Comment devenir brancardier ?

Le brancardier transporte les patients en toute sécurité dans les établissements médicaux. Quelles études faut-il suivre pour devenir brancardier ? Quel est le salaire de ce professionnel ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier brancardier.

Brancardier Transporte Un Malade
© istock

Qu’est-ce qu’un brancardier ?

Quel est le rôle du brancardier ?

Au cœur des établissements de santé, le brancardier joue un rôle clé. Sa mission principale est de transporter et accompagner les patients pour qui il sélectionne le moyen de transport le plus adapté.

Il participe aussi à l’installation des patients sur le brancard, tâche nécessitant une grande habileté. Par ailleurs, il se charge de diverses activités, dont le transfert du dossier médical ou encore le transport des prélèvements.

Ce métier demande une forte collaboration avec les équipes médicales. La sécurité des patients et le respect des règles d’hygiène sont au centre de ses préoccupations.

À savoir : Bien que ce travail s’effectue généralement dans les hôpitaux, il existe des opportunités diverses, y compris dans l’armée.

Les jeunes chercheurs d'emploi peuvent trouver de multiples débouchés dans ce secteur. Des sites dédiés présentent un éventail d'options. Toutefois, le rôle du brancardier est souvent soumis à des restrictions financières hospitalières et à des urgences stressantes.

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

Grâce à son endurance physique et morale, le brancardier accomplit des tâches cruciales dans un établissement de soins. Son rôle consiste à effectuer un transport sécurisé des patients en utilisant des moyens appropriés et en veillant à leur confort.

Il aide à l’installation des patients, gère l’entretien du matériel et transporte les prélèvements médicaux. La transmission des dossiers médicaux et des affaires personnelles est aussi de sa responsabilité.

A ne pas manquer :  Comment devenir canalisateur ?

Pour bien exécuter ces tâches, ce professionnel doit maîtriser les premiers secours et les techniques de manutention. Un lien de confiance avec le patient est essentiel, d’autant plus lorsqu’il faut gérer des situations d’agitation.

Il travaille en collaboration étroite avec les équipes médicales. En fonction des besoins, il peut également servir dans l’armée en tant que brancardier-secouriste. Malgré des horaires souvent irréguliers, il reste toujours opérationnel et prêt à intervenir.

Comment devenir brancardier ? Études et formations

Où se former pour le métier de brancardier ?

Pour devenir brancardier, il n’est pas nécessaire de posséder un diplôme. Cependant, les aspirants doivent avoir plus de 18 ans et une aptitude physique au port des charges, confirmée par une visite médicale.

Une attestation de formation aux gestes et soins d’urgence, soit de niveau 1 (AFGSU1) ou de niveau 2 (AFGSU2), est indispensable. De plus, un bac pro en accompagnement, soins et services à la personne est conseillé.

Pour les intéressés, une formation spécifique de brancardier de niveau 3 est dispensée par l’IRFSS de la Croix-Rouge. Chaque hôpital organise également sa propre formation interne pour les nouveaux brancardiers. Un agent de service hospitalier peut aussi occuper ce rôle.

À noter : Posséder le brevet national de secouriste est un atout pour rejoindre ce secteur.

Les diplômes nécessaires

Aucun diplôme spécifique n’est requis pour exercer le métier de brancardier. Cependant, une attestation de formation aux gestes et soins d’urgence (AFGSU) est souvent exigée par les employeurs.

Quel est le salaire d’un brancardier ?

Le salaire d’un brancardier peut osciller entre environ 1 500 € et 2 200 € brut par mois.

A ne pas manquer :  Comment devenir acteur ?

Les différents statuts du brancardier

Le brancardier peut exercer sous différents statuts. Il peut être salarié dans un établissement de santé, fonctionnaire hospitalier, agent contractuel ou encore intérimaire au sein d’une agence spécialisée dans le domaine médical.

Débouchés et évolutions de carrière

Les brancardiers exercent principalement dans les hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, et autres établissements de soins. Le service public est le principal employeur, mais des postes sont également disponibles dans les cliniques privées. Un bon nombre de ces postes sont offerts sous forme de contrats à durée indéterminée.

Par ailleurs, les Agents de Service Hospitalier Qualifiés (ASHQ) ont la possibilité de devenir brancardiers après une formation interne.

En ce qui concerne l’évolution de carrière, une fois qu’ils ont acquis de l’expérience, les brancardiers peuvent envisager de suivre des formations supplémentaires pour accéder à d’autres rôles dans le domaine médical. Ainsi, ils peuvent devenir aides-soignants, infirmières, auxiliaires de puériculture, ambulanciers, ou encore agents de service mortuaire.

Le métier de brancardier offre donc une belle perspective d’évolution professionnelle.

Pourquoi devenir brancardier : avantages et inconvénients

Le brancardier contribue à la santé des patients. Il bénéficie d’une grande diversité d’environnements de travail et de l’opportunité de développer des compétences médicales, ainsi que de la possibilité d’évolution vers d’autres rôles médicaux.

En revanche, le brancardier subit des horaires irréguliers, une charge physique importante, un risque de confrontation avec des situations médicales difficiles, et un niveau de stress parfois élevé.