Comment devenir épithésiste ?

L’épithésiste est un professionnel concevant et réalisant des prothèses. Quelles sont les études qui permettent de devenir épithésiste ? Quel est le salaire de cet expert ? Quelles sont ses missions ? Nous répondons à ces questions dans cette fiche métier épithésiste.

épithésiste En Intervention Sur Un Patient, Salle De Chirurgie
© istock

Qu’est-ce qu’un épithésiste ?

Quel est le rôle de l’épithésiste ?

L’épithésiste est un professionnel de santé dont le rôle essentiel réside dans la reconstruction faciale des patients confrontés à des accidents, des maladies ou des malformations. En étroite collaboration avec une équipe chirurgicale, il entreprend différentes missions pour aider les patients à retrouver un visage harmonieux.

Chaque journée de l’épithésiste est marquée par la rencontre de personnes en quête de rétablissement facial. Dans un premier temps, il évalue attentivement leur situation en tenant compte des aspects médicaux et psychologiques. La prise de mesures précises et la réalisation de moulages sur mesure font partie intégrante de son travail.

Fort de ces informations, l’épithésiste se lance dans la conception de l’appareillage anatomique en utilisant principalement du silicone. Il choisit les moyens de fixation les mieux adaptés, tout en gardant à l’esprit les impératifs physiologiques et anatomiques.

Une fois l’épithèse réalisée, l’épithésiste dirige une intervention visant à la fixer de manière optimale. Cette phase nécessite une coordination étroite avec l’équipe d’intervention. Il s’assure également d’une adaptation réussie de la prothèse externe.

En parallèle, l’épithésiste collabore avec divers professionnels de santé : chirurgiens esthétiques, plastiques, stomatologues ou maxillo-faciaux. Une coordination précise est également établie avec le médecin-conseil des caisses primaires d’assurance maladie.

Son rôle ne s’arrête pas là, car il doit informer le patient sur l’entretien et l’utilisation de la prothèse, ainsi que sur le suivi nécessaire. La traçabilité des produits utilisés est une étape importante, tout comme le remplacement éventuel de l’orthèse ou de la prothèse.

A ne pas manquer :  Comment devenir aromaticien ?

Les qualités et compétences requises pour exercer ce métier

L’épithésiste doit faire preuve de précision et de minutie pour créer des prothèses réalistes. Il doit également être capable d’écoute et d’empathie.

Les patients confrontés à des traumatismes (accident, incendie, cancer, etc.) cherchent à retrouver leur visage d’origine. Dans cette quête de reconstruction physique et psychologique, l’épithésiste joue un rôle primordial.

Il n’est pas seulement chargé de créer une prothèse esthétique, mais également de conseiller, de guider et d’accompagner les patients tout au long de leur parcours. Face à cette détérioration du visage qui bouleverse profondément leur vie quotidienne, l’épithésiste doit savoir rassurer et répondre aux besoins spécifiques de chaque individu.

La bienveillance dont il fait preuve, associée à son expertise, permet aux patients de retrouver espoir et confiance en l’avenir. Ainsi, l’épithésiste apporte bien plus qu’une simple prothèse ; il redonne aux patients une part de leur identité et les aide à se réapproprier leur image.

Comment devenir épithésiste ? Études et formations

Où se former pour le métier d’épithésiste ?

Le futur épithésiste peut s’orienter vers un CAP en prothèse-orthèse, podo-orthèse, ou opter pour un BTS prothèse-orthèse. Une autre option consiste à obtenir le Diplôme Universitaire (DU) de prothèse faciale appliquée, complété par des stages chez un oculariste, ce qui est fortement apprécié.

Après trois ans d’exercice, les épithésistes ont la possibilité de faire valider leurs compétences professionnelles par les organismes d’assurance maladie et le ministère des Anciens combattants et victimes de guerre. Une autre reconnaissance de compétence est possible grâce à la commission nationale de validation des épithésistes.

Bon à savoir : Le métier d’épithésiste est soumis au secret professionnel et certaines vaccinations prévues par le Code de Santé Publique sont exigées pour exercer cette profession.

A ne pas manquer :  Découvrez si vous êtes fait pour devenir puéricultrice avec ce test surprenant !

Les diplômes nécessaires

Les diplômes nécessaires pour exercer le métier d’épithésiste sont le CAP en prothèse-orthèse, podo-orthèse, le BTS prothèse-orthèse et le DU de prothèse faciale appliquée.

Quel est le salaire d’un épithésiste ?

Le salaire d’un épithésiste se situe généralement entre 25 000 € et 35 000 € brut par an.

Les différents statuts de l’épithésiste

L’épithésiste peut intervenir en tant que salarié travaillant dans un centre de rééducation ou un laboratoire, travailleur indépendant avec son propre cabinet, ou chirurgien maxillo-facial, plastique ou esthétique.

Débouchés et évolutions de carrière

Les professionnels débutants peuvent opter pour une carrière dans un centre de rééducation, puis envisager par la suite de créer leur propre laboratoire ou cabinet.

Un autre chemin envisageable est de se spécialiser dans la création d’appareillages spécifiques (prothèses de la mâchoire, etc.), ce qui permet de proposer un service sur mesure aux patients.

Ceux qui souhaitent aller plus loin dans leur parcours professionnel pourront compléter leur cursus médical en devenant chirurgien maxillo-facial, chirurgien plastique ou chirurgien esthétique. Ces spécialisations permettent d’approfondir les compétences et d’offrir une prise en charge globale aux patients nécessitant des interventions plus complexes.

Pourquoi devenir épithésiste : avantages et inconvénients

L’épithésiste contribue à la reconstruction physique et psychologique des patients. Il bénéficie d’une diversité des spécialisations possibles et a l’opportunité de travailler en tant qu’indépendant.

En revanche, ce professionnel est amené à accompagner des patients ayant vécu des traumatismes graves et il subit un certain stress lié aux attentes élevées des patients. Il doit suivre les avancées technologiques et médicales.

À lire aussi :