autonomie requiert une reconnaissance professionnelle par les assureurs santé, garantissant le remboursement des prothèses. Les contrôles sanitaires sont aussi possibles et assurent le respect des normes d’hygiène.

Pourquoi devenir oculariste : avantages et inconvénients

L’oculariste a la satisfaction d’aider les patients à retrouver confiance en eux. Il exerce un travail artisanal et créatif et bénéficie d’horaires flexibles, d’une bonne rémunération et d’une demande stable pour ses services.

En revanche, l’oculariste peut être confronté à des patients souffrant de traumatismes émotionnels. Son travail peut également être physiquement exigeant et des problèmes de santé liés à la vision peuvent se développer en raison de l’utilisation prolongée de loupes et d’autres équipements.

À lire aussi :